Pozuelo brille, Toronto FC enchaîne

4-0

Avec deux buts et une passe décisive, Alejandro Pozuelo n'a pas manqué ses débuts avec le TFC.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Trois sur trois pour les Torontois. Le Toronto FC a validé un début de saison historique, vendredi soir, avec une troisième victoire en trois rencontres en disposant facilement du New York City FC sur le score de 4-0. C’est la première fois que la franchise de soccer de Toronto démarre la saison avec un tel bilan.

Alejandro Pozuelo, l’Espagnol arrivé en provenance du championnat belge (FC Genk) n’a pas manqué ses débuts. La nouvelle vedette de l’équipe a été très active dans la construction du jeu, tout au long de la rencontre, et a signé une passe décisive et deux buts inscrits avec classe.

Au final, les Torontois repartent avec une victoire facile, face à un adversaire qui les avait battus à deux reprises la saison dernière.

Une entame idéale

D’entrée de jeu, les pensionnaires du stade BMO prennent le jeu à leur compte, avec Pozuelo positionné en numéro 10 – comme son maillot d’ailleurs – par qui passent tous les ballons. Le meneur de jeu sert Altidore qui bute sur Johnson, le gardien new-yorkais, puis Osario sert Morrow qui frappe au-dessus (7’).

L’arrière latéral gauche pense ouvrir le score deux minutes plus tard sur un service parfait de Bradley. Il repique vers l’intérieur et son tir est dévié hors de portée de Johnson (9’). Malheureusement, après visionnage vidéo, le but est annulé pour une position de hors-jeu.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

New York très peu dangereux, Altidore ouvre le score

Il faut attendre 26 minutes de jeu pour voir les New Yorkais se montrer dangereux. Suite à un nouveau but refusé aux Torontois pour hors-jeu, un centre fuyant venant de la gauche est repris de la tête par Ring, mais Bono est sur la trajectoire (26’). Ce sera la seule réelle occasion de but pour les visiteurs.

Toronto va enfin concrétiser sa domination, sur un festival de Pozuelo, qui combine avec Osorio, avant d’éliminer deux joueurs par un crochet et de servir Altidore en position idéale pour tromper Johnson (1-0, 30′). Un peu avant la mi-temps, le numéro 10 se procure une nouvelle occasion, mais tire sur le gardien. Les deux équipes rejoignent les vestiaires sur le score de 1 à 0.

 

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

NYCFC proche de l’égalisation

Les New Yorkais sont décidés à montrer un autre visage en début de deuxième mi-temps. Ils vont en réalité se montrer dangereux seulement durant les 10 minutes qui suivent le retour des vestiaires. Ils ne sont tout de même pas loin d’égaliser, Tajouri voyant sa frappe heurter le poteau gauche de Bono (46’).

Les Ontariens laissent passer l’orage et reprennent le contrôle du jeu. Dans la foulée de l’occasion manquée par leurs adversaires, Pozuelo, encore lui, obtient un coup franc qu’il se charge lui-même de tirer. Sa frappe en roulé passe de très peu à droite des buts new-yorkais (51′).

 

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Toronto déroule, Pozuelo illumine la rencontre

Dans une deuxième période à sens unique, le TFC inscrire trois nouveaux buts. D’une Panenka, Pozuelo se charge, dans un premier temps, de transformer un pénalty obtenu par Altidore ,retenu par le maillot sur un centre (2-0, 56’).

Puis, il signe une merveille de balle piquée qui va se loger dans la lucarne de Johnson, juste avant de céder sa place sous les acclamations des supporters, déjà séduits par leur nouvelle vedette (3-0, 79’).

 

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Son remplaçant, Jay Chapman conclut la rencontre avec le quatrième but du TFC qui s’impose donc 4-0 et occupe déjà la tête de la conférence de l’Est, avec trois victoires en trois matchs.

 

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

— Toronto FC (@torontofc) 30 mars 2019

Réactions

Alejandro Pozuelo (milieu TFC, au micro de TSN): «Je veux remercier tout le monde pour ce premier match, merci aux supporters, à mes coéquipiers, au staff. Je dédie ce match à mon grand-père, cette victoire est pour lui. […] Pour la Panenka, j’en avais parlé avec le président, je lui avais dit que je pourrais en tenter une si j’avais un pénalty à tirer. Celle-là est pour lui.»

Jozy Altidore (attaquant TFC, à propos de Pozuelo): «Ce n’est pas facile d’arriver ici avec toutes les attentes qu’on a placées en lui. Mais c’est facile de jouer avec des joueurs de qualité. Nous allons bien nous amuser avec lui.»

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur