Lobbying pour l’éducation catholique franco à Queen’s Park

Partagez
Tweetez
Envoyez

Une délégation de responsables des conseils scolaires catholiques franco-ontariens ont participé, ce lundi 27 février, à une journée de rencontres politiques à Queen’s Park.

Cette activité de lobbying, une première pour l’AFOCSC, voulait établir des liens et échanger avec les députés provinciaux «pour leur faire part des nombreux succès, des résultats académiques hors du commun et de la croissance des conseils scolaires catholiques de langue française».

On a aussi abordé des sujets épineux comme le besoin de financement pour de nouvelles écoles, pour les écoles actuelles et pour de nouveaux programmes.

Plus d’une trentaine de députés étaient au rendez-vous. «Je suis un ardent défendeur du système catholique», a mentionné Gilles Bisson, député du Nouveau Parti démocratique à Timmins-Baie James. «Ce système est fort de ses réussites, est intègre dans ses valeurs et forme nos jeunes d’une façon extraordinaire. C’est une formule gagnante sur toute la ligne.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Nous rayonnons de par nos résultats académiques à travers la province», a affirmé le président de l’AFOCSC, Jean Lemay. «Il est important d’en parler à nos décideurs politiques et de les sensibiliser à nos demandes.»

Les écoles des huit conseils catholiques de langue française desservent environ 75 000 élèves (les écoles de nos quatre conseils non-confessionnels environ 35 000). «Ce n’est pas rien. Ces parents sont des contribuables qui possèdent une très forte voix et les députés provinciaux en sont conscients et nous appuient ouvertement», poursuit Jean Lemay.

L’AFOCSC se dit très heureuse et satisfaite de l’accueil et des échanges, ainsi que de «l’appui considérable» reçu par les décideurs politiques de la province.

L’Ontario est l’une des dernières provinces (avec l’Alberta et la Saskatchewan) à subventionner deux systèmes scolaires, public et catholique… en réalité quatre systèmes quand on multiplie par franco et anglo.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur