Porter un bébé dans son ventre quand on ne porte pas le père dans son cœur


11 juin 2013 à 11h15

On connaît Roch Carrier pour son roman Le Chandail de hockey, mais cela remonte à plusieurs années, voire quelques décennies. Il nous revient maintenant avec un autre roman jeunesse, destiné aux ados cette fois-ci.

Le livre s’intitule Après une nuit tristement folle et traite de violence, de sexualité ou de consommation de drogue, car ce roman fait partie de la collection Zones de turbulences, aux Éditions Médiapaul. Cette collection présente certaines situations difficiles vécues par les jeunes, toujours dans un langage très accessible.

Roch Carrier met en scène deux personnages principaux, Camille et Jonathan, tous deux élèves au secondaire. Il y a aussi plusieurs personnages secondaires, profs, parents et amis, mais l’histoire concerne Camille, meilleure élève de sa classe, et Jonathan… qui n’a d’autre ambition dans la vie que de pousser son skateboard.

Deux jeunes qui, de prime abord, ne sont pas faits l’un pour l’autre. Pourtant, Camille – jeune fille studieuse, connue pour avoir une bonne tête sur les épaules – va se laisser emberlificoter par un gars qui aime montrer ses tatouages et qui a déjà dit en classe: «Le problème avec les livres, c’est qu’ils n’ont pas de roulettes comme les skateboards.»

Avec un titre comme Après une nuit tristement folle, vous imaginez sans doute ce qui va arriver entre Camille et Jonathan. Eh, oui, une fin de semaine où ses parents sont partis à Toronto, Camille laisse Jonathan entrer chez elle. Avec l’aide de Madame Vodka, Jonathan atteint son but dans le lit de Camille.

Même s’il donne à Camille le surnom de Bébé, Jonathan ne veut surtout pas qu’elle lui donne un bébé. Il insiste pour qu’elle prenne la pilule du lendemain.

Camille et Jonathan vont ensemble à la pharmacie, reviennent à l’école pour manger une tranche de pizza infecte, après quoi Camille avale la pilule du lendemain. En classe, elle se sent mal et finit par vomir sur son pupitre. A-t-elle vomi la pilule ou juste la pizza? La réponse ne tarde pas à venir. Camille se trouve enceinte… suite à cette nuit tristement folle.

Tout cet épisode bouleverse évidemment Camille qui semble de plus en plus fermée sur elle-même. Sa mère s’inquiète et lui dit: «Des fois les mères sentent des choses parce qu’elles ont déjà été des jeunes filles, Camille… Ton père et moi, est-ce qu’on pourrait faire quelque chose pour t’aider?» Camille refuse la main tendue en affirmant que tout va bien.

Le mari dit à sa femme: «Ça doit être un garçon… À cet âge-là, un gars regarde une fille et la fille commence à écrire les invitations au mariage…»

L’histoire que Roch Carrier nous raconte en 88 pages est à coups de crayon gras. L’action se déroule rapidement, bien entendu, et les dialogues sont assez réalistes. Carrier entre bien dans la peau d’une jeune fille enceinte malgré elle et nous fait part, avec justesse il me semble, de ce qu’elle peut ressentir face au bébé qu’elle porte dans son ventre et au père qu’elle ne porte pas dans son cœur.

Je vous signale, en passant, que Roch Carrier vient tout juste de publier un autre roman dans la même collection. Il s’agit de Tombés dans un divorce, un titre qui vous donne déjà une idée de ce que deux enfants vont vivre.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Quiz : A mari usque ad mare

A mari usque ad mare (d’un océan à l’autre) est la devise du Canada.
En lire plus...

17 février 2019 à 7h00

Oslo: dans les coulisses des négociations israélo-palestiniennes

Studio 180
Me voici, à la St-Valentin, assis avec ma bien-aimée, dans une salle remplie à craquer du théâtre CAA de Mirvish (l'ancien Panasonic sur Yonge...
En lire plus...

16 février 2019 à 12h00

La pénurie d’enseignants freine le bilinguisme

Photo: Francopresse, Lucas Pilleri
Après des décennies de croissance exponentielle, les programmes de français langue seconde des conseils scolaires du pays peinent à trouver un nombre suffisant d’enseignants...
En lire plus...

16 février 2019 à 9h00

Le lait au chocolat ne fait rien de spécial pour la récupération des sportifs

santé, sport
Les médias, la publicité et bien des athlètes rapportent régulièrement que le lait au chocolat améliore la récupération chez les sportifs après un effort...
En lire plus...

La France s’anime au TAAFI

TAAFI
Du 15 au 17 février, les films sont de retour au Festival international d’art d’animation de Toronto (TAAFI) et plusieurs oeuvres françaises émergent du...
En lire plus...

15 février 2019 à 16h28

Adieu, Opportunity

La NASA a officiellement «déplogué» le 12 février sa sonde martienne Opportunity, qui ne répondait plus depuis juin dernier. Sa mission a duré beaucoup...
En lire plus...

15 février 2019 à 15h15

Abel Maxwell veut inspirer les jeunes

Abel Maxwell sera omniprésent à la célébration du Mois de l'Histoire des Noirs organisée par le Centre Francophone de Toronto le samedi 23 février....
En lire plus...

15 février 2019 à 11h00

Deux photographes, deux univers

Expo alliance française
Geneviève Thauvette et Kathleen Hearn, deux artistes torontoises, exposent leurs photographies à l’Alliance française de Toronto jusqu'au 28 mars.
En lire plus...

15 février 2019 à 9h00

Netflix, nouvelle plateforme des bizarreries de Gwyneth Paltrow

pseudoscience
Netflix ne se fera pas de nouveaux amis parmi les amateurs de vulgarisation scientifique et d’information véridiques: l’actrice Gwyneth Paltrow vient d’y obtenir une...
En lire plus...

15 février 2019 à 7h00

Réforme du système de santé: n’oubliez pas les services en français

santé
La décision attendue du gouvernement de l’Ontario de procéder à une réforme structurelle du système de santé serait «une opportunité d’améliorer l’accès aux services...
En lire plus...

14 février 2019 à 16h16

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur