Aide au logement: le Centre francophone agit dans la région de Peel

Mississauga, Peel, logement
Les spectaculaires tours à condos du complexe Absolute à Mississauga, dans la région de Peel à l'ouest de Toronto. Photo: iStock
Partagez
Tweetez
Envoyez

Éviter les expulsions et aider à trouver un logement décent. Ce sont les objectifs du Centre francophone du Grand Toronto (CFGT) depuis juin. Avec son programme d’aide au logement, l’organisme ambitionne d’aider une cinquantaine de personnes d’ici mars, à Mississauga, Brampton et Caledon.

Financé à hauteur de 172 200 $ par la municipalité de Peel, via le programme fédéral Reaching Home, l’initiative du Centre a déjà bénéficié à 36 personnes. Environ 14 places sont encore disponibles.

CFGT, logement, itinérants, sans-abris
Le logo du CFGT.

Lutter contre l’itinérance

«L’hiver arrive. Ce n’est surtout pas le bon moment pour se retrouver à l’extérieur et se faire éjecter de chez soi. Nous voulons éviter cette situation aux membres de la communauté francophone», résume Françoise Magunira, coordonnatrice des services aux nouveaux arrivants Peel/Halton au CFGT.

Face à des factures qui s’accumulent et des loyers impayés, le CFGT peut ainsi apporter une aide financière ponctuelle, comme un mois de loyer pour éviter une expulsion. Cette somme est cependant conditionnée à l’élaboration d’un plan pour trouver une solution de long terme.

Françoise Manigura, CFGT,
Françoise Magunira est coordonnatrice des services aux nouveaux arrivants Peel/Halton au CFGT. Photo: Françoise Magunira

«Nous les encourageons à trouver une source régulière de revenus pour les aider à rester dans le logement où ils habitent. Nous les référons à l’aide sociale pour sécuriser leur logement avec un revenu», explique Mme Magunira.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

En outre, le CFGT met à jour une liste de logements disponibles dans la région de Peel. Cet outil permet aux bénéficiaires de cibler au mieux des logements qui correspondent à leurs revenus.

En finir avec le mal-logement

Les profils des bénéficiaires et des besoins sont extrêmement variés, explique Mme Magunira. «Une famille de 7 personnes vivait dans un sous-sol et cherchait quelque chose de plus grand», raconte-t-elle. «Malheureusement, elle n’était pas éligible à l’aide sociale. Elle a trouvé un logement, mais n’était pas capable de payer son premier mois.»

«On reçoit différentes demandes. Par exemple quelqu’un qui partage une chambre avec une autre personne, mais ne se sent pas à l’aise et souhaite trouver un logement privé. Ou une personne qui vit dans un sous-sol humide sans lumière voulant un endroit plus décent.»

L’initiative s’adresse uniquement aux résidents de Peel, ou à ceux qui veulent s’y installer. Les habitants de Toronto peuvent néanmoins contacter le CFGT, où ils pourront toujours bénéficier de ses multiples ressources, et seront référés vers d’autres services de logement offerts à Toronto.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour poser sa candidature, les personnes intéressées peuvent contacter le CFGT au 647-333-8077, ou envoyer un courriel à Dahlie Mobembo: [email protected].

À savoir qu’une session d’information sur le programme a lieu le 10 décembre de 18h à 20h, en partenariat avec Oasis Centre des femmes. L’animatrice reviendra sur les étapes de l’expulsion, puis sur l’aide financière proposée par le CFGT et les critères d’éligibilité.

Services d’emploi et d’aide juridique

Le Centre francophone veut agir sur les multiples causes qui mènent à l’itinérance. C’est pourquoi il intervient dans la résolution à l’amiable de problèmes entre locataires et propriétaires, procure des bons alimentaires, ou encore de l’aide vers le retour à l’emploi.

Création ou révision du CV, écriture d’une lettre de présentation, conseils, mise en contact avec les employeurs du domaine… Les membres du service emploi apportent leur expertise dans de nombreux domaines.

«En fonction de leur éligibilité, qui dépend de leur statut d’immigration, les demandeurs peuvent recevoir un accompagnement individuel d’un conseiller d’aide à l’emploi», commente Aissa Nauthoo, directrice des services d’aide juridique, d’établissement et d’emploi au CFGT.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Ceux qui ne peuvent pas recevoir des services individualisés sont éligibles à des ateliers comme le harcèlement au travail, les techniques de recherche d’emploi, l’utilisation et le réseautage sur LinkedIn, des sessions de présentation et de recrutement avec des employeurs, ou sur la littératie financière», ajoute-t-elle.

Mardi 14 décembre, un atelier portera sur les techniques de recherche d’emploi. Le Centre met aussi à la disposition de tous cette liste d’offres d’emploi.

CFGT, logement, itinérants, sans-abris
Aissa Nauthoo. Photo: CFGT

En plus de l’aide pour trouver un travail, le CFGT peut offrir une assistance juridique, en mettant à disposition des locataires un avocat pour se défendre face à une expulsion.

D’autre part, le service d’aide juridique organise des sessions d’information sur les droits et responsabilités des locataires, animées par des avocats. L’idée est ainsi d’éviter les abus de la part des propriétaires à cause d’un manque de connaissances. La prochaine session aura lieu en ligne le 14 décembre.

Parmi les thèmes au programme : l’obligation de continuer à payer son loyer, les retards de loyer et les arrangements à l’amiable, la procédure d’expulsion, les formes d’expulsion, les requêtes des locataires pour les contester auprès du tribunal.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Du logement abordable en urgence

Bien qu’il dispose de ce programme de logement, le CFGT regrette cependant de ne pas toujours avoir toutes les cartes en main.

«Le client doit rassembler tous les critères d’éligibilité auprès des propriétaires. Avoir une source de revenus sûre qui couvre le loyer, une bonne cote de crédit… Et souvent c’est le grand problème auquel ils font face, et on ne peut pas les aider avec ça», se désole Mme. Magunira.

Face à cette situation, le logement abordable apparaît comme la solution. Il s’agit en effet d’un des projets «prioritaires et innovateurs» du plan stratégique 2020-2025 du CFGT, expliquait Florence Ngenzebuhoro, la directrice générale du Centre francophone, en mai dernier à l-express.ca.

Florence Ngenzebuhoro, directrice générale du Centre francophone du Grand Toronto (CFGT).
Florence Ngenzebuhoro. Photo: archives l-express.ca.

Arrivée en mai dernier, Aline Nizigama, la nouvelle directrice des projets stratégiques et partenariats, est responsable de piloter ce nouveau projet.

2021 a vu le lancement d’une étude de faisabilité pour évaluer les besoins, la localisation de la future bâtisse et la population ciblée (aînés, femmes, étudiants internationaux ou nouveaux arrivants).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Solidarité francophone

Le Centre francophone espère aussi faire jouer la solidarité communautaire face à la crise du logement et aux besoins des plus précaires. Elle en appelle donc à ceux qui disposent d’une chambre ou d’un logement, et qui pourraient louer à une personne dans le besoin.

«Parfois, les gens sont méfiants ou ne savent pas que d’autres sont à la recherche d’une chambre ou d’un sous-sol à louer, alors qu’ils en disposent», explique Mme Magunira.

CFGT, logement
Le programme d’aide au logement du CFGT est financé jusqu’en mars 2022.

Conscient d’avoir créé un besoin, le CFGT juge qu’il ne peut pas arrêter son programme de logement de Peel «du jour au lendemain». «Ce serait mal envers la communauté», estime Françoise Magunira.

C’est pourquoi le Centre francophone évaluera son programme avant mars 2022 pour négocier la poursuite du projet auprès des bailleurs de fonds.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur