Quand la culture populaire nous replonge en enfance

JUST FOR FUN! à la galerie Thompson Landry

JUST FOR FUN!

Les artistes québécois Boudro, Bao et Rock Therrien lors du vernissage de JUST FOR FUN!.


22 mai 2018 à 15h38

Rihanna, Mickey, Black Panther et autres héros Marvel tapissent les murs de la galerie Thompson Landry du quartier de la Distillerie à l’occasion de l’exposition JUST FOR FUN! dont le vernissage était le 17 mai et qui se poursuit jusqu’au 3 juin.

C’est une occasion de rendre hommage à des personnages emblématiques de la culture populaire, anciens comme actuels, pour les artistes Bao, Boudro et Rock Therrien.

«C’était vraiment difficile de nous avoir tous les trois en même temps, car on vient tous d’une galerie différente, mais c’est une exposition ludique avec des clins d’œil les uns aux autres!», raconte Boudro sur la mise en place du jumelage.

Culture(s) populaire(s)

Chaque artiste a sa propre sélection d’icônes qui fascinent le grand public. Pour Boudro, cela va être majoritairement les héros Marvel qu’il va représenter en grand format en utilisant l’acrylique.

JUST FOR FUN!
Captain America était l’une des stars de l’exposition.

Initié à l’art par l’entremise des graffitis, Bao ne colore plus les rues, mais des tableaux en utilisant la technique du collage pour créer des «photoshop réels».

L’ancien artiste s’est inspiré de la culture populaire actuelle, en témoigne notamment sa création en forme du continent de l’Afrique sur lesquels trônent les personnages de Black Panther, gros succès de cette année.

JUST FOR FUN!

Rock Therrien, quant à lui, préfère rendre hommage aux mascottes plus traditionnelles comme Mickey Mouse. Inspiré par le «quotidien populaire», il a exploré le style en trois dimensions pour Toronto.

Certaines de ses œuvres ont donc une toute nouvelle facette une fois des lunettes 3D enfilées. L’artiste aime également créer un rendu assez vintage, renforcé par les néons qui couronnent ses créations.

JUST FOR FUN!
Rock Therrien montre l’exemple.

Exposition accessible

La force de JUST FOR FUN! est qu’elle résonne pour tous les visiteurs. Chacun peut venir y découvrir les personnages qui ont marqué leur enfance, mais également ceux qui ont un impact sur leur vie actuelle.

De Rihanna au Capitaine America en passant par Donald (le canard, pas Trump), chaque public est concerné et peut s’identifier aux œuvres en y trouvant un point d’attache. Pas besoin ici d’être un expert en histoire de l’art pour avoir une appréciation du travail mené par les trois auteurs.

«Chaque tableau raconte une histoire par rapport à la personne qui va le regarder, retrouve son cœur d’enfant en regardant le tableau», confirme d’ailleurs Rock Therrien.

JUST FOR FUN! est le croisement d’inspirations personnelles différentes. Que ce soit Astérix et Obélix, Andy Warhol ou encore l’art urbain de manière générale, ces muses créent de multiples portes d’accès pour les visiteurs.

JUST FOR FUN!
Les visiteurs étaient nombreux lors du vernissage.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Donald Ipperciel quitte Glendon mais reste à York

Il va développer «l’université numérique»
En lire plus...

18 juin 2018 à 17h27

Avec «Crée ton université», l’UOF inclut les jeunes

crée ton université
Clôture des candidatures ce mercredi 20 juin
En lire plus...

18 juin 2018 à 16h25

Le Prix Jeanne Sabourin à Claude Guilmain

Prix Jeanne Sabourin
9e Gala Reconnaissance de Théâtre Action
En lire plus...

18 juin 2018 à 15h59

Accueil «par et pour» les francophones à l’aéroport Pearson

Une initiative à répéter dans d’autres aéroports au pays
En lire plus...

18 juin 2018 à 14h59

Marche gastronomique dans Chinatown

Dix plats dans six restos en deux heures et demie
En lire plus...

18 juin 2018 à 10h00

Quand les « indiennes » ont révolutionné la mode européenne

Pour saisir le sens et l’importance d’une découverte, il faut se replacer à l’époque où celle-ci a été faite. En Europe, dans le passé,...
En lire plus...

17 juin 2018 à 11h00

Errer entre deux mondes

Guy Bélizaire vient de publier À l’ombre des érables et des palmiers, un recueil de nouvelles dont certaines sont écrites au « je ». Est-ce une...
En lire plus...

17 juin 2018 à 9h00

Quiz : Le lundi de la matraque

quiz
Ça brassait au Québec dans les années 60-70: le Lundi de la matraque en est un épisode mémorable.
En lire plus...

17 juin 2018 à 7h00

Suer pour rester en santé

santé
Recherche et activité physique : un demi-siècle de médecine préventive
En lire plus...

La schizophrénie du placenta

On savait déjà que les sources de la schizophrénie étaient en partie génétiques. Et une hypothèse veut depuis longtemps que des complications pendant la...
En lire plus...

16 juin 2018 à 7h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur