Maven rejoint la course de l’autopartage à Toronto

La compagnie rejoint Zip Car, Car2Go et Car Share

Les voitures Maven arrivent à Toronto
La compagnie Maven arrive à Toronto
Partagez
Tweetez
Envoyez

Un nouvel acteur de l’autopartage, Maven, associée à General Motors, vient d’arriver à Toronto. On comptait déjà des entreprises comme Zip Car, Car2Go ou Car Share; pourtant le marché continue de grossir. 

Dans une grande ville comme Toronto, la voiture en libre-service veut permettre de relever des défis logistiques et écologiques.

Pour Maven, «Toronto est une ville innovante, mais c’est aussi une grande ville avec beaucoup de circulation», indique son directeur local Aaron Caissie.

Et la compétition serait un atout, selon George Kozyrakis, son homologue chez Car Share, car elle amène une visibilité accrue pour ce modèle de transport.

Plus de 1500 véhicules

À Toronto, on rencontre déjà beaucoup de voitures partagées: 700 Zip Car, 420 Car2Go et 400 Car Share. Maven entre sur ce marché avec 40 voitures, de la petite Chevrolet Cruze au gros Yukon.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’autopartage permet à l’utilisateur de ne pas rencontrer de difficulté pour se garer, car des places sont réservées aux compagnies. La pratique constitue un «un transport de second usage», nous dit M. Kozyrakis,

Autre chose qu’un taxi

Par ailleurs, s’il est de plus en plus facile de commander une voiture à une borne, ne l’est-il pas encore plus de commander un taxi, un Uber, un Lyft ou tout autre de plateforme déjà bien installées juste pour faire une course?

«Ce n’est pas le même marché», répond M. Kozyrakis, car il existe davantage d’usages que l’on peut faire d’une automobile. On utilise surtout une voiture partagée pour un trajet aller-retour de la même borne.

La mobilité de l’avenir?

En novembre 2016, un sondage Ipsos a montré que Toronto était la «ville Car2Go la plus active au monde». Une grande majorité (82%) de Torontois renonceraient à l’achat d’une voiture si cela devenait plus facile d’accès.

Tous sont presque d’accord sur un aspect: cela permet de faire des économies tout en facilitant la mobilité.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Nouvelle chez nous, Maven ne date pas d’hier. Cette forme d’autopartage est déjà implantée dans 17 villes américaines. Tout fonctionne par une application décrite par Maven comme «intuitive».

Pour réussir son implantation, notamment auprès des jeunes, la compagnie mise sur la technologie sans fil présente dans ses voitures, ainsi que sur d’autres services comme Apple CarPlay, Android Auto, Onstar ou la radio SiriusXM.

L'application de la compagnie Maven
La compagnie d’autopartage Maven joue sur la technologie avec son application

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur