Quand vivre est pire que mourir

Natasha Preston, La Cave, roman traduit de l’anglais par Axelle Demoulin et Nicolas Ancion, Paris, Éditions Hachette, 2017, 400 pages, 29, 95 $.

Natasha Preston, La Cave, roman traduit de l’anglais par Axelle Demoulin et Nicolas Ancion, Paris, Éditions Hachette, 2017, 400 pages, 29, 95 $.


21 août 2017 à 14h06

Le roman The Cellar, de la Britannique Natasha Preston, est paru en français au printemps sous le titre La Cave. L’auteure tisse une intrigue à la fois psychologique et criminelle qui met en scène un psychopathe qui kidnappe quatre filles pour se créer «une famille idéale».

Quelques références indiquent que l’histoire se passe en Angleterre, près de Londres, mais l’action se déroule principalement dans une cave anonyme, d’une propreté maladive, ornée de quatre vases de fleurs: Violette, Rose, Iris, Lilas. Ce sont les noms que le psychopathe a donnés à ses victimes.

La pièce a presque une atmosphère chaleureuse, qui détonne «dans la cave d’un taré». La dernière victime est Summer Robinson, 16 ans, qui devient Lilas. Contrairement à ses consœurs, elle n’accepte pas, intérieurement, de «vivre dans cette cave [car] c’est pire que la mort».

Chaque chapitre a une voix narrative, le plus souvent celle de Summer, mais aussi parfois celle de Lewis, son petit ami, ou celle de Trèfle, le psychopathe qui a un ego surdimensionné.

Natasha Preston
Natasha Preston

Dans son enfance et adolescence, Trèfle a été considéré par sa mère comme un incapable, un loser, un fils pathétique. Il veut lui prouver, même si elle est décédée, qu’elle se trompait. Pour se faire, il piège des prostituées et les assassine. Il ne se considère pas comme un tueur, mais plutôt comme «à la fois juge, juré et bourreau».

Summer se rend compte qu’elle doit «se faire violer pour rester en vie», qu’elle doit jouer le jeu, faire comme si cela arrive à quelqu’un d’autre. «Tout ceci arrive à Lilas et je ne suis pas Lilas. […] Je ne veux pas devenir Lilas.»

Le roman entremêle allègrement narration et dramatisation, atrocité et impunité, intelligence et résilience. En dosant bien les rebondissements criminels et psychologiques, l’auteure montre comment, en collant un faux prénom à Summer/Lilas, il l’aide indirectement à se «déconnecter de toute cette horreur».

Le monde extérieur à la cave est surtout décrit par le petit ami de Summer: le «beau, grand, sombre, incroyablement sexy» Lewis. Il est tellement proche de sa blonde que «si elle était morte, je le saurais».

Je ne vous dirai pas combien de meurtres il y a dans ce roman finement architecturé, ni si Lilas va réussir à ne pas se faner ou si Summer et Lilas vont parvenir à ne faire plus qu’une… Je vous signale tout simplement que ce thriller angoissant atteint son but en épousant avec brio la psychologie de chaque personnage.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Grosse fin de septembre franco à Toronto

Jean-Pierre Ferland lance le festival Francophonie en fête le 22. Gabrielle Goulet fête le Jour des Franco-Ontariens le 25. Robert Charlebois est à Markham le 28 et à Toronto le 29. Tifane fait partie de la Nuit africaine le 30.
L’agenda des francophones et des francophiles du Grand Toronto est plein ces deux prochaines semaines: festival Francophonie en Fête, anniversaire du Collège français, Jour...
En lire plus...

18 septembre 2017 à 10h22

TIFF 2017: des cris dans les salles obscures

Downrange
Suite à la suppression, pour l’édition 2017 du Festival international du film de Toronto, de deux programmes du festival international de Toronto, dont Vanguard,...
En lire plus...

18 septembre 2017 à 10h10

Musique Extravaganza Afro-Caribéenne

elage
À l’image d’un repas gastronomique aux mille et une saveurs, la Nuit Africaine viendra clôturer en beauté une délicieuse 12e édition du festival Francophonie...
En lire plus...

18 septembre 2017 à 10h09

Édouard et les maisons de bouteilles

La première maison de bouteilles d’Édouard a été construite en 1980. (Photo: Sandra Dorélas)
Île-du-Prince-Édouard
En lire plus...

18 septembre 2017 à 10h07

Les sucres naturels ne sont pas meilleurs que les sucres raffinés

Ce n’est pas la nature du sucre qui fait la différence, mais bien la quantité totale de sucre qu’on consomme. (Photo: Monika Adamczyk | Dreamstime)
Il y a plusieurs mythes entourant les sucres qui dérangent Catherine Lefebvre. Au point où la nutritionniste a dédié un livre entier à ce...
En lire plus...

18 septembre 2017 à 10h02

Un tour du monde de la francophonie à TV5

tv5
25 heures, 23 destinations, 5 continents
En lire plus...

18 septembre 2017 à 10h00

Le rôle très stratégique d’une première ministre

Rachel Notley, présidente du Conseil de la fédération et Première ministre de l'Alberta. (Photo: Connor Mah - https://www.flickr.com)
Tribunaux albertains: on peut employer le français dans les communications verbales... mais pas écrites
En lire plus...

18 septembre 2017 à 9h59

Islamophobie? Non, véritéphobie!

Le président Donald Trump et son épouse Melania avec le roi  Salman et le président égyptien Abdel Fattah Al Sisi. (Photo: Maison-Blanche)
L’État islamique continue de frapper. Que faire?
En lire plus...

18 septembre 2017 à 9h58

Des coffrets pour monter votre propre exposition

Gustav Klimt. Éditions Taschen, 2017, coffret d’affiches (16 tirages sous coffret), 25,4 x 33 cm.
Les éditions Taschen, comme cela ressort des nombreux articles de L’Express qui mentionnent leur nom, se consacrent à la promotion d’œuvres artistiques ou de...
En lire plus...

18 septembre 2017 à 9h57

La drogue pimente deux romans américains

Elin Hilderbrand, À nous, roman traduit de l’anglais par Perrine Chambon, Paris, Éditions JC Lattès, 2017, 414 pages, 29,95 $. 
David Swinson, La Fille de Kenyon Street, roman traduit de l’anglais par Mireille Vignol, Paris, Éditions Calmann-Lévy, 2017, 354 pages, 29,95 $.
Qu’arrive-t-il quand le testament d’un grand chef cuisinier stipule que ses trois épouses doivent souligner sa mort en répandant ses cendres ensemble et qu’elles...
En lire plus...

18 septembre 2017 à 9h56

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur