Ontario cannabis: la fumée se dissipe

Pas de cannabis en vitrine des magasins OCS

logo OCS

Le logo de la Société ontarienne du cannabis se réfère au nom anglais de l'organisme, filiale de la LCBO (qui est également un nom-sigle anglais) qui commercialisera la vente de cannabis récréatif.


21 avril 2018 à 7h00

Depuis un mois, nous savons que la Société ontarienne du cannabis (Ontario Cannabis Store en anglais), filiale de la LCBO, gérera dans la province la vente de cannabis récréatif, en vue de l’entrée en vigueur de sa décriminalisation par le gouvernement fédéral à la fin de l’été.

Les quatre premiers emplacements ont été désignés il y a quelques jours: Guelph, Kingston, Thunder Bay et Toronto (au 2480 rue Gerrard Est, non loin de Victoria Park).

Shopify fournira la technologie. Les magasins seront équipés d’écrans afin d’informer les consommateurs sur le produit et ses effets sur la santé. Niveau de qualité du produit, consistance, description… Le gramme est fixé à 10$.

Protéger les enfants

Pour éviter d’influencer les plus jeunes, les consommateurs devront d’abord franchir un vestibule avant d’accéder à l’aire de vente au détail. Autrement dit: c’est autorisé, mais ça reste caché.

Par ailleurs, on s’interroge sur la volonté de la province de distancer de centaines de mètres les boutiques OCS des écoles élémentaires et secondaires: ce serait pratiquement imposible en ville en raison du grand nombre d’écoles.

Les magasins OCS proposeront toutefois un service de vente en ligne. Il sera possible de commander du cannabis sur Internet et de se faire livrer ses achats.

Ontario et Québec

Pour Michael Armstrong, un prof de gestion à l’Université Brock, l’Ontario est à la traîne par rapport au Québec en décidant d’éloigner les magasins OCS des zones touristiques qui sont, de fait, plus fréquentées.

Le Québec a déjà signé six contrats avec des producteurs qui fourniront 62 000 kilos de cannabis à la future Société québécoise du cannabis gérée par la Société des alcools du Québec (SAQ), la première année suivant la légalisation.

L’Ontario n’en est pas encore là en matière d’approvisionnement, mais OCS vient de lancer un appel d’offres pour l’achat de cannabis et d’articles reliés à sa consommation.

Soutien de la province

Les deux premières années, la transition vers la légalisation du cannabis se fera avec une aide financière du gouvernement provincial – 40 millions $ qui proviendront de la taxe d’accise fédérale sur le cannabis récréatif – aux municipalités pour les aider à endosser les coûts liés au remaniement du système.

Ces coûts sont associés à la formation d’agents de police sur le test de sobriété, à l’augmentation des capacités judiciaires de la province (en créant une équipe juridique spéciale notamment), et à la mise en place d’un programme d’information des jeunes…

L’éducatif, le judiciaire et le sécuritaire mobilisés, le gouvernement compte bien encadrer cette transition sécuritaire dans tous ses aspects pour conscientiser le public et en finir, à terme, avec la vente illégale de cannabis.

L’équipe d’OCS se précise

LCBO a annoncé la nomination de Nancy Kennedy au poste de présidente de la Société ontarienne du cannabis. Elle est entrée en fonction le 16 avril. Avec 20 ans d’expérience au sein du gouvernement provincial, elle connaît le dossier de la légalisation du cannabis puisqu’elle a dû gérer des politiques complexes de vente au détail.

Le conseil d’administration de la LCBO voit son équipe augmentée de deux nouveaux membres: Virginia Cirocco, l’ancienne vice-présidente des pharmacies Shoppers Drug, et Rajesh Uttamchandani, directeur général chez Zaphin, une entreprise mondiale de technologie financière.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Trafic humain: l’impunité est encore la norme

esclavage prostitution
Fin 2018, le prix Nobel de la paix reconnaissait les milliers de Yézidies victimes d’esclavage sexuel en Iraq. Début 2019, l’ONU publie un rapport...
En lire plus...

18 janvier 2019 à 14h16

Invitation dans la tête d’Anique Granger

Ruban de la cassette
L’auteure-compositrice-interprète fransaskoise Anique Granger cherchait un cadre pour écrire autrement. Ça a donné un balado, «Le ruban de la cassette», une invitation à suivre...
En lire plus...

18 janvier 2019 à 8h00

Un nouveau point de service du Centre francophone à Mississauga

CFT
Le Centre francophone de Toronto ouvrait officiellement son point de service à Mississauga ce jeudi 17 janvier.
En lire plus...

17 janvier 2019 à 17h00

Entre culture et aventure au Honduras

Honduras
le Honduras se niche entre mer et forêt, déroulant des palettes de bleu dans la mer des Caraïbes et l’Océan Pacifique et d’émeraude...
En lire plus...

17 janvier 2019 à 9h00

Un effet Trump dans la cour d’école?

Trump
Deux chercheurs viennent de publier des résultats inquiétants sur le harcèlement et les insultes à l’école, avant et après la dernière élection américaine.
En lire plus...

17 janvier 2019 à 7h00

Daniel Mayer, nouveau président de Franco-Fête

Franco-Fête de Toronto
Le président de la Franco-Fête de Toronto, Richard Kempler, a passé le flambeau mercredi soir. C'est Daniel Mayer, secrétaire du CA depuis deux ans,...
En lire plus...

16 janvier 2019 à 16h59

Qui devrait se préoccuper du statut du français à l’ONU?

Six mois après l’adoption, par le Comité des droits de l’homme de l'ONU, de constatations impliquant le Canada, les 18 pages du document ne...
En lire plus...

16 janvier 2019 à 13h05

Des sculptures asymétriques pour des réponses humaines inédites

sculpteur
Le nouveau musée The Modern.Toronto met en vedette des artistes de l’abstrait, comme le sculpteur ontarien André Fauteux jusqu'au 9 février.
En lire plus...

16 janvier 2019 à 9h00

Comment les écrivains parlent-ils des animaux?

À vos déguisements: l'émission radiophonique littéraire Quatrième de Couverture revient avec le «carnaval des animaux», le 19 janvier prochain à 14h30 au Collège Boréal.
En lire plus...

16 janvier 2019 à 7h00

10 nominations pour Damien Robitaille au 10e Gala Trille Or

Damien Robitaille est en lice pour le Prix Trille Or de l'«Artiste solo» de l'année et dans neuf autres catégories non genrées de l'APCM,...
En lire plus...

15 janvier 2019 à 19h31

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur