Nommer les arbres: une passion

Partagez
Tweetez
Envoyez

(Agence Science-Presse) – Une passion commence toujours par un mystère. Le mien se dresse devant ma fenêtre depuis bientôt huit ans. Il est parmi ses frères, une fratrie qui pourtant ne lui ressemble guère: ormes d’Amérique, frênes noirs et noyers cendrés. Longtemps, je suis restée perplexe. Est-ce un orme rouge? Un peuplier à grandes dents?

Le mystère est aujourd’hui levé grâce au livre de Michel Lebœuf, Arbres et plantes forestières du Québec et des Maritimes, publié aux Éditions Michel Quintin. Mon bel inconnu est un érable à feuilles composées, connu aussi sous le nom d’érable à Giguère ou Manitoba maple.

Comme l’explique Michel Leboeuf, cet arbre du centre et de l’est de l’Amérique du Nord a été introduit dans les zones urbaines du Québec. Sa feuille, bien différente de la feuille d’érable que l’on connaît, se compose de 3 à 9 folioles à grosses dents irrégulières.

L’auteur de ce nouveau guide d’identification des arbres possède la passion de l’écriture et celle de vulgariser le monde naturel. Doté d’une maîtrise en biologie de l’UQAM, l’ex-rédacteur en chef de la revue Québec Oiseaux rédige désormais des histoires, des articles de vulgarisation scientifique et des livres, dont Découvrir les oiseaux du Québec et des Maritimes, paru chez le même éditeur.

Histoire de forêts

À tant regarder les oiseaux, l’auteur s’est intéressé aux arbres. «Chaque forêt possède sa propre personnalité. Cette dynamique engendre une mosaïque forestière complexe, fascinante.» Son nouveau champ d’étude est vaste puisque les forêts couvrent près de la moitié du territoire québécois et 75% de celui des Maritimes.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

En première partie de son ouvrage, Michel Leboeuf se penche sur l’écologie des forêts et procède à une introduction à la taxonomie des végétaux. Le corps de l’ouvrage présente 200 espèces d’arbres et plantes forestières, des grands arbres aux mousses, sphaignes et autres lichens. La dernière partie réunit un glossaire, une clé d’identification des arbres selon les saisons, des illustrations des ports des conifères et des feuillus, des photos de troncs, et bien d’autres références.

Évidemment, ce n’est pas le premier auteur à se hasarder dans le sous-bois des guides forestiers. La référence en la matière reste Les arbres du Canada de John Laid Farrar qui propose la description de 300 espèces, indigènes ou introduites.

À côté de cet incontournable figure aussi le plus modeste Arbres, arbustes, arbrisseaux du Québec de Jean Smith et Louis Parro. Publié il y a 25 ans, il présente 122 genres, espèces et formes d’arbres.

Ce nouveau guide destiné à l’amateur botaniste a le mérite de se glisser dans une poche, d’être facile à manipuler, clair et bien illustré. Un bon compagnon de randonnées en forêt.

Arbres et plantes forestières du Québec et des Maritimes par Michel Lebœuf, Collection Guides Nature Quintin, 2007. www.editionsmichelquintin.ca/index2.php?requete=livre&livre_id=479

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur