Michel-Ange et Fritz Kahn dans une optique artistique

Fritz Kahn. Pionnier de l'infographie, Taschen, 2017, relié, 14x19,5 cm, très nombreuses illustrations, 525 pages. Michel-Ange. L'œuvre peint, sculpté et architectural complet, Taschen 2017, relié, 14x19,5 cm, très nombreuses illustrations, 800 pages.
Partagez
Tweetez
Envoyez

N’est-il pas quelque peu audacieux de réunir dans un même article et sous un seul titre ces deux représentants du domaine artistique que tout sépare matériellement.

Michel-Ange est un Italien dont le nom est bien connu partout, même s’il vivait il y a plusieurs siècles (1475-1564), Fritz Kahn est un Allemand, bien peu connu en vérité, qui a vécu il n’y a guère (1888-1968) et dont l’art n’était pas sa principale occupation.

Et pourtant, un point commun de grande signification permet de rapprocher ces deux personnages au-delà de leurs différences: le génie. Et les éditions d’art Taschen qui publient dans leur collection Bibliotheca Universalis un superbe ouvrage consacré à chacun d’eux, parlent de l’un comme «du génie de la Renaissance» et de l’autre conne «d’un touche-à-tout de génie».

Daniel da Volterra, Michel-Ange, 1544.

Michel-Ange

Michelangelo di Lodovico Buonarroti Simoni, dit en français Michel-Ange, est né dans la Toscane italienne le 6 mars 1475 pour devenir ce génie de la Renaissance, prodigieusement doué. «Ses nombreuses prouesses en peinture, sculpture, architecture, poésie et mécanique unissent corps, esprit et inspiration divine dans des chefs-d’œuvre visionnaires qui ont bouleversé à jamais l’histoire de l’art», soulignent les éditions Taschen.

Ses contemporains le surnommaient «l Divino». Mais comment se faire une idée concrète de toutes les réalisations de cet artiste, tant sont variés les domaines auxquels son nm est resté attaché? Faut-il parler de son imposante statue David qui se trouve à Florence, de la Pietà Rondanini, la dernière sculpture de Michel-Ange, de la scène expressive du Jugement dernier de la chapelle Sixtine, de ses tableaux ou de ses conceptions architecturales? De quoi se perdre, de quoi s’y perdre, ses œuvres sont si nombreuses et si riches que l’on ne sait par où commencer.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Michel-Ange, Pietà Rondanini, 1564. P. 578.

Son œuvre complet

Mais l’ouvrage des éditions Taschen nous vient en aide, et quelle aide. Ce livre de référence offre une présentation claire et synthétique des diverses réalisations de ce génie ou de ses créations en divers domaines artistiques. C’est à la fois une introduction essentielle à Michel-Ange, et une synthèse de son travail de création en abordant tous ses immenses chefs-d’œuvre sans oublier ses autres réalisations.

Grâce à de très nombreuses illustrations d’œuvres complètes et de détails accompagnés de textes accessibles, on découvre «l’extraordinaire habilité de l’artiste à la figuration et sa célèbre “terribilità”, style grandiloquent et monumental à travers lequel les drames humains et bibliques sont représentés avec ferveur et démesure».

«Au fil des lieux de pouvoir de la Renaissance italienne sont rappelées ses plus grandes commandes artistiques, ainsi que sa capacité phénoménale à imaginer des compositions, qu’il s’agisse de la fameuse bibliothèque des Médicis à Florence ou de la sublime voûte de la chapelle Sixtine (1508-1512), d’une superficie de 500 mètres carrés.»

«Au plus près de Michel-Ange…Une leçon approfondie, à lire avec douceur et patience.» Arts Magazine, Paris.

Croissance des cheveux selon Fritz Kahn: mis bout à bout, 1 m en 40 minutes. P. 281.

Fritz Kahn

Fritz Kahn est né le 29 septembre 1888 à Halle-sur-Salle, une ville de l’est de l’Allemagne. C’était un médecin, mais aussi, et c’est ce qui a assuré sa célébrité, un pédagogue et un vulgarisateur scientifique pionnier de l’infographie. Ce terme désignait alors les graphismes destinés à mettre en image des informations et notamment, dans son cas, des informations d’ordre médical.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Ce touche-à-tout de génie devient ainsi «un pionnier du graphisme informatif dont le travail brillant est loin d’avoir sombré dans l’oubli.» Bien au contraire, c’est par ce biais qu’il s’inscrit dans le domaine artistique.

L’histoire de sa vie serait assez complexe, s’étant dans les années 20 installé en Palestine (Haïfa, Jérusalem) avec sa famille, avant de revenir divorcé en Allemagne. Il est alors banni de la société allemande par les nazis qui interdirent et brûlèrent ses livres. Fritz Kahn se retrouve en France puis en Espagne, au Portugal et pour finir aux États-Unis pour poursuivre l’œuvre de sa vie. Mais il décède le 14 janvier 1968 dans une clinique de Locarno en Suisse. Ses cendres furent répandues sur le lac Majeur.

Fritz Kahn, oreille interne, p. 267.

Son œuvre géniale

Les éditions Taschen présentent ainsi le travail infographique de Fritz Kahn dans l’ouvrage qui lui est consacré, un vrai catalogue. Bien que son œuvre «soit foisonnante, son plus bel exploit est la conception de visualisations créatives d’idées scientifiques complexes. Publié à l’occasion du 125e anniversaire de Kahn dans l’intention de rendre à son travail la place qu’il mérite.

Cette monographie présente plus de 350 illustrations accompagnées de légendes exhaustives, trois textes originaux de Fritz Kahn, une introduction de Steven Heller et un essai consacré à la vie et l’œuvre de Kahn. Cet hommage à Kahn ravira les amateurs de sciences naturelles comme les professionnels du graphisme, ainsi que tous ceux qui s’intéressent aux moyens d’exprimer des idées complexes de manière visuelle.»

«La dernière publication de Taschen est un enchantement. C’est la promesse que Fritz Kahn ne sombrera jamais dans le néant de l’oubli. Des illustrations intéressantes, érudites et assez incroyables qui surprendront à coup sûr ceux qui les contempleront.» Esquire, Madrid

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur