Politiques climatiques: Jerry Brown à la rescousse

Wynne et Ford s'affrontent sur le marché et la taxe du carbone

climat changements climatiques
La première ministre Kathleen Wynne et le gouverneur Jerry Brown dans une promotion libérale.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Alors que débute une campagne électorale, déjà d’une rare virulence, en vue des élections du 7 juin en Ontario, la première ministre Kathleen Wynne a profité cette semaine de la visite du gouverneur de la Californie, Jerry Brown, pour mousser ses politiques en matière de lutte contre les changements climatiques.

Sous la gouverne des Libéraux, l’Ontario a instauré l’an dernier, aux côtés du Québec et la Californie, un «marché du carbone» (système de plafonnement de gaz à effet de serre et d’échanges de crédits d’émission) auquel doivent adhérer la plupart des industries et institutions.

Son principal adversaire, le Conservateur Doug Ford, a promis d’abolir ce système et de combattre toute «taxe carbone» fédérale qui pourrait le remplacer en vertu de la politique nationale adoptée par les Libéraux de Justin Trudeau.

«Ma visite en Ontario est motivée par l’engagement que la première ministre Wynne partage avec la Californie envers la lutte contre la pollution (sic) par le carbone et envers la création d’emplois – deux objectifs que notre marché commun du carbone nous aide à concrétiser», a déclaré Jerry Brown.

OntarioVert
Jerry Brown, gouverneur de la Californie, et Kathleen Wynne, réunis pour le marché commun du carbone.

Déjà près de 2 milliards $

L’Ontario a déjà réalisé quatre ventes aux enchères de quotas d’émission de gaz à effet de serre rapportant 1,9 milliard $ devant être investi dans divers nouveaux programmes d’économie d’énergie et de conversion à des technologies plus «vertes».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

100 millions $ provenant du «marché carbone» sont consacrés aux villes, a fait valoir Chris Ballard, le ministre de l’Environnement et de l’Action en matière de changement climatique, au détour d’une visite du marché Saint-Lawrence ce mardi 17 avril.

Le lieu n’était pas choisi au hasard, car le célèbre marché du centre-ville de Toronto installera bientôt un système géothermique de chauffage, grâce justement à une aide financière de la province.

Autobus électriques

Des plans ont déjà été concrétisés comme l’arrivée des premiers autobus électriques dès 2019. L’investissement de 13 millions $  permettra l’achat de 14 autobus électriques et de quatre systèmes de recharge au cours des deux prochaines années.

Ces actions provinciales font échos au discours tenu par le premier ministre Trudeau à Paris en début de semaine. Lors de sa rencontre avec le président français Emmanuel Macron, il a réaffirmé un «partenariat franco-canadien pour le climat»…

Cette nouvelle profession de foi écolo a fait tiquer plus d’un observateur en pleine polémique sur l’oléoduc Trans Mountain.

Depuis l’élection de Doug Ford à la chefferie, le Parti progressiste-conservateur de l’Ontario mène la cabale contre toute «taxe carbone».

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur