Protéger l’environnement de/pour l’humanité

Planet In Focus du 19 au 22 octobre

Plastic China, de Wang Jiuliang

Plastic China, de Wang Jiuliang


16 octobre 2017 à 8h50

Du 19 au 22 octobre, la 18e édition du Festival de films sur les enjeux environnementaux Planet in Focus (PIF) revient sur les écrans de Toronto avec une sélection de films au cœur de l’actualité, abordant des thèmes variés comme l’agriculture, le climat, l’eau, la qualité de l’air, du sol, la technologie, les déchets, le développement durable et la simplicité volontaire.

Avec 25 courts métrages (dont 14 canadiens), et 26 longs métrages, ainsi que des conférences-débats, cette édition promet d’interpeller, de questionner, de bousculer les idées reçues, et parfois même de raviver l’espoir avec des œuvres cinématographiques audacieuses et percutantes.

Unfractured, de Chanda Chevannes
Unfractured, de Chanda Chevannes

Fracturation

Dans Unfractured, de la documentariste torontoise primée Chanda Chevannes, en ouverture et en grande première mondiale le 19 octobre au Cinéma Royal, on suit la bataille de la biologiste américaine, mère de famille, survivante du cancer et militante, Sandra Steingraber, qui veut faire interdire l’extraction du gaz naturel par fracturation.

Unnfractured est la suite très attendue de Living Downstream, réalisée par Chevannes en 2010, une adaptation du livre du même nom de Sandra Steingraber.  Les deux femmes seront présentes lors de la projection, qui sera suivie d’une table ronde et d’une réception, cette fois au Revival Bar (783 rue College).

Can you dig this ? de l'américaine Delila Vallot
Can You Dig This?, de Delila Vallot

Le 22 octobre, pour clore le festival, on tourne notre regard sur Can You Dig This? de la cinéaste californienne Delila Vallot, un documentaire inspirant sur le mouvement émergent de jardinage urbain, mettant en vedette l’athlète et designer de mode américain Ron Finley, un homme qui se qualifie de «guérillero jardinier», car il plante des potagers un peu partout dans South Los Angeles: sur les bas-côtés des axes routiers, sur le bord des trottoirs ou encore dans des terrains vagues.

Prix du Jury au Festival du film de Los Angeles en 2015, Can You Dig This? sera présenté au cinéma Hot Docs Ted Rogers (506 rue Bloor ouest), et ce soir-là, Ron Finley, recevra le prix international Eco-Hero 2017 pour ses pratiques écologiques exemplaires.

Informatique et plastique

Des États-Unis au Canada, en passant par l’Australie, la Suisse, la Finlande, le Mexique, l’Allemagne, la Russie et la Chine, les films en disent long sur les activités humaines qui ont un impact sur les milieux naturels.  La culture de la consommation, la fabrication de biens, le prélèvement des ressources, l’urbanisation, l’agriculture et l’élevage, la production et la consommation d’énergie sont à la base de diverses crises environnementales alarmantes.

Death by design de Sue Williams
Death By Design, de Sue Williams

Death By Design (USA) de Sue Williams,  est un exemple flagrant de pollution, conséquence directe de la fabrication de biens et de notre dépendance au digital. La cinéaste a voyagé à travers la planète pour enquêter sur notre consommation effrénée de tablettes et de téléphones, et nous dévoile les coûts humains et écologiques cachés de cette production incessante. Un film percutant et provocateur!

Autre conséquence de la culture de consommation, Plastic China (2016) du cinéaste Wang Jiuliang qui, après nous avoir donné en 2011 Beijing Bsieged by Waste, revient avec un documentaire saisissant qui nous plonge dans le quotidien toxique de Yi Jie, une petite fille de 11 ans qui rêve d’aller à école et de s’instruire, mais qui peine aux côtés de ses parents dans une usine de recyclage où, chaque jour, on y lave et y recycle du plastique au milieu de détritus venant de partout sur la planète.

Prix spécial du Jury au prestigieux  Festival du documentaire d’Amsterdam (IDFA) en 2016, Plastic China, dont les images troublantes soulèvent tant de questions liées à l’économie, l’écologie et nos sociétés consuméristes, recevra le premier prix GNF, lors de la 4e édition des Prix annuels du Green Film Network Awards (GFN), qui se tient pour la toute première fois dans le cadre de Planet in Focus, grâce à un partenariat entre GFN et ONU Environment.

Les Prix GNF (Prix du cinéma vert) visent à applaudir les meilleurs films environnementaux de l’année, sélectionnés dans plus de 40 festivals à travers le monde.

24 Snow de Mikhail Barynin,
24 Snow, de Mikhail Barynin

Rude hiver

Autre documentaire qui sera récompensé au gala GNF  – cette fois par le Green Vision Award 24 SNOW (2015), du cinéaste russe Mikhail Barynin, choisi parmi plus de 25 nominés et sept finalistes, chacun nommé par les pays membres du Green Film Network

24 SNOW nous emmène dans la toundra de la Yakoutie, coin isolé de Russie où le climat y est insoutenable. Durant l’hiver, les températures chutent à -65°C. Il n’y a pas de service téléphonique, d’électricité ou de routes. C’est là que Sergei y élève son troupeau de chevaux, loin de sa famille qu’il voit seulement quelquefois par année.

Au-delà de la beauté époustouflante des images, 24 SNOW est un film qui expose la vulnérabilité de l’homme et celle des chevaux, mais aussi la difficulté de vivre dans des conditions de lutte constante avec la nature et avec soi-même.

Extrait du film Modified de la cinéaste canadienne Aube Giroux
Modified, de Aube Giroux

Bio-alimentation et OGM

Food Coop, du franco-américain Thomas Boothe, nous fait découvrir un supermarché alimentaire autogérée de New York, la Park Slope Food Coop, où 16 000 membres travaillent 3 heures par mois pour avoir le droit d’y acheter les meilleurs produits alimentaires, pour la plupart biologiques à des prix et bien moins chers que dans d’autres supermarchés.

Inspirant autant de haine que d’enthousiasme, cette coopérative fondée en 1973 est sans doute l’expérience du genre la plus aboutie aux États-Unis.

Modified est le premier long-métrage documentaire (86 minutes) de la cinéaste et blogueuse de la Nouvelle-Écosse Aube Giroux. Dans ce film, Giroux explore la controverse entourant l’étiquetage des aliments qui contiennent des OGM (organismes génétiquement modifiés).

Les films de Planet in Focus sont tous à voir…ils nous rappellent que  protéger la nature, l’environnement, c’est préserver la survie et l’avenir de l’humanité, c’est un festival incontournable!

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

États généraux: la métamorphose d’une identité

La grande majorité des délégués aux États généraux du Canada français de 1967-69 ont appuyé une motion favorable au droit à l’autodétermination du Québec, «territoire national des Canadiens-Français». L’opposition minoritaire est venue des représentants des communautés francophones de l’Ouest, de l’Ontario et de l’Acadie. L’événement est considéré comme marquant la fin d’un Canada français uni.
Une prise de conscience de qui on est vraiment
En lire plus...

23 novembre 2017 à 10h04

Ça brasse dans nos académies

Ancienne gravure représentant la bibliothèque de l'une des plus vieilles universités au monde, celle de Bologne en Italie. (Photo: Wikipedia Commons)
Pas d'exclusivité pour la nouvelle université franco-ontarienne
En lire plus...

22 novembre 2017 à 15h41

L’UOF veut récupérer les programmes francos de Glendon

Le «Centre d’excellence pour les études postsecondaires en français et bilingues» à l'entrée du campus Glendon de l'Université York.
L'exclusivité à Toronto, puis dans le Nord et l'Est...
En lire plus...

21 novembre 2017 à 17h20

Un astéroïde venu de très loin

Représentation d'artiste de l'astéroïde Oumuamua. (Photo: ESO / M. Kornmesser)
Jusqu'à maintenant, aucun objet ne provenait de l’extérieur de notre système solaire
En lire plus...

21 novembre 2017 à 15h05

Damien plus pop et Mehdi plus rock

Damien Robitaille
Une découverte: le Adelaide Hall
En lire plus...

21 novembre 2017 à 13h44

Offre de travail pour le Salon du Livre de Toronto

J’ai besoin d’une vingtaine de personnes pour aider à monter et démonter les stands du Salon du livre de Toronto. Vous serez payé 12$/heure. C’est un travail très physique...
En lire plus...
Print

Direction des services corporatifs et du développement organisationnel au CFT

Centre Francophone de Toronto - Le Centre Francophone de Toronto effectue un virage important dans une conjoncture de développement et de croissance des services. Pour continuer à réussir, le Centre désire faire l’expansion de...
En lire plus...
Print

Direction de la santé mentale et petite enfance au CFT

Centre Francophone de Toronto - Le Centre francophone de Toronto effectue un virage important dans une conjoncture de développement et de croissance des services. Pour continuer à réussir, le Centre désire faire l’expansion de...
En lire plus...
Print

Direction de la santé primaire et promotion de la santé au CFT

Centre Francophone de Toronto - Le Centre Francophone de Toronto effectue un virage important dans une conjoncture de développement et de croissance des services. Pour continuer à réussir, le Centre désire faire l’expansion de...
En lire plus...

Les Indisciplinés, libres dans l’absurde avec leur nouvelle metteure en scène

Les Indisciplinés incarnent les personnages de Frontières Libres.
Début décembre à l'auditorium de l'école Toronto Ouest
En lire plus...

20 novembre 2017 à 16h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur