Porter un bébé dans son ventre quand on ne porte pas le père dans son cœur


11 juin 2013 à 11h15

On connaît Roch Carrier pour son roman Le Chandail de hockey, mais cela remonte à plusieurs années, voire quelques décennies. Il nous revient maintenant avec un autre roman jeunesse, destiné aux ados cette fois-ci.

Le livre s’intitule Après une nuit tristement folle et traite de violence, de sexualité ou de consommation de drogue, car ce roman fait partie de la collection Zones de turbulences, aux Éditions Médiapaul. Cette collection présente certaines situations difficiles vécues par les jeunes, toujours dans un langage très accessible.

Roch Carrier met en scène deux personnages principaux, Camille et Jonathan, tous deux élèves au secondaire. Il y a aussi plusieurs personnages secondaires, profs, parents et amis, mais l’histoire concerne Camille, meilleure élève de sa classe, et Jonathan… qui n’a d’autre ambition dans la vie que de pousser son skateboard.

Deux jeunes qui, de prime abord, ne sont pas faits l’un pour l’autre. Pourtant, Camille – jeune fille studieuse, connue pour avoir une bonne tête sur les épaules – va se laisser emberlificoter par un gars qui aime montrer ses tatouages et qui a déjà dit en classe: «Le problème avec les livres, c’est qu’ils n’ont pas de roulettes comme les skateboards.»

Avec un titre comme Après une nuit tristement folle, vous imaginez sans doute ce qui va arriver entre Camille et Jonathan. Eh, oui, une fin de semaine où ses parents sont partis à Toronto, Camille laisse Jonathan entrer chez elle. Avec l’aide de Madame Vodka, Jonathan atteint son but dans le lit de Camille.

Même s’il donne à Camille le surnom de Bébé, Jonathan ne veut surtout pas qu’elle lui donne un bébé. Il insiste pour qu’elle prenne la pilule du lendemain.

Camille et Jonathan vont ensemble à la pharmacie, reviennent à l’école pour manger une tranche de pizza infecte, après quoi Camille avale la pilule du lendemain. En classe, elle se sent mal et finit par vomir sur son pupitre. A-t-elle vomi la pilule ou juste la pizza? La réponse ne tarde pas à venir. Camille se trouve enceinte… suite à cette nuit tristement folle.

Tout cet épisode bouleverse évidemment Camille qui semble de plus en plus fermée sur elle-même. Sa mère s’inquiète et lui dit: «Des fois les mères sentent des choses parce qu’elles ont déjà été des jeunes filles, Camille… Ton père et moi, est-ce qu’on pourrait faire quelque chose pour t’aider?» Camille refuse la main tendue en affirmant que tout va bien.

Le mari dit à sa femme: «Ça doit être un garçon… À cet âge-là, un gars regarde une fille et la fille commence à écrire les invitations au mariage…»

L’histoire que Roch Carrier nous raconte en 88 pages est à coups de crayon gras. L’action se déroule rapidement, bien entendu, et les dialogues sont assez réalistes. Carrier entre bien dans la peau d’une jeune fille enceinte malgré elle et nous fait part, avec justesse il me semble, de ce qu’elle peut ressentir face au bébé qu’elle porte dans son ventre et au père qu’elle ne porte pas dans son cœur.

Je vous signale, en passant, que Roch Carrier vient tout juste de publier un autre roman dans la même collection. Il s’agit de Tombés dans un divorce, un titre qui vous donne déjà une idée de ce que deux enfants vont vivre.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Le tournoi de golf Gilles-Barbeau rapporte 16 500 $ à CAH

CAH
Un événement généreux sous un soleil radieux
En lire plus...

19 septembre 2018 à 11h44

Le rappeur français Orelsan a appris les bases à ses fans

Concert Orelsan
Le rappeur français Orelsan a pu constater lundi soir au Phoenix Theatre de Toronto à quel point il était populaire outre-Atlantique.
En lire plus...

19 septembre 2018 à 9h00

Non, les étirements après l’entraînement ne réduisent pas les courbatures

exercices, sports
L’une des méthodes dont les effets bénéfiques ont été observés est l’immersion dans un bain d’eau glacée.
En lire plus...

19 septembre 2018 à 7h00

Montée de l’anti-bilinguisme au Nouveau-Brunswick

élections 24 septembre 2018
Les francophones n'ont rien à gagner et tout à perdre des élections de lundi prochain
En lire plus...

18 septembre 2018 à 15h59

Le Centre francophone veut ralentir le roulement du personnel

555 Richmond Ouest, 3e étage
Assemblée générale optimiste après une année de démissions et de restructuration.
En lire plus...

18 septembre 2018 à 13h33

Un match complètement fou entre Toronto FC et Los Angeles Galaxy

Toronto FC - Los Angeles Galaxy
Le Toronto FC accueillait Los Angeles Galaxy ce samedi soir dans son antre du BMO Field pour une rencontre décisive dans la course aux...
En lire plus...

18 septembre 2018 à 12h00

Hommage à la «robe Dôme» d’Iris van Herpen au ROM

Stylianos Pangalos
Le musée a accueilli le réalisateur Stylianos Pangalos et l'architecte Philip Beesley pour une ciné-conférence sur le thème de l'art, de la mode et...
En lire plus...

18 septembre 2018 à 11h00

Pénurie d’enseignants : les professionnels de l’immersion prennent les devants

immersion
Campagne de valorisation de la profession et portail de recrutement
En lire plus...

18 septembre 2018 à 9h00

Le marathon, c’est dans nos gènes

coureurs
Des changements anatomiques ont sans doute permis à nos ancêtres de devenir de bons coureurs d’endurance: un avantage évolutif.
En lire plus...

18 septembre 2018 à 7h00

Balade à Toronto : Gémeaux pour la meilleure composante numérique

Balade à Toronto
Au récent gala des prix de la télévision francophones du pays, 6 émissions sur 150 provenaient de l'extérieur du Québec...
En lire plus...

17 septembre 2018 à 16h55

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur