Processions, ou la photographie contemporaine d’Inessa Radostin

Partagez
Tweetez
Envoyez

L’Alliance française accueille en ses murs une nouvelle exposition photographique, celle de la jeune artiste contemporaine Inessa Radostin, lauréate du prix Ryerson 2007.

L’exposition Processions se compose de seize photographies en noir et blanc. Huit sont des paysages, huit autres des portraits d’hommes et de femmes aux mimiques tantôt neutres, tantôt plus expressives. Le point commun de ces photos: un large fil rouge les traverse, au niveau des yeux pour les portraits.

Cette exposition est issue d’un travail d’Inessa Radostin sur la question de l’identité de l’immigrant… ou parfois de l’absence d’identité. Passionnée de photographie abstraite, l’artiste aime jouer avec les photos. «Lorsque je fais une photo et l’imprime, cela ne me semble pas fini. Je n’aime pas les photos toute faites: sorties sur papier glacé, encadrées, placées sous verre. Au contraire, j’aime jouer avec la photo et je fais tout moi-même: je ne fais confiance à personne!»

Fille de photographe, elle a vite baigné dans cet univers artistique. Mais n’est-ce pas difficile de trouver sa propre voie? «Non, mon père et moi avons une approche très différente de la photographie. Il fait des photos que je qualifierais de “vieil homme”, il est très professionnel, très technique, tout est mesuré. Moi j’aime les erreurs. Mais il reste mon meilleur critique, je n’expose rien sans lui avoir demandé son avis!»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Inessa Radostin a commencé à faire de la photographie lorsqu’elle était à l’école secondaire. D’abord tentée par le design d’intérieur, elle a vite changé de voie, considérant que cette formation n’était pas assez artistique à son goût. «J’ai choisi de me tourner vers la photo, c’est un medium qui me parle beaucoup, et puis, c’est dans ce domaine que je suis la meilleure!»

Néanmoins, Inessa Radostin ne compte pas s’enfermer dans la seule photographie et souhaite se tourner plus tard vers le multimédia et les installations artistiques.

Cet été, elle était en France, invitée au Festival international de photographie qui se tient à Arles, une expérience qu’elle a jugée très inspirante.

Elle a gagné ce séjour dans le cadre du concours Ryerson 2007, délivré par le Consulat général de France et l’Alliance française. Ce prix récompense un étudiant de la section photographie de cette école pour l’originalité de sa création artistique et pour la maîtrise technique de son travail.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur