Nos élèves au temps des cathédrales

À Hamilton et Toronto

cathédrale
Hamilton: Mgr Douglas Crosby répond aux questions des élèves.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Les élèves de 6e année de 23 écoles du Conseil scolaire catholique MonAvenir ont convergé vers la cathédrale de leur diocèse pour vivre la «Montée à la cathédrale» ces deux dernières semaines: à Hamilton, puis Toronto.

L’évêque du diocèse de Hamilton, Mgr Douglas Crosby, a accueilli les élèves à la cathédrale Christ the King le 20 avril. La semaine suivante, le 26 avril, le Père Justin Desroches a accueilli les élèves du diocèse de Toronto à la cathédrale St. Michael’s.

Les rencontres, entièrement en français, prenaient la forme d’un rallye au cours duquel avaient lieu des chants, prières et témoignages, ainsi qu’une période de questions avec l’évêque et le prêtre. Ce rallye s’appelle la Ruah, mot hébreu qui signifie vent, souffle, et qui réfère à l’Esprit Saint.

cathédrale
Le père Justin Desroches, curé de la paroisse Sainte-Croix de Lafontaine, a présidé la célébration à la cathédrale de Toronto.

«Cette activité unique au Conseil MonAvenir est une occasion pour les élèves de rencontrer leur évêque et leur prêtre et de réaliser qu’ils font partie de cette église diocésaine, que la cathédrale est leur église», explique la présidente Melinda Chartrand. «Nous sommes heureux et fiers de travailler en étroite collaboration avec les diocèses de notre vaste territoire pour le bien de nos communautés chrétiennes francophones.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les élèves ont pu entendre les témoignages de quatre d’entre eux désormais à l’école secondaire. Parmi ceux-ci, Sandra Ulrich, en 8e année à Saint-Frère-André (Toronto), a dit: «Dieu nous parle par le biais de l’Esprit Saint, à nous tous, à toi, à moi! Pour ma part, l’Esprit Saint a touché mon coeur, j’en suis convaincue, dans une station de métro, à travers un sans-abri.»

Aujourd’hui, Sandra aide à l’organisation de repas pour les sans-abri. «J’essaie d’aider les autres comme je peux (…) et chaque fois que j’y arrive, mon coeur est rempli d’une grande joie.»

«Ainsi interpellés sur le rôle de l’Esprit Saint qu’ils seront appelés à reconnaître dans le sacrement de la confirmation, les élèves découvrent que la rencontre de Dieu est interreliée à la rencontre de l’autre», explique André Blais, le directeur de l’éducation du Conseil. «Cette rencontre les motivera à s’engager avec compassion pour le bien des autres et à faire une différence dans le monde.»

cathédrale
Sandra Ulrich, élève du secondaire à Toronto, a témoigné sur sa foi qui la pousse à l’action.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur