Nicolas Aubé-Kubel espère gagner à nouveau avec les Maple Leafs

Après avoir gagné la Coupe Stanley au Colorado, il tentera de faire sa marque à Toronto cette saison

Nicolas Aubé-Kubel
Nicolas Aubé-Kubel a signé une entente d'un an avec les Leafs. Photo: Chris Young
Partagez
Tweetez
Envoyez

Les Maple Leafs de Toronto ont fait l’acquisition de plusieurs nouveaux joueurs cet été, dont l’attaquant francophone Nicolas Aubé-Kubel.

Après avoir remporté la Coupe Stanley avec l’Avalanche le printemps dernier, Aubé-Kubel s’amène à Toronto pour y faire sa marque. l-express.ca l’a rencontré pour discuter de son parcours et de son arrivée à Toronto.

Débuts difficiles à Philadelphie et nouveau souffle à Denver

Originaire de Slave Lake en Alberta, le joueur a déménagé au Québec alors qu’il avait 2 ans. Après un parcours remarqué avec les Foreurs de Val d’Or dans la LHJMQ, il a été repêché par les Flyers de Philadelphie.

Sélectionné au 2e tour (48e au total) de la séance de repêchage de 2014, Aubé-Kubel a eu de la difficulté à s’illustrer avec la formation. En 102 parties avec l’équipe, il a cumulé 28 points. Après quelques difficultés au début de la saison 2021-2022, les Flyers ont soumis l’attaquant au ballottage.

Un nouveau départ s’offrait à lui alors qu’il a aussitôt été réclamé par l’Avalanche du Colorado.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Joueurs de hockey
L’attaquant dans l’uniforme de l’Avalanche l’an dernier. Photo: Chris Young

Des hauts et bas au Colorado

Après avoir remporté la Coupe Stanley avec l’Avalanche du Colorado la saison passée, Aubé-Kubel n’a pas reçu d’offre qualificative de l’équipe durant la saison estivale et est devenu joueur autonome. Une victime du peu d’espace disponible sur la masse salariale de l’équipe.

Aubé-Kubel a inscrit 11 buts et 11 passes en 67 parties à Denver. Il n’a par contre obtenu aucun point en 14 matchs éliminatoires. 

Son passage au Colorado aura été marqué par un incident avec la Coupe Stanley. Le joueur a trébuché alors qu’il allait rejoindre l’équipe pour la traditionnelle photo avec le précieux trophée et a abîmé la Coupe.

Après avoir célébré à Sorel-Tracy avec la Coupe, il était évidemment déçu de la tournure des événements quelques jours plus tard.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Je l’ai su après ma journée avec la Coupe. C’est sûr que c’était triste. J’avais une appartenance au Colorado, surtout en gagnant là. Mais moi et ma fiancée, on prend bien ça, on essaye de repartir à neuf ici.»

«J’ai pris un step l’an passé. Je pense que mes jours avec les Flyers, il fallait que je les mette derrière moi, ça me ralentissait un peu. J’ai appris le plus possible lors de mon passage au Colorado, c’est sûr que c’est derrière moi ça aussi, mais je veux profiter de mon temps avec les Leafs pour avoir un plus gros tremplin encore», a-t-il affirmé.

Il choisit les Maple Leafs malgré plusieurs offres

Le joueur de 26 ans a reçu plusieurs offres cet été. Il a jeté son dévolu sur un contrat d’un an d’une valeur de 1 million avec les Maple Leafs.

«J’ai choisi Toronto parce que c’était la meilleure équipe. La meilleure chance de faire les séries et la meilleure chance de me faire voir et de performer.»
 
Nicolas Aubé-Kubel
Les Maple Leafs représentaient la meilleure option pour le joueur. Photo: Chris Young

Camp d’entraînement

Après avoir eu un été assez court, Aubé-Kubel s’amène avec les Leafs avec comme intention de se démarquer.

»Ça se passe bien jusqu’à date. Je suis content que ça soit fini et qu’on commence la saison parce que c’est assez dur pour le corps. C’est sûr que tout le monde se prépare pour le camp, mais tu n’es jamais vraiment prêt pour un camp. C’est tellement dur.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
«J’essaye de ne pas trop me comparer aux autres et me concentrer le plus possible sur ma game. Y’a des affaires que j’aimerais continuer à travailler davantage en début de saison pour pouvoir atteindre mon plein potentiel le plus tôt possible.»

Une bonne culture dans le vestiaire des Leafs

Ne sachant pas trop à quoi s’attendre à son arrivée à Toronto, l’attaquant il dit apprécier la culture et l’ambiance qui règnent dans le vestiaire.

«Je suis surpris de voir comment le monde est relax, comment ils gèrent la pression. Dans ma tête, venant de Montréal, je pensais que ça serait dur avec les médias . Mais tout le monde est relax et la culture dans le vestiaire est vraiment bonne. Les gars ne se mettent pas trop de pression et c’est vraiment relax comme groupe.»

Nicolas Aubé-Kubel
Aubé-Kubel est impressionné par la culture dans le vestiaire des Leafs. Photo: Chris Young

Un rôle défini avec les Leafs

L’entraîneur Sheldon Keefe disait aimer le style de jeu d’Aubé-Kubel et qu’il y avait presque assurément un poste pour lui sur les 3e ou 4e trios.  «Je vais travailler fort pour avoir les meilleures chances dans le bottom 6 et l’alignement», avait dit l’attaquant d’un air confiant lorsqu’interrogé par l-express.ca cet été.

Misant sur sa rapidité et sa robustesse, il essaye toujours de mettre beaucoup de pression sur l’adversaire. Un style de jeu qui devrait grandement aider les Maple Leafs cette saison. 

Après avoir disputé plusieurs parties d’exhibition sur une ligne aux côtés de Zach Aston-Resse et David Kampf, il a hâte que la saison régulière commence.

«J’aime la chimie qu’on a, ça se passe bien. J’ai hâte qu’on mette ça en pratique dans la saison régulière.»

Nicolas Aubé-Kubel
Aubé-Kubel lors d’un match pré-saison face aux Red Wings. Photo: Chris Young
Les Maple Leafs entament leur saison sur la route à Montréal avant de disputer leur premier match à domicile jeudi face aux Capitals de Washington. 

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur