Protégez-vous contre les tiques et les moustiques

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le médecin hygiéniste en chef de l’Ontario rappelle qu’il faut se protéger contre la maladie de Lyme et le virus du Nil occidental durant l’été. 

Le Dr David Williams demande à la population d’adopter des mesures toutes simples pour éviter les morsures des tiques à pattes noires qui peuvent être porteuses de la maladie de Lyme. L’infection, si elle n’est pas identifiée et traitée de manière précoce, peut entraîner de l’arthrite récurrente, des problèmes neurologiques, de l’engourdissement et de la paralysie.

La plupart des personnes qui contractent le virus du Nil occidental ressentent de la fièvre, des maux de tête et des courbatures, une légère éruption cutanée et une enflure des ganglions lymphatiques. Les symptômes plus graves comprennent l’encéphalite (oedème cérébral), de la difficulté à avaler et de la confusion. Les adultes de 50 ans et plus ainsi que les personnes ayant des troubles médicaux sous-jacents ou un système immunitaire affaibli présentent un risque plus élevé.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

En Ontario, les zones présentant un risque pour la maladie de Lyme comprennent notamment la région du parc national des Mille-Îles, le parc provincial Long Point, le parc provincial Rondeau, le parc national de la Pointe-Pelée, la réserve nationale de faune de la Pointe-du-Prince-Édouard, l’aire de conservation du marais Wainfleet, le parc provincial Turkey Point, le parc provincial Pinery, la vallée Rouge, ainsi que des emplacements dans la région de Rainy River dans le Nord-Ouest de l’Ontario.

Afin de réduire l’exposition aux tiques et aux moustiques lors de randonnées extérieures, il est recomnandé de porter des chaussures fermées, ainsi que des chandails à manches longues et des pantalons, et même de remonter vos chaussettes par-dessus vos pantalons. On peut aussi utiliser un insectifuge sur les vêtements ainsi que sur la peau exposée, et prendre une douche ou un bain dans les deux heures qui suivent les activités extérieures.

On devrait aussi tiacher d’éliminer les lieux de reproduction des moustiques autour de la maison, notamment en vidant régulièrement l’eau stagnante dans les pots de fleurs et les bains d’oiseaux et en vous débarrassant du compost et des gros arbustes denses.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur