Nouveau-Brunswick: le Pays de la Sagouine sera rénové et agrandi

Antonine Maillet Viola Léger La Sagouine
Le Pays de la Sagouine est né à Bouctouche en 1992 pour donner vie à l’univers de la Sagouine. Photo : Dolores Breau, Tourisme Nouveau-Brunswick
Partagez
Tweetez
Envoyez

Pour son jubilé de perle, le Pays de la Sagouine a reçu un cadeau en or! Le gouvernement fédéral et celui du Nouveau-Brunswick se sont unis pour lui offrir un financement de plus de 35 millions $. Le site touristique acadien voit son avenir assuré pour au moins 30 années de plus.

«C’est tout un cadeau d’anniversaire!», s’est exclamée May Maillet, présidente du conseil d’administration du Pays de la Sagouine.

«Notre mandat est de faire rayonner la Sagouine et tout un peuple et une culture ici et bien au-delà de nos frontières. Ce financement de taille va nous donner des ailes afin de poursuivre notre mission, tout en mettant davantage en valeur la beauté et la portée de l’œuvre d’Antonine Maillet.»

Sagouine, Antonine Maillet
Reine du jour, l’autrice Antonine Maillet est entourée des codirecteurs du Pays de la Sagouine, de la présidente du conseil d’administration et de personnalités politiques. Au centre: le ministre fédéral Dominic LeBlanc. Photo: Damien Dauphin, Le Moniteur Acadien

Une école de théâtre au Pays de la Sagouine?

Membre du conseil d’administration, Camille Thériault rêve d’un Pays qui, dans une trentaine d’années, serait autosuffisant et ne dépendrait plus des financements gouvernementaux.

Pour assurer la relève artistique, il imagine volontiers la création d’une école au sein d’un Pays modernisé et qui s’appuie aussi sur la technologie digitale. Il estime aussi que le conseil d’administration et les pouvoirs publics devront avoir des discussions sur les changements environnementaux.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Il faut se tourner vers l’avenir et s’assurer que le Pays de la Sagouine va être aussi pertinent dans les 30 prochaines années qu’il l’a été dans les 30 dernières. C’est la responsabilité d’une communauté dans son ensemble pour que le monde entier continue à voir ceci comme une destination à ne pas manquer», a-t-il déclaré.

Sagouine, Antonine Maillet
Théâtre au Pays de la Sagouine. Photo: Damien Dauphin, Le Moniteur Acadien

Le moteur économique du Grand Bouctouche

En attendant l’autosuffisance, la manne gouvernementale permettra d’assurer la viabilité du site touristique, moteur économique du Grand Bouctouche.

Elle servira notamment à construire une douzaine de nouveaux bâtiments sur la terre ferme, ainsi qu’un nouveau pont permanent pour relier celle-ci à l’Île-aux-Puces, l’ancien étant vétuste.

Plusieurs bâtiments de l’île seront rénovés, un nouvel édifice d’interprétation sera construit et une expérience immersive nocturne dans un parcours sur la terre ferme sera créée.

Le gouvernement du Canada participe verse une enveloppe de 21,1 millions $, soit 60% du montant total du projet. En sa qualité de ministre de l’Infrastructure, le député de Beauséjour, Dominic LeBlanc, en a fait l’annonce en qualifiant le Pays d’icône culturelle et touristique de l’Acadie et du Canada.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Antonine Maillet Viola Léger La Sagouine
Le tintamarre de 2006 avec la comédienne Viola Léger, sous les traits de La Sagouine. Photo: Normand A. Léger

Découvrir les racines de la culture acadienne

«Ce financement permettra au Pays de la Sagouine de bonifier l’expérience des visiteurs. Les touristes pourront également profiter d’une nouvelle terrasse avec six kiosques, et d’une nouvelle promenade en bois agrémentée d’un belvédère.»

«Ces améliorations en infrastructures physiques et culturelles contribueront à faire en sorte que le Pays de la Sagouine puisse continuer d’être l’endroit où les Canadiens et les touristes internationaux viennent pour se familiariser avec les racines de la culture acadienne.»

Pour sa part, le gouvernement provincial fournira à ce projet de modernisation les 40% restants, soit 14,1 millions.

«Le Pays de la Sagouine contribue à l’économie locale, régionale et provinciale en tant que destination de renom», a déclaré le ministre Daniel Allain.

«Il est essentiel à la préservation de notre identité, ainsi qu’à l’expérience touristique. Il semble naturel que la célébration de cet important anniversaire coïncide avec l’annonce d’un projet pour que cette attraction culturelle acadienne majeure continue à vibrer.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Antonine Maillet Viola Léger La Sagouine
Tintamarre au Pays de la Sagouine, près de Bouctouche, sur la côte est du Nouveau-Brunswick. Photo: Tourisme Nouveau-Brunswick.

Antonine Maillet

Humblement, la créatrice de la Sagouine (en 1971) a mentionné que sans la vision d’Omer Léger, lorsqu’il était ministre du Tourisme, le Pays éponyme n’aurait pu voir le jour.

Sous un tonnerre d’applaudissements, Antonine Maillet l’a étreint chaleureusement pour lui témoigner sa reconnaissance.

Les travaux devraient durer trois ans. Davantage d’informations sur les différentes composantes de ce projet seront dévoilées dans les prochains mois.

– À lire aussi: Antonine Maillet: «C’est la Sagouine qui m’a faite»

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur