Marche gastronomique dans Chinatown

Dix plats dans six restos en deux heures et demie

Notre valeureux correspondant pige dans un «don du coeur».


18 juin 2018 à 10h00

Dix plats dans six restaurants ou pâtisseries de Chinatown. Voilà ce que vous pouvez déguster durant un tour de deux heures et demie avec un guide de Toronto Food Tours, qui pimente sa visite de repères historiques sur la Ville Reine et sa population chinoise.

Le guide Ariel, jeune trentaine, a accueilli deux Mexicaines, quatre Britanniques et un Franco-Ontarien à l’angle des rues College et Spadina pour une marche gastronomique qui vaut facilement 89 $.

Autrefois près du Marché

Ariel nous propose d’abord une succulente brioche au porc à la vapeur chez Mashion Bakerey. Après à peine une bouchée, il nous explique que le premier quartier chinois de Toronto côtoyait d’abord le marché St. Lawrence vers 1835. C’est à partir de 1849 qu’il s’installe rue Spadina.

Aujourd’hui le quartier déborde sur ce qu’on appelle Off Chinatown (comme Off Broadway). Cette section s’étend le long de la rue Dundas, entre Spadina et McCaul, face au Musée des beaux-arts de l’Ontario.

Shantou

Un des restaurants les mieux côtés du quartier est Swatow. C’est là que nous dégustons le riz Fuk-Kin, communément appelé risotto chinois, qui regorge de crevettes et de calmar. Comme notre guide adore les calmars, il commande aussi un plat de calmars frits qu’il dévore presque au complet à lui seul!

Ariel explique que plusieurs restaurants portent le nom de régions géographiques de la Chine. Ainsi, Swatow est une déformation de Shantou, centre économique de Guangdong.

Paul-François Sylvestre est heureux de son choix chez Chinese Dumpling House.

Don du coeur

Nous nous rendons ensuite au restaurant Rosewood Asian Cuisine pour le fameux dimsum, mot qui signifie «don du cœur». Traditionnellement, il s’agissait d’une série de petites portions de cuisine cantonaise, servies comme petit-déjeuner dans un panier qui était un don du cœur.

Notre expérience gastronomique ne serait pas complète sans une dégustation de dumplings ou ravioli chinois. Arrêt donc au Chinese Dumpling House où j’ai eu l’honneur de sectionner le plat de ravioli à l’agneau. Je ne suis pas un amateur de dumplings, mais je dois avouer que ces bouchées à l’agneau étaient divines!

Tartelettes aux œufs

Lors de notre dernier arrêt, à une pâtisserie, je savais que j’allais partir avec des tartelettes aux œufs. J’en raffole depuis vingt ans. J’en ai acheté six pour seulement cinq dollars.

Si vous souhaitez vivre une expérience gastronomique unique et ne craignez pas quelques calories d’extra, je vous recommande fortement Old Chinatown Food Tour.

Divins raviolis à l’agneau.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Couple dépecé avec une précision presque chirurgicale

Les romans à quatre mains sont assez rares. Hans-Jürgen Greif et Guy Boivin ont récemment cosigné Le pélican et le labyrinthe, une aventure psychodramatique...
En lire plus...

22 juillet 2018 à 9h00

Quiz : Guy Mignault

 
En lire plus...

22 juillet 2018 à 7h00

Sur la route de la diaspora francophone nord-américaine

Musée de l'Amérique francophone
La petite mais riche exposition PARTIR au Musée de l'Amérique francophone à Québec
En lire plus...

20 juillet 2018 à 12h00

D’un océan à l’autre en Citroën 1923

Christian Darrosé
Parti de Vancouver, Christian Darrosé est en route pour Terre-Neuve
En lire plus...

20 juillet 2018 à 10h00

Une étoile avalée par un trou noir

trou noir avale étoile
À 150 millions d’années-lumière de la Terre
En lire plus...

Des animaux nuisibles, mais intelligents

écureuil
Rats, écureuils et corbeaux apprennent au contact des humains
En lire plus...

Effet placébo : ça marche même en dormant !

médecine
Moins de douleur, d’anxiété et de troubles du sommeil après l'application d'une fausse crème anti-douleur
En lire plus...

19 juillet 2018 à 12h30

Utilise-t-on trop de pesticides ?

environnement
Il importe de mieux contrôler les organismes nuisibles, mais il n’est peut-être pas nécessaire d’épandre à tous les coups
En lire plus...

19 juillet 2018 à 7h00

Les langues officielles ont leur ministère

Mélanie Joly s'occupera aussi de la Francophonie et du Tourisme
En lire plus...

18 juillet 2018 à 17h37

Défi démographique «alarmant» pour les Franco-Ontariens

Commissariar aux services en français de l'Ontario
François Boileau se projette dans l’avenir
En lire plus...

18 juillet 2018 à 15h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur