Université franco-ontarienne: Dyane Adam présidera un Conseil de planification

Dyane Adam
Partagez
Tweetez
Envoyez

L’ancienne commissaire aux langues officielles du Canada, Dyane Adam, ex-principale du campus Glendon de l’Université York, présidera un nouveau «Conseil de planification pour une université de langue française».

Ce n’est pas encore la gouvernance d’une future université franco-ontarienne, réclamée par le mouvement associatif et le projet de loi privé de la députée néo-démocrate France Gélinas, mais c’est un nouveau pas dans cette direction, selon la ministre libérale des Affaires francophones, Marie-France Lalonde, qui a en fait l’annonce au Club canadien de Toronto jeudi midi.

La ministre Marie-France Lalonde.
La ministre Marie-France Lalonde.

Pas plus tard que la veille, mercredi, l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO), le Regroupement étudiant franco-ontarien (RÉFO) et la Fédération de la jeunesse franco-ontarienne (FESFO) réagissaient à l’initiative de Mme Gélinas en accusant le gouvernement Wynne de «manquer une chance de prendre le leadership dans ce dossier».

Déjà, en juin, les trois organismes avaient qualifié d’«inacceptable» la réponse du gouvernement à un rapport favorable à une université franco-ontarienne, «parce qu’il renvoie le dossier à l’étude pour une troisième fois». Pour Toronto, le comité recommandait que l’université franco-ontarienne partage un campus avec le Collège Boréal, qui doit quitter son 3e étage du 1 rue Yonge d’ici 2020.

Le président de l’AFO, Denis Vaillancourt, avait affirmé: «Nous ne voulons plus de comités. Nous voulons la création d’une structure de gouvernance universitaire autonome, qui travaillera à la conception d’une charte et des bases d’une institution gérée par et pour les francophones. Nous en sommes rendus là.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Vendredi, alors qu’il présidait la levée du drapeau vert et blanc à Queen’s Park à l’occasion du Jour des Franco-Ontariens, il a dit à L’Express qu’il accueillait le mandat de Dyane Adam avec un «optimisme mitigé», soulignant que c’est encore le gouvernement, pas la communauté, qui est aux commandes du projet, mais reconnaissant qu’«on avance dans la bonne direction».

Le gouvernement attendra donc le rapport de Dyane Adam et des cinq membres – encore inconnus – de son Conseil, au printemps 2017, avant de lancer un tel chantier. «Nous avons entendu la communauté», a soutenu Mme Lalonde, «mais nous voulons aussi agir de façon responsable»…

C’est un «moment historique», a renchéri Mme Adam en conférence de presse, qui se dit très fière d’y participer ainsi. Au-delà de ceux déjà identifiés par les études précédentes et par les audiences et les États généraux organisés en 2014-2015 par l’AFO, le RÉFO et la FESFO, son Conseil tentera de mieux comprendre les besoins et l’offre existante de programmes postsecondaires en français.

Ce nouveau Conseil de planification jouera un rôle «crucial», a dit la ministre Lalonde, «pour développer un projet durable pour nos enfants et petits-enfants».

Corridor touristique

Marie-France Lalonde, qui a remplacé Madeleine Meilleur cet été, a par ailleurs mentionné qu’elle travaille présentement avec le Québec au développement d’un «corridor» touristique retraçant les voyages de Samuel de Champlain le long du St-Laurent et de l’Outaouais jusqu’en Ontario.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Des activités de plein air et d’écotourisme jalonneraient ce parcours historique important pour la francophonie canadienne.

En réponse à une question de l’auditoire, la ministre a également promis de s’intéresser à la création d’une école secondaire de langue française réclamée pour l’Est de Toronto. «C’est un dossier chaud; nous savons qu’il y a un besoin», a-t-elle dit.

Le Club canadien de Toronto effectuait sa rentrée dans un nouvel endroit: l’hôtel One King West. C’est là qu’il présentera désormais certains de ses déjeuners-causeries mensuels. Pour le prochain, avec l’ancien premier ministre français Jean-Pierre Raffarin, on reviendra toutefois au Royal York.

Le déjeuner du Club canadien du 22 septembre au One King West.
Le déjeuner du Club canadien du 22 septembre au One King West.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur