Marée noire en mer de Chine: un désastre d’un type nouveau

Marée noire (Photo: Dennis Flarsen / Pixabay)


28 janvier 2018 à 13h00

Le naufrage d’un pétrolier iranien en mer de Chine, en plus d’avoir fait 32 morts, provoque depuis le 14 janvier une marée noire, dans des eaux qui, près des côtes chinoises, étaient déjà passablement affectées par des décennies de pollution.

Mais le vrai problème est ailleurs: c’est un déversement aux conséquences imprévisibles, en raison du type de pétrole que transportait le navire.

Le Sanchi transportait en effet 111 300 tonnes métriques de pétrole dit «léger», qu’on appelle un «condensat». Les grandes marées noires du passé, elles, impliquaient un pétrole brut plus lourd (au point où plusieurs hésitent à employer le terme «marée noire»).

À travers les accidents précédents, la science avait appris à connaître la façon dont se répand dans l’eau le pétrole brut — il peut rester au fond de l’océan jusqu’à quatre ans — et son impact dans la chaîne alimentaire, du plancton jusqu’aux dauphins.

Mais avec le pétrole léger, on dispose de très peu d’informations: près de deux semaines plus tard, les scientifiques ne sont toujours pas capables de s’entendre sur la façon dont le pétrole va se répandre, encore moins sur l’impact qu’il aura sur la vie marine. Le 14 janvier, «un type de désastre maritime entièrement nouveau est né», résume un reportage de la revue Nature.

Parmi les zones d’ombres :

– Le condensat ne s’accumule pas en «nappes» visibles à la surface, ce qui le rend difficile à suivre — et à contenir.

– Il ne coule pas, mais brûle, s’évapore ou se dissout, ce qui limite peut-être ses impacts toxiques à long terme, mais les rend imprévisibles à court terme.

– Ce dernier point concerne particulièrement les pêcheurs: la plus grande zone de pêche chinoise se trouve dans cette région.

– L’impact sur l’air du condensat qui a brûlé ou s’est évaporé n’a jamais été étudié à cette échelle.

– Cause supplémentaire de frustration pour les biologistes: la recette exacte du condensat n’a toujours pas été rendue publique — question de propriété intellectuelle, allègue la compagnie.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Le marathon, c’est dans nos gènes

coureurs
Des changements anatomiques ont sans doute permis à nos ancêtres de devenir de bons coureurs d’endurance: un avantage évolutif.
En lire plus...

18 septembre 2018 à 7h00

Balade à Toronto : Gémeaux pour la meilleure composante numérique

Balade à Toronto
Au récent gala des prix de la télévision francophones du pays, 6 émissions sur 150 provenaient de l'extérieur du Québec...
En lire plus...

17 septembre 2018 à 16h55

Le Toronto Wolfpack sort victorieux d’une rencontre historique

Toronto Wolfpack - Toulouse Olympique
Le Toronto Wolfpack a battu 13-12 le Toulouse Olympique lors d'une rencontre de rugby à treize historique ce samedi au stade Lamport.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 15h00

La démocratie pour de vrai… ou presque!

PFJA
Deuxième édition du Parlement francophone des jeunes des Amériques
En lire plus...

17 septembre 2018 à 13h10

Une nouvelle saison pour Oasis sous les meilleurs auspices

AGA Oasis membres
Bilan annuel plutôt favorable et encourageant à l'assemblée générale d'Oasis Centre des femmes.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 13h00

Vins jurassiens et plats gourmets au Notre Bistro

Le Notre Bistro
Une fois par mois, Le Notre Bistro organise une soirée dégustation de vin accompagnée de plats raffinés. Cette semaine, L'Express a eu la chance de...
En lire plus...

17 septembre 2018 à 11h00

Le scénariste d’une série culte en France s’installe à Toronto

Scènes de ménages
Yannick Hervieu, scénariste pour Scènes de ménages en France, s'est installé à Toronto depuis quelques semaines
En lire plus...

17 septembre 2018 à 11h00

À la découverte du village de Blue Mountain

Après les plages de Wasaga, L’express de Toronto vous emmène pour une Visites Express estivale au village de Blue Mountain.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 10h00

C’est mon opinion : fromages et vin rouge ne font pas bon ménage

Vin et fromage
Pourquoi ne pas marier un vin blanc sec dont l’acidité tranchera le gras du fromage?
En lire plus...

17 septembre 2018 à 9h00

Connaissez-vous Rudolf Steiner ?

anthroposophie
Des fermiers travaillent en biodynamie, sous-discipline de l'anthroposophie: une pseudo-science.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 7h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur