Poutine préside au déclin de l’empire russe

La Francophonie internationale doit prendre position

Poutine, ukraine, russie
Partagez
Tweetez
Envoyez

En envahissant l’Ukraine le 24 février dernier, Vladimir Poutine anticipait agrandir facilement le territoire de la Fédération de Russie. Mais, il préside plutôt au déclin de l’empire russe. Lors du vote de la résolution de l’ONU dénonçant l’agression russe en Ukraine, seulement quatre petits pays l’ont accompagné. La Francophonie aussi se mobilise.

Depuis le début de l’invasion, un grand nombre de pays et de corporations internationales ont imposé à la Russie toutes sortes de sanctions, surtout de portée économique. Tout le progrès économique accompli en Russie au cours des deux dernières décennies est compromis.

La monnaie russe, le rouble, est en chute libre. La Bourse de Moscou est fermée depuis le 25 février. Le gel des avoirs de la Banque centrale de Russie placés à l’étranger commence à avoir ses effets. L’économie russe est déstabilisée.

ukraine, russie, Louise Mushikiwabo
La secrétaire générale de la Francophonie, Louise Mushikiwabo.

La Francophonie se mobilise contre Poutine  

Préoccupée par la situation en Ukraine, la secrétaire générale Louise Mushikiwabo a tenu à ce que le sujet soit à l’ordre du jour de la Conférence ministérielle de la Francophonie de ce mercredi 16 mars, afin que les États puissent échanger sur la question et statuer sur une position commune…

Ceci, dans l’esprit de consensus qui caractérise l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Pour les pays membres de la Francophonie qui n’ont pas appuyé la résolution de l’Assemblée générale des Nations Unies sur l’agression russe contre l’Ukraine, ce sera une occasion particulière pour modifier ou clarifier leur position.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Il s’agit des pays suivants: Arménie, Burundi, Cameroun, République centrafricaine, Congo, Madagascar, Mali, Mozambique, Sénégal et Vietnam.

Poutine, ukraine, russie
Poutine et son psychiatre.

Ces dix pays ont le choix: appuyer Volodymyr Zelensky ou appuyer Vladimir Poutine. Ils voudront sans doute s’inspirer de la Charte de l’OIF, laquelle prévoit que la promotion de la paix, de la démocratie et des droits de la personne sont des valeurs fondamentales de l’organisation. Ces valeurs ainsi que le respect du droit international sont au cœur du travail de l’OIF. 

La Conférence ministérielle de la Francophonie est sa deuxième instance après le Sommet. Elle se tient annuellement et peut être convoquée en session extraordinaire. Les ministres des Affaires étrangères et les ministres responsables de la Francophonie des 88 États et gouvernements membres, associés et observateurs de l’OIF y siègent.

Poutine, ukraine, russie
L’Ukraine est entourée des pays suivants: Russie, Roumanie, Moldavie, Hongrie, Slovaquie, Pologne et Bélarus.

Une invasion non provoquée et injustifiable

Deluis le début, le Canada condamne fermement l’invasion non provoquée et injustifiable de l’Ukraine par le président Poutine.

Francophonie, Canada
L’ambassadrice Isabelle Hudon.

«Cette attaque constitue une violation sans équivoque de la souveraineté, de l’intégrité territoriale et de l’indépendance de l’Ukraine. Elle constitue également une violation des obligations de la Russie en vertu du droit international et de la Charte des Nations», de déclarer la porte-parole d’Affaires mondiales Canada, Christelle Chartrand.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le Canada a pris une série de mesures, en coordination avec ses alliés et ses partenaires internationaux, pour répondre aux actes d’agression de la Russie. Ces mesures comprennent de nouvelles sanctions contre le régime russe, notamment le président Poutine, les oligarques et les entreprises dans les secteurs d’importance stratégique pour la Russie.

À la Conférence ministérielle de la Francophonie, le Canada sera représenté par Isabelle Hudon, sherpa du premier ministre auprès de la Francophonie et ambassadrice du Canada en France.

Gravement préoccupé par la guerre de Poutine

Le Québec est «gravement préoccupé» par la situation en Ukraine, membre observateur de l’OIF depuis 2006. La ministre québécoise des Relations internationales et de la Francophonie, Nadine Girault, est à Paris pour participer à la 40e session extraordinaire de la Conférence ministérielle.

Francophonie, Québec
Nadine Girault

«La Conférence ministérielle de la Francophonie permet au Québec de faire entendre sa voix, alors que l’Ukraine, membre observateur de la Francophonie, subit les souffrances de la guerre. Je porterai au sein de cette enceinte les valeurs de paix ainsi que de respect des libertés et des droits de la personne, qui sont chères aux Québécois.»

Pour une prise de position ferme

Le Gouvernement du Nouveau-Brunswick souhaite une prise de position «ferme et rapide» de l’OIF relativement à l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«L’Ukraine est un membre observateur de l’OIF qui porte les valeurs de démocratie et de droits de la personne qui sont chères à l’espace francophone», de déclarer Isabelle Doucet. À titre de sherpa du Nouveau-Brunswick auprès de l’OIF, c’est elle qui va représenter cette province à la Conférence ministérielle.

Francophonie, Nouveau-Brunswick
Isabelle Doucet

Anastasia Baczynskyj, présidente d’honneur du Salon du livre

La 29e édition du Salon du livre de Toronto a lieu ces 19 et 20 mars à l’Université de l’Ontario français (9, rue Lower Jarvis à Toronto) et c’est Anastasia Baczynskyj qui en est présidente d’honneur. Ex-directrice générale (2016 à 2021) de la Fédération nationale ukrainienne, Anastasia Baczynskyj est actuellement directrice d’un Projet voué à la sauvegarde de livres ukrainiens rares.

«Au moment où certains mettent en cause l’histoire, l’identité et même l’existence du peuple ukrainien, le livre est une arme redoutable contre l’obscurantisme et la folie guerrière. Le Salon du livre de Toronto est aux côtés des autrices et auteurs ukrainiens, des éditeurs ukrainiens et du peuple ukrainien en ces moments tragiques», affirme Valéry Vlad, président du Salon du livre de Toronto.

ukraine, russie, Anastasia Baczynskyj, Valéry Vlad, Salon du livre
Anastasia Baczynskyj et Valéry Vlad.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur