Louise Pitre au Théâtre Passe-Muraille: «Ce spectacle, c’est mon histoire»

Partagez
Tweetez
Envoyez

La célèbre chanteuse et actrice franco-ontarienne Louise Pitre est à l’affiche d’On the Rocks, au Théâtre Passe Muraille, du 25 au 29 septembre: un one-woman show qu’elle a entièrement imaginé. Elle en dit plus à L’Express sur cette pièce autobiographique.

Vous ouvrez la saison du Théâtre Passe-Muraille avec un one-woman show dont toutes les chansons sont de votre composition. En quoi est-ce différent de vos précédents concerts?

Ce spectacle, c’est mon histoire. Quand le théâtre m’a contactée, je pensais d’abord faire un concert. Puis je me suis dit, pourquoi ne pas écrire quelque chose de spécial? J’ai réfléchi à ce qui est important dans ma vie et je me suis mise à penser à mon enfance…

Ce que je pensais devenir et ce que je suis devenue. Je me suis mise à écrire et ça fait maintenant 6 mois et demi que je travaille sur ce projet. Ça me tient vraiment à cœur. Toutes les chansons sont originales et autobiographiques. Et entre les chansons il y a une sorte de monologue théâtrale.

Si cette œuvre est autobiographique, pourquoi avoir fait appel à Jen Schuber pour la mise en scène?

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Car c’est une pièce de théâtre. J’avais besoin d’un metteur en scène pour me guider. J’ai adoré travailler avec Jen. Elle m’a vraiment aiguillée dans mon travail d’écriture. Pour la mise en scène, on commence à travailler lundi 16 septembre.

Maintenant que j’ai le texte dans la tête, je suis prête à travailler avec les autres. De même, j’ai demandé à mon mari, W. Joseph Matheson, d’écrire quelques paroles pour moi. Mais sur scène, c’est seulement moi. Si les gens n’aiment pas ce spectacle, ce sera entièrement de ma faute! (rires)

Laissez-vous de la place à l’improvisation?

Tout est écrit au départ. Mais pendant le spectacle, c’est moi, Louise Pitre, qui parle. Donc si je veux raconter l’histoire d’une autre façon un autre soir, je le ferai. Le tout est que ça reste naturel.

Vos chansons sont-elles en anglais ou en français?

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La majeure partie du spectacle est en anglais. Le Théâtre Passe-Muraille est quand même un théâtre anglophone et l’anglais représente une grande partie de ce que je suis.

Mais quelques textes sont en français, comme ceux qui parlent de mon enfance à Montréal. Ceci dit, j’aimerais bien avoir l’occasion de jouer cette pièce en français.

Pourquoi avoir choisi ce titre, On the Rocks?

J’avais cette idée en tête au début. Le rocher représente la force, le naufrage, les difficultés et, en même temps, les certitudes. Exactement tout ce dont je veux parler.

Et puis pour la petite histoire, quand j’ai commencé à travailler sur ce projet, nous sommes partis deux mois et demi à Halifax avec mon mari. C’est là-bas que j’ai commencé à écrire. Et la maison que nous louions était littéralement sur des rochers…

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Qu’est-ce qui change dans votre préparation pour ce spectacle? C’est une nouveauté pour vous…

Honnêtement, je suis plus stressée et nerveuse. Quand je joue dans une comédie musicale, d’autres gens s’occupent de toute la partie technique et administrative, et je fais ce que j’ai à faire.

Là c’est moi qui joue et qui crée. Je dois tout initier toute seule et tout gérer. Le travail administratif par exemple est beaucoup plus important. J’ai appris à me faire confiance, il n’y a pas de place pour les doutes.

Vous pourrez aussi retrouver Louise Pitre en novembre au Young People’s Theatre à Toronto dans la comédie musicale Annie, et à Chicago en 2014 dans le spectacle Gypsy.

Renseignements

www.passemuraille.on.ca/category/2013-14-season/on-the-rocks

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur