Peindre les satellites en noir pour aider les astronomes

Représentation d'artiste du satellite noir de SpaceX.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Parmi les 60 nouveaux satellites de communication de la compagnie SpaceX, lancés le 6 janvier, il y en avait un qui était noir sur un côté. On devrait savoir d’ici peu si ça fait une différence pour les astronomes.

La «constellation» de SpaceX devrait compter, si la compagnie se rend jusqu’au bout de son projet, près de 1500 satellites, destinés à fournir une couverture Internet globale.

Reflets

Or, ces derniers mois, des astronomes ont fait part de leur inquiétude. Chacun de ces nouveaux satellites — et leurs panneaux solaires — est une source de reflets des rayons du Soleil. Avec des milliers de satellites de plus, l’astronomie pourrait en prendre un coup.

Peut-être même des dizaines de milliers de plus. Deux autres compagnies, l’américaine Amazon et la britannique OneWeb, prévoient aussi mettre en orbite leurs propres «constellations» au cours de la décennie.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’objectif derrière ce «satellite noir» (DarkSat) est de comparer sa brillance avec celle de ses frères jumeaux, afin d’évaluer si les craintes des astronomes sont fondées.

Collisions

180 satellites de cette famille appelée Starlink ont été lancés jusqu’ici (quoique Space News rapporte que 10 n’ont jamais atteint l’orbite prévue), chaque fois par groupes de 60. Cela fait d’ores et déjà de SpaceX le propriétaire du plus gros contingent de satellites commerciaux.

Le problème auquel font face les astronomes est par ailleurs sans commune mesure avec le risque accru de collisions en orbite: c’est un problème dont on parle depuis des années, à mesure que s’accumulaient nos engins là-haut, sans réglementation.

Mais ce problème prend une nouvelle dimension avec un aussi grand nombre de satellites d’un seul coup. Avant Starlink, il y avait à peu près 5000 satellites en orbite.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur