Deux élèves de MonAvenir sur le Conseil consultatif ministériel des élèves

Conseil ministériel des élèves
Émily-Rose Njonde et Ibrahim Alayche,
Partagez
Tweetez
Envoyez

Émily-Rose Njonde, de l’école secondaire catholique Renaissance à Aurora, et Ibrahim Alayche, de l’Académie catholique Mère-Teresa à Hamilton, ont été choisis pour faire partie du Conseil consultatif ministériel des élèves, un organisme provincial. Leur mandat d’un an débutera en mai.

Le CCME est composé d’élèves provenant des quatre coins de la province. Leur mission est de mettre en commun des idées afin de formuler à la ministre de l’Éducation des recommandations sur divers thèmes liés au système d’éducation ontarien. 60 élèves ont été sélectionnés parmi 400 demandes reçues.

La présidente du Conseil scolaire catholique MonAvenir, Melinda Chartrand, a remercié le ministère de l’Éducation d’offrir de telles opportunités aux élèves. «Il s’agit d’une superbe expérience pour les élèves de partager leurs opinions sur le système d’éducation, mais également de mieux comprendre la réalité vécue par les élèves provenant d’autres régions de l’Ontario.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Émily-Rose Njonde est en 10e année à Renaissance. «Elle est très impliquée au niveau de son école que ce soit en tant que représentante de son niveau scolaire au sein du conseil d’élèves que par sa participation à de multiples activités parascolaires», indique le Conseil scolaire. «Elle a participé à divers camps de l’Association des élèves du secondaire de notre district (AESD) et au forum ‘TAC la voix des élèves’ auquel elle a pu donner son avis sur plusieurs thèmes liés au système d’éducation.»

Ibrahim Alayche, en 11e année à l’ACMT, «est très impliqué dans sa communauté, mais également au niveau d’initiatives provinciales. En 7e année, il a pris part au programme des Pages à l’Assemblée législative de l’Ontario et l’année dernière, il a été sélectionné pour participer au programme de Simulation du Parlement à l’Assemblée législative de l’Ontario. Il a également participé au Parlement Jeunesse (FESFO) à Toronto et au Forum pour Jeunes Canadiens à Ottawa. Dernièrement, il a eu la chance de participer au programme Rencontres du Canada à Ottawa. Enfin, il fait partie du conseil de la jeunesse de sa région avec la députée Filomena Tassi.»

Le directeur de l’éducation de MonAvenir, André Blais, s’est dit très impressionné par la qualité des deux candidatures. «Je suis certain qu’avec toute l’expérience que vous avez cumulée au cours des dernières années que vous serez d’excellents candidats et que vous pourrez apporter de très bons éléments de réflexion pour permettre de continuer d’améliorer le système d’éducation en Ontario», a-t-il dit à Émily-Rose et Ibrahim.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur