Le rôle des additifs dans les troubles du comportement


7 avril 2015 à 9h37

Certains disent: «La mort est dans votre assiette». Sans être aussi pessimiste, il convient d’étudier ce que nous mettons dans notre bouche au quotidien.

Il y a quelques trentaines d’années, le pédiatre américain Ben Feingold tirait la sonnette d’alarme sur le pouvoir des colorants dans l’alimentation. Ils favorisaient selon lui l’hyperactivité chez les jeunes enfants.

En 2007, la revue médicale britannique The Lancet rend les agents additifs responsables de l’hyperactivité chez les enfants. Hyperactivité, allergies, cholestérol, maladies cardiovasculaires, la liste des méfaits est longue.

Un test en Australie

Sensibles aux troubles comportementaux des enfants en classe, la direction de Nana Glen, une petite école publique dans un village australien, et une spécialiste en nutrition et troubles du comportement, décident de mettre au régime leurs élèves pendant deux semaines pour en étudier l’impact sur leur santé et leur comportement.

Durant quinze jours, les enfants de cette école ne mangent aucune nourriture enrichie d’additifs.

Le résultat est surprenant: davantage d’élèves concentrés, moins de punitions et de retenues, des élèves victimes de leur agressivité et de leur mauvais caractère se pacifient et renouent des liens avec leurs camarades de classe.

Outre les colorants, évidents dans les boissons et les sucreries préférées des enfants, les additifs se trouvent dans un nombre incalculable d’aliments: surgelés, plats préparés, conserves, farines, sucre édulcoré à l’aspartame, sauces dans les hamburgers en restauration rapide,…toute nourriture industrielle semble comporter les dangers liés aux additifs.

Deux semaines de diète sans cette nourriture, remplacée par des repas bios, rigoureusement contrôlés, entraînent des changements surprenants chez les enfants les plus touchés par les additifs.
Même les allergies semblent allégées suite à cette rigueur alimentaire.

Que faire?

Difficile de ne pas absorber ces additifs en quantité. Comment refuser des biscuits aux enfants pour le goûter, supprimer glaces et bonbons aux anniversaires, prendre le temps de lire chaque étiquette sur chaque produit pour manger «sain». Comment combattre nos habitudes alimentaires?

Corinne Gouget, auteure du livre DANGER additifs alimentaires, se bat contre les sucres artificiels et les mets industriels.

Selon ses dires, il faut apprendre à changer nos habitudes alimentaires et cuisiner consciemment, intelligemment. Il faut se battre contre des décennies de battage publicitaire qui montre le bonheur qu’on offre à nos enfants en leur proposant sucreries et biscuits de grande consommation chaque jour. Les habituer à préférer un fruit ou un yaourt nature avec du miel bio plutôt qu’un beignet recouvert de sucre glace coloré.

Sans exploser son budget (les produits bio coûtent cher!), privilégier les légumes et les fruits frais, au détail, la viande à la coupe dans une boucherie et le poisson chez un poissonnier, en le prenant si possible frais du jour et non surgelé ou sous cellophane, ce qui implique l’utilisation de conservateurs.

Faire soi-même ses repas, son pain en utilisant les ingrédients soigneusement choisis. Tant pis si cela prend du temps et de l’énergie; le jeu en vaut la chandelle!

Tout semble si évident, et pourtant… Le souci d’améliorer notre santé, de prévenir nos enfants contre les troubles du comportement et les allergies alimentaires se dispute avec le rythme de vie effréné que nous menons, le manque de temps et de moyens de beaucoup de gens. Une volonté et un effort politiques pour soutenir une campagne de sensibilisation et contrôler la qualité des aliments mis sur le marché aideraient certainement. Affaire à suivre et efforts à soutenir.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Quiz : les chutes du Niagara

12 août
L'une des principales attractions du Canada
En lire plus...

12 août 2018 à 7h00

Incompétence culturelle

Arabie saoudite Canada
L'Arabie saoudite n'a pas besoin du Canada: c'est à nous de maintenir les liens
En lire plus...

11 août 2018 à 9h00

Le Hobbit n’a pas laissé de descendants

caverne
L’île de Florès : la clef d’un mystère de l’environnement et de la génétique
En lire plus...

11 août 2018 à 7h00
La Maison Toronto

Appel aux bénévoles – Conseil d’Administration

La Maison Toronto - Vos compétences pour l’orientation et la gestion stratégique de l’organisme sont recherchées!!!  La Maison est à la recherche de femmes dynamiques dont la contribution aidera à son épanouissement et ...
En lire plus...

Boukman Eksperyans et Klô Pelgag en septembre

Dix jours de Francophonie en fête à la Distillerie, Isabel Bader, l’AFT et dans les écoles
En lire plus...

10 août 2018 à 9h00

Une théorie mathématique sur les hallucinations ?

peinture
Répétition de quatre motifs géométriques : spirale, tunnel, toile d’araignée et ruche
En lire plus...

10 août 2018 à 7h00

Le mégalodon toujours vivant? Un mythe aux dents longues

Trois fois plus gros qu’un requin blanc
En lire plus...

9 août 2018 à 13h00

François Guérin nommé au Tribunal de la sécurité sociale

Tribunal de la sécurité sociale du Canada
Il reste candidat au Conseil scolaire Viamonde pour la région de York
En lire plus...

9 août 2018 à 11h00

Les Autochtones sont passés de l’autonomie à la dépendance

Premières Nations
Yves Breton redécouvre le baron de Lahontan, «le plus grand écrivain de la Nouvelle-France»
En lire plus...

9 août 2018 à 9h00

Le jugement européen sur les OGM ajoute à la confusion

champ de blé
Haro sur les gènes étrangers ou manipulés
En lire plus...

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur