Longévité versus qualité de vie

Hélène Koscielniak, Génération sandwich, roman, Ottawa, Éditions L’Interligne, 2020, 288 pages, 28,95 $.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Plus de la moitié des Canadiens âgés entre 45 et 64 ans se sentent coincés entre les exigences des soins à prodiguer à leurs parents vieillissants et à leurs propres enfants. Ils font partie de la «génération sandwich». Voilà le titre du tout nouveau roman de Hélène Koscielniak.

Entre les besoins de son père de 82 ans, souffrant d’un début d’Alzheimer, les problèmes de couple de ses deux enfants et le drame créé par sa petite-fille qui annonce son intention de devenir un garçon, Lianne Ménard se prend presque pour le Bon Dieu.

Elle se sent mal de ne pas voler au secours de l’un et l’autre, aiguillonnée en cela par sa conscience surnommée Miss Culpa, comme dans culpabilité.

Psychanalyse, aventure enquête

Le roman jongle allègrement avec des cerceaux de psychanalyse, d’aventure et d’enquête, multipliant dès lors les sous-intrigues. Le transsexualisme occupe une place de choix dès que Lily devient soudainement Liam.

Les réflexions sur le sexe du corps versus celui de l’esprit risquent de faire de cet ouvrage un must pour chaque école secondaire.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Il y a un très grand nombre de personnages dans Génération sandwich, tous ou presque issus de la famille Ménard dans l’Est ontarien.

Beaucoup de personnages

Certains noms se ressemblent beaucoup, comme Lianne, Lily et Liam. Un plan établissant les liens entre eux aurait été utile pour mieux naviguer dans le chassé-croisé complexe de prises de parole.

Lianne souffre «d’un besoin maladif d’indispensabilité», ce qui l’oblige souvent de choisir entre son père et son conjoint. La romancière illustre bien qu’être parent demeure, au fond, un processus d’essais et d’erreurs. «C’est facile d’être un bon parent en rétrospective, cependant en temps réel ça se complique.»

Parentalité

Lianne et son amie Brigitte discutent de ce qu’un psy appelle l’effondrement de la parentalité. Pour éviter cet état de chose, les parents doivent «agrandir les paramètres de la discipline au rythme des apprentissages et de la maturité des enfants».

On sent un peu trop, ici, le calque de certaines données trouvées sur Internet.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Hélène Koscielniak excelle dans l’art de décrire comment une personne peut aller d’un sentiment contradictoire à un autre envers un parent, oscillant entre amour et rancœur.

Elle peint le portait touchant d’une femme qui arrive difficilement mais sûrement à laisser tomber «les brancards de la charrette des obligations».

Fiction et réalité

J’ai lu tous les romans de ma collègue franco-ontarienne et je suis chaque fois ravi d’entrer en communication avec une femme qui sait marier fiction et réalité de manière éloquente, voire renversante.

Génération sandwich soulève de plein fouet la question de longévité versus qualité de vie. Faut-il des meilleurs soins de longue durée ou des meilleures occasions de partir avant de souffrir…? Poser la question, c’est presque y répondre…

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur