Match haletant pour les Français de Toronto au Point Bar

Point Bar France Albanie Euro 2016
Belle ambiance au Point Bar pendant l'Euro 2016.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Depuis le 10 juin et jusqu’au 10 juillet, l’Euro est en marche! Partout à Toronto, comme c’est maintenant la cas à l’occasion de chaque gros tournoi de soccer, on peut voir les drapeaux anglais, irlandais, italiens, portugais, polonais, belges, suisses, français accrochés aux voitures, aux commerces et aux maisons.

Pour les Français, le lieu de ralliement, c’est le Point Bar du quartier College et Bathurst, un bar tenu par des Français et  qui s’affiche aux couleurs de la France le temps d’un Euro passionnant et passionné.

Ce dimanche, la France, pays d’accueil de cet Euro 2016, jouait contre la Suisse. La France n’a pas gagné ce match. Elle n’a pas perdu non plus. Avec un match nul sans but contre la Suisse, les Bleus conservent leur place.

Pour un fan de basketball, un jeu sans point n’est pas un jeu. Pour un fan de foot, un match nul peut être tout aussi passionnant qu’un autre. C’était le cas ce dimanche où la France a bien bataillé face à une équipe très défensive.

Le foot – le sport le plus suivi au monde – est censé rassembler. Pendant 90 minutes, des nations entières vibrent sous une même équipe, un même drapeau. Certains trouvent le football vulgaire et populiste. On se plaint des joueurs trop payés, de la violence des supporteurs.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les enjeux politiques, culturels et économiques d’une coupe du Monde ou d’un Euro font hausser les sourcils.

Au Point Bar, ce dimanche après-midi, seule l’équipe comptait. Certains regardaient le match de dehors, faute de place.

«Je ne regarde pas trop le foot mais là j’étais à fond» s’exclame Maroua, étudiante française à Toronto, qui suivait le match dans un bar pour la première fois.

«Regarder le match en groupe comme ça, c’est vraiment une belle expérience», explique-t-elle. «Je me vois bien aller voir l’équipe de France, en vrai, sur le terrain, pour l’ambiance.»

Regarder un match de l’équipe de France à Toronto, c’est aussi une façon de renouer avec son pays. On aime entendre La Marseillaise, même si on ne la chante pas forcément. On aime parler français, crier en unisson quand une faute n’est pas comptée. Se plaindre ensemble si une action est ratée.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour un après-midi, on oublie ses soucis et on prend une attitude positive et enjouée. On s’amuse quoi! Et même si la France perd, on sait qu’on va revenir au Point Bar pour le prochain match.

PointBar1
Le Point Bar suit l’équipe de France.

PointBar3

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur