Marc Auguste Jr: inventeur de musique, compositeur d’invention

Partagez
Tweetez
Envoyez

Un sourire accroché aux lèvres et une bonne humeur qui irradie de tout son être, Marc Auguste Jr n’est pas uniquement un musicien connu et reconnu pour son jazz. Des rêves plein la tête, une vision taillée pour rendre le monde meilleur à petite échelle, le compositeur musicien, hyperactif et rarement à court d’idées, s’improvise en inventeur pour donner corps à cette vision.

Qu’on le connaisse ou qu’on l’imagine, Marc Auguste Jr est à l’image de ces musiciens qui vivent intensément la passion de la musique et de leur instrument. Une vraie «folie» qui vient du coeur et qui ne l’a jamais lachée depuis l’âge de 15 ans. Un âge fatidique auquel Marc Auguste tombe amoureux du piano et décide de façonner sa vie aux cotés de son instrument. De compétitions en prix, il avance sur le chemin des concertistes et fait sa première rencontre avec le Jazz à l’université McGill de Montréal.

Université magique qui lui permet de sortir du piano classique pour appréhender l’univers infini qu’est celui du jazz, celui qu’il peut modeler de ses doigts et de son âme pour en faire Sa musique. Université encore plus incroyable qu’elle met sur son chemin un autre amour de sa vie, sa femme: Jacqueline Johnson. Elle est chanteuse, passionné de jazz et «elle cherchait un pianiste, je cherchais… je ne sais pas ce que je cherchais mais je l’ai trouvé», avance-t-il en se fendant d’un large sourire.

Musicalement plébiscité, c’est avec une nouvelle corde à son arc que Marc Auguste refait parler de lui. Artiste à l’imagination débridée, son dernier rêve n’est pas lié au monde de la musique mais reste issu d’un domaine voisin. Inventeur du Port’sou, un range monnaie nouvelle génération, Marc Auguste consacre une bonne partie de son énergie à l’édification et à la distribution de son bébé. Comme il se plait à le prétendre, «la composition musicale et l’invention sont un même domaine. Un compositeur est quelqu’un qui crée».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Toujours animé des principes qu’il estime immuables et que sont l’imagination, l’inspiration et la détermination, Marc Auguste puise sa technique dans le modèle de son père. Fort de cette aide paternelle et de ses souvenirs d’enfance passés dans l’atelier d’un géniteur bricoleur devant l’éternel et améliorateur de concepts pourtant affirmés, Marc Auguste s’est lancé dans l’aventure pour donner vie à sa vision. Il voulait lancer le Port’sou pour aider les gens, c’est un pari qu’il attend de compléter.

Mais loin d’oublier son premier amour, Marc Auguste prépare pour l’automne, peut-être octobre si tout se passe bien, un album en solo. Le musicien de Thetford Mines, fort de ses inspiration des années 70 et de ce qu’il écoutait à la radio dès son plus jeune âge, n’est pas près de lâcher son piano. «C’est officiel je ne dors plus», déclame-t-il, tant son cerveau bouillonne de tâches à entreprendre et à clôturer. Rendez-vous à l’automne prochain pour pénétrer un peu plus l’univers de ce tourbillonnant jazzman. Un univers qu’il ne manquera pas de nous faire partager en musique…

Plus d’informations sur son invention le Portsou au www.portsou.com

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur