L’information par algorithme: un échec

Google et Facebook devraient être soumis aux mêmes lois que les médias

Mémorial improvisé à Las Vegas, non loin de l'hôtel-casino Mandalay Bay d'où un homme a tué 58 personnes et en a blessé 489 autres en mitraillant la foule d'un concert de musique country le 1er octobre. (Capture d'écran d'un reportage de Vox)


12 octobre 2017 à 14h34

Dans la foulée de la tuerie de Las Vegas, Google et Facebook se sont retrouvés sur la sellette avec des histoires fausses rédigées par des complotistes et qui ont pourtant grimpé parmi les «Top stories» de l’un et parmi les «tendances» de l’autre.

Ce sont des algorithmes qui, une fois de plus, ont fait ces «choix» douteux. Mais chaque nouvelle erreur «technique» de ce genre place ces géants d’Internet un peu plus près d’une décision à prendre: les gouvernements devraient-ils les traiter comme des plateformes anonymes ou comme des médias, avec les responsabilités que ce statut implique?

«Ces compagnies sont les plus puissants fournisseurs d’informations que le monde ait jamais connu, mais refusent de reconnaître leurs responsabilités pour leur rôle actif dans l’affaiblissement de la qualité de l’information qui atteint le public», résume le journaliste Alexis Madrigal dans une sévère critique publiée le 2 octobre par le magazine The Atlantic.

Imaginez, demande-t-il, comment nous aurions réagi si c’était un journal qui avait commis pareille gaffe. Selon les excuses fournies par Google, le message du site complotiste 4Chan a été «pompé» par l’algorithme de Google News parce qu’il était récent et que peu d’autres textes mentionnaient la même (fausse) information sur un (faux) suspect de la tuerie.

Chez Facebook, un groupe tout aussi peu crédible a eu droit — brièvement — aux honneurs de l’algorithme pour la seule raison qu’il était passé de 0 à 5000 abonnés dans les heures ayant suivi la tuerie.

«Les machines ont fait la preuve qu’elles ne sont pas taillées» pour gérer de telles situations, conclut Madrigal — et c’est d’autant plus grave qu’en psychologie, la recherche des dernières années a démontré qu’une nouvelle qui obtient pareille visibilité devient très difficile à effacer de l’esprit des gens, même lorsqu’ils apprennent qu’elle était fausse.

Deux semaines plus tôt, ce sont des journalistes d’enquête qui avaient embarrassé la direction de Facebook, en démontrant qu’il était facile d’y acheter des publicités ciblant avec précision des abonnés antisémites.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Le Prix Jeanne Sabourin à Claude Guilmain

Prix Jeanne Sabourin
9e Gala Reconnaissance de Théâtre Action
En lire plus...

18 juin 2018 à 15h59

Accueil «par et pour» les francophones à l’aéroport Pearson

Une initiative à répéter dans d’autres aéroports au pays
En lire plus...

18 juin 2018 à 14h59

Marche gastronomique dans Chinatown

Dix plats dans six restos en deux heures et demie
En lire plus...

18 juin 2018 à 10h00

Quand les « indiennes » ont révolutionné la mode européenne

Pour saisir le sens et l’importance d’une découverte, il faut se replacer à l’époque où celle-ci a été faite. En Europe, dans le passé,...
En lire plus...

17 juin 2018 à 11h00

Errer entre deux mondes

Guy Bélizaire vient de publier À l’ombre des érables et des palmiers, un recueil de nouvelles dont certaines sont écrites au « je ». Est-ce une...
En lire plus...

17 juin 2018 à 9h00

Quiz : Le lundi de la matraque

quiz
Ça brassait au Québec dans les années 60-70: le Lundi de la matraque en est un épisode mémorable.
En lire plus...

17 juin 2018 à 7h00

Suer pour rester en santé

santé
Recherche et activité physique : un demi-siècle de médecine préventive
En lire plus...

La schizophrénie du placenta

On savait déjà que les sources de la schizophrénie étaient en partie génétiques. Et une hypothèse veut depuis longtemps que des complications pendant la...
En lire plus...

16 juin 2018 à 7h00

High Park, un espace de verdure au cœur de la ville

High Park
Visites Express
En lire plus...

15 juin 2018 à 17h00

Un pavillon des saveurs francophones à la FrancoFEST de Hamilton

FrancoFEST Hamilton
Le Couleur, Céleste Lévis, Jacobus, Claude Bégin, Jamie Adkins...
En lire plus...

15 juin 2018 à 15h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur