Mise en lecture de 8 Femmes : pari réussi pour les Indisciplinés de Toronto


12 avril 2011 à 15h24

Tester une pièce sur le public avant de la jouer est un concept utile pour s’assurer un futur succès. La troupe de théâtre torontoise, les Indisciplinés, a tenté l’exercice, dimanche 3 avril, dans la salle de répétition du théâtre français.

Mettre en scène le film de François Ozon, 8 Femmes, a été une évidence pour la compagnie des Indisciplinés qui comprend beaucoup plus de femmes que d’hommes.

Mais pour être sûre de son choix, la troupe a effectué une mise en lecture, en costumes, de la pièce.

À la fin de cette lecture, le public a été sollicité pour voter si oui ou non la troupe devrait monter entièrement 8 Femmes, et si oui ou non elle devrait faire plus de mise en lecture comme celle-ci.

75 personnes se sont déplacées pour assister à ce rendez-vous un peu spécial. Et le dynamisme de cette lecture a fait mouche puisqu’il y a eu 74 «oui» au vote. De quoi motiver les comédiennes pour nous offrir, en 2012, un très beau spectacle.

Les spectateurs de cette mise en lecture n’ont eu droit qu’à la première moitié de la pièce. Le suspens de ce huis clos féminin qui mêle intrigue et chansons reste donc entier. Très bonne stratégie de la part des Indisciplinés, qui gardent ainsi leur public en haleine. Quelle femme a tué Marcel, le maître de la maison?

Après seulement deux mois de répétitions pour cette mise en lecture, les comédiennes semblent déjà avoir pris une totale possession de leur personnage.

Régine Guyomard, qui joue le personnage très sérieux et pincé de tante Augustine, avoue «il doit y avoir un peu d’Augustine en moi».

Pourtant, Gaëlle Essoo, comédienne des Indisciplinés, explique, «les personnages ne sont pas figés. Il va y avoir des castings pour peut-être redistribuer les rôles».

Barbara-Audrey Bergeron, présidente de la compagnie, nous confie, «je suis inquiète, mais contente. Je pense que la mise en lecture a été un succès, que les gens ont aimé le concept». Et en parlant au public, on se rend compte que c’est le cas.

Alors rendez-vous en 2012 pour savoir qui a tué Marcel.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

La francophonie forte de sa diversité

Amanie Ill-fated sur la scène de Francophonie en Fête à la Distillerie dimanche.
Francophonie en Fête à la Distillerie
En lire plus...

25 septembre 2017 à 18h36

Les francos prennent leur place à Word on the Street

Le kiosque de la Librairie Mosaïque
Pour la première fois cette année, The Word on the Street Toronto – le plus grand festival du livre et du magazine en plein...
En lire plus...

25 septembre 2017 à 13h10

Cinq bonnes raisons de vibrer avec nous!

Tifane
Spectacle de clôture du festival Francophonie en Fête
En lire plus...

25 septembre 2017 à 13h06

Robert Charlebois n’a «jamais été aussi occupé»

Robert Charlebois à Markham et Toronto cette semaine.
Un gars qui n'a rien d'ordinaire
En lire plus...

25 septembre 2017 à 13h06

Volta: du cirque à la frontière du sport

Époustouflants BMX. (Photo: Patrice Lamoureux)
Le Cirque du Soleil a dressé son chapiteau près de Cherry Beach à Toronto.
En lire plus...

25 septembre 2017 à 12h59

La Braderie de mode québécoise s’amène à Toronto

Un des événements de la Braderie de mode québécoise.
Des collections rares à des prix imbattables
En lire plus...

25 septembre 2017 à 12h58

Relevez le Défi des eaux canadiennes

Nos grands lacs contiennent 20% de l'eau fraîche de la planète.
Chez nous, on pense rarement à cette ressource essentielle
En lire plus...

25 septembre 2017 à 12h57

Autochtones et langues officielles

La Charte canadienne des droits et libertés rédigée dans une langue autochtone. (Photo: Radio-Canada)
Des juristes se demandent quelle forme doit prendre l'éventuelle loi fédérale sur les langues autochtones.
En lire plus...

25 septembre 2017 à 12h56

Du changement pour Line Boily et Jean-François Poudrier

Jean-François Poudrier animera le Téléjournal Ontario les fins de semaine.
Radio-Canada à Toronto
En lire plus...

25 septembre 2017 à 12h55

Richard Bona: de la visite rare à St. Catharines

Le bassiste et chanteur de jazz Richard Bona.
Du Cameroon aux USA... grâce à la bureaucratie française
En lire plus...

25 septembre 2017 à 12h54

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur