Pluie sur le drapeau, mais fierté dans les coeurs

La levée du drapeau franco-ontarien est devenu une institution à Queen’s Park

Levée de drapeau franco-ontarien sous la pluie à Queen's Park.
Partagez
Tweetez
Envoyez

C’est sous la pluie que la première ministre Kathleen Wynne a procédé vendredi matin à la levée officielle du drapeau franco-ontarien à Queen’s Park, devant des députés des trois partis et plusieurs invités, dont le ministre québécois Jean-Marc Fournier et le consul de France Marc Trouyet, soulevant un joyeux tintamarre d’environ 200 élèves de nos deux conseils scolaires.

L’événement est devenu une tradition annuelle – «une institution en soi» a commenté  Sylviane Lanthier, la présidente de la FCFA, le lobby politique de tous les francophones hors Québec.

Il était présidé pour une dernière fois par Denis Vaillancourt, qui quitte la présidence de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario le mois prochain. L’ex-président de l’Association des enseignants franco-ontariens, Carol Jolin, est actuellement le seul en lice pour le remplacer.

«Je souhaite à toute la communauté franco-ontarienne de continuer à vivre pleinement sa francophonie au quotidien et à unir ses forces pour la vitalité de l’Ontario français», a lancé M. Vaillancourt, qui a piloté l’adoption d’un plan de développement communautaire jusqu’à l’horizon 2025 et dont le mandat a coïncidé avec des célébrations grandioses en 2015 du 400e anniversaire de la présence française en Ontario.

Souhaitant que la fête se poursuive, il a d’ailleurs suggéré que 2016 était «le premier anniversaire du 400e»…

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Ces dernières années, on a pu constater de nombreuses avancées pour le développement de notre communauté», de dire M. Vaillancourt. «Toutefois il est primordial de poursuivre les efforts et améliorer l’espace francophone ainsi que l’offre de services en français dans toutes les sphères de la vie quotidienne.»

Selon le président sortant de l’AFO, «le fait de vivre et de socialiser en français doit devenir une norme et non plus une revendication».

Levée de drapeau franco-ontarien sous la pluie à Queen's Park. Au micro: le président de l'AFO Denis Vaillancourt. Kathleen Wynne, Marie-France Lalonde, Jean-Marc Fournier, Gila Martow, Peter Tabuns, Jean-Marc Lalonde, Marc Trouyer, Marie-Lison Fougère.
Il a plu avant et après les discours, mais pas pendant! Au micro: le président de l’AFO Denis Vaillancourt. Kathleen Wynne, Marie-France Lalonde, Jean-Marc Fournier, Gila Martow, Peter Tabuns, Jean-Marc Lalonde, Marc Trouyet, Marie-Lison Fougère.

Tous les participants à la cérémonie ont abondé dans le même sens, Mme Wynne et la ministre des Affaires francophones Marie-France Lalonde ne manquant pas de souligner l’annonce, la veille, de la création d’un Conseil de planification d’une éventuelle université franco-ontarienne dirigé par Dyane Adam.

M. Vaillancourt s’est dit heureux de découvrir un nouveau député francophone chaque fois qu’il visite Queen’s Park. Cet honneur revenait vendredi à Peter Tabuns (Toronto-Danforth), qui représentait le Nouveau Parti démocratique à la levée du drapeau.

Pour sa part, la députée de Thornhill, Gila Martow, critique du Parti progressiste-conservateur aux Affaires francophones, qui venait d’apprendre le mot «tintamarre» («hullabaloo», lui a-t-on expliqué…), a invité les francophones à parler français aux francophiles comme elle pour qu’ils puissent améliorer leur français.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le ministre québécois des Relations canadiennes et de la Francophonie canadienne, Jean-Marc Fournier, a été salué par tous comme un grand ami des Franco-Ontariens. Peu après la levée du drapeau, il renouvelait officiellement avec Marie-France Lalonde l’Accord de coopération culturelle Ontario-Québec.

«Faisons du Canada un pays où la langue française prend la place qui lui revient», a-t-il dit.

Plus de 200 levées de drapeau franco-ontarien étaient prévues à travers la province les vendredi 23, samedi 24 et dimanche 25 septembre (le Jour officiel des Franco-Ontariens, proclamé pour la première fois en 2010, et l’anniversaire du drapeau, créé en 1975 et adopté officiellement par la province en 2001).

Certaines municipalités ont par ailleurs décidé récemment de faire flotter le drapeau franco-ontarien en permanence dans des parcs ou sur certains édifices, un mouvement que les dirigeants de l’AFO disent surveiller avec intérêt.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur