Quand les musées deviennent des lieux branchés

Partagez
Tweetez
Envoyez

Comment faire venir les jeunes dans les musées? Nombreuses sont les institutions culturelles à s’être posé la question… et l’une d’entre elles y a répondu de façon tout à fait originale: pourquoi ne pas les transformer en boîtes de nuit branchées le temps d’une soirée?

Le Musée Royal de l’Ontario a fait ce pari, à première vue un peu fou, qui a, semble-t-il, porté ses fruits. La dernière «Fièvre du Vendredi soir», le 6 février, a rassemblé des centaines d’étudiants et de jeunes adultes rajeunissant considérablement la moyenne d’âge des visiteurs du musée. Quoi de plus drôle en effet que de se déhancher quelques heures au milieu de gigantesques squelettes de dinosaures?

Ce n’est pas la première fois que le musée organise ces soirées spéciales.

Tout a commencé au printemps 2012. Le ROM, désireux de bouleverser son image auprès des jeunes adultes qui ont longtemps eu peur de franchir ses portes, a décidé de lancer un programme susceptible de les réconcilier avec l’histoire naturelle.

Des jeunes, ça aime danser et faire la fête. Pour leur montrer qu’aller au musée peut être une expérience culturelle vraiment sympa, le ROM a voulu répondre aux attentes de ce public singulier en invitant des musiciens et des DJ afin de faire bouger la jeunesse autour de l’impressionnante collection permanente du ROM.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Et pour satisfaire leurs estomacs, n’oublions pas les boissons et la nourriture, payables en ROMdollar. Oui, le ROM est tellement branché qu’il a même créé sa propre monnaie!

Ces nocturnes divertissantes se sont déroulées dix vendredis de suite à partir du mois d’avril 2012 lors de la première saison. Celle-ci ayant été un indéniable succès – plus de 21 000 curieux n’ont en effet pas pu résisté à l’envie de découvrir cet événement formidable au printemps 2012 – le ROM a décidé de renouveler l’expérience encore et encore.

Chaque saison a désormais ses Fièvres du Vendredi Soir, toutes portant sur un thème précis. Le 6 février dernier, le ROM avait décidé par exemple de suivre l’actualité culturelle en s’appuyant sur le Mois de l’Histoire des Noirs pour réaliser sa programmation. Des DJ des Antilles, du Ghana faisaient vibrer les murs du musée à chaque étage. Un défilé de mode attendait les visiteurs ainsi que des jeux vidéos inspirés de la collection du ROM. Sans oublier cet incroyable carnaval des membres du Bahamian Junkanoo Legends qui ont parcouru toutes les salles dans des costumes extraordinaires en tapant sur des tambours en peau de chèvre.

Non, rien ne manquait pour faire la fête au musée! Malheureusement, il n’y avait qu’une seule nocturne cet hiver. Il faut donc attendre patiemment que le printemps revienne pour pouvoir assister à la prochaine Fièvre du Vendredi Soir… En attendant, vous pouvez toujours admirer la collection du musée au calme!

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur