L’Holocauste: comment expliquer l’impensable?


14 décembre 2010 à 14h15

Des bibliothèques entières ont été écrites sur l’Holocauste ou la Shoah. Pourtant, soixante-dix ans après le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, petits et grands s’interrogent toujours face à cette hécatombe, se posent des questions et se demandent «comment expliquer l’indicible et l’impensable». Freddy Eytan relève le défi en publiant La Shoah expliquée aux jeunes de 12 à 60 ans.

Journaliste et politologue, Freddy Eytan a été officier de presse de l’état-major, puis ambassadeur d’Israël. Il a publié de nombreux ouvrages sur le conflit israélo-arabe et sur les relations franco-israéliennes. On lui doit, entre autres, des biographies de Shimon Pérès et d’Ariel Sharon. Son dernier ouvrage était Sarkozy, le monde juif et Israël (2009).

Eytan croit que c’est son «devoir civique» d’enseigner aux jeunes l’horreur des atrocités et les crimes d’une monstruosité inouïe qui entourent la Shoah.

Pour y arriver, il n’a pas hésité à recenser les souffrances et les obsessions macabres, le cynisme mortel, les ravages, les tortures, l’incarnation du mal, «les cris, les déchirements, les fusillades en série, les noyades en masse, les fours crématoires et les fosses communes… »

L’auteur écrit que les différents chapitres de son livre reposent sur des faits historiques, mais sont racontés d’une manière simplifiée, concise et directe.

En ce sens, Eytan tente «d’apporter une contribution modeste, originale et atypique par son concept condensé et son style». Il explique une douloureuse page d’histoire en fournissant un nouvel éclairage sur cette période sombre de l’humanité.

Freddy Eytan fait connaître la Shoah aux jeunes avec l’appui de témoignages collectifs et individuels. Des cartes, une chronologie et des photographies permettent également une approche pédagogique et précise de ce sujet complexe et délicat.

Dès le premier chapitre, l’auteur explique que «c’est la chrétienté qui a contribué à propager la haine du Juif». Les chrétiens, note-t-il, justifiaient la ségrégation par des considérations théologiques. «L’antijudaïsme catholique accusait les juifs d’être infidèles à Dieu.

Cette doctrine était fondée sur l’idée que la perte de l’indépendance juive en terre sainte et la destruction du Second temple de Jérusalem par les Romains, en l’an 70, était un acte de Dieu punissant le peuple coupable de la mort du Christ.»

Le livre offre des repères historiques qui permettent de saisir toute l’ampleur de l’antisémitisme. Cela commence dès l’an 325 lorsque le concile de Nicée prend des mesures restrictives contre les juifs. Le concile d’Orléans (533) interdit le mariage entre juifs et chrétiens. Il y a massacre des juifs de Narbonne (France) en 1065, expulsion des juifs d’Espagne en 1492 et du Portugal en 1496. Le mot antisémitisme apparaît pour la première fois en 1845.

L’ouvrage fourmille de renseignements souvent peu connus. On apprend, par exemple, que chez les Palestiniens le nom Israël n’est mentionné sur aucune carte, y compris celles dans les manuels de géographie et les livres scolaires; elles portent le nom Palestine avec la capitale El Kouds (la sainte Jérusalem).

La Shoah expliquée aux jeunes de 12 à 60 ans constitue une réponse d’actualité face à la banalisation quotidienne de l’Holocauste, à la multiplication des actes antisémites et aux déclarations des négationnistes.

Freddy Eytan, La Shoah expliquée aux jeunes de 12 à 60 ans, Monaco, Éditions Alphée, 2010, 286 pages, 24,95 $.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Une autre victoire pour les Maple Leafs

Après avoir remporté leurs 3 derniers matchs sur la côte ouest Américaine, les joueurs des Maple Leafs étaient de retour à domicile lundi soir...
En lire plus...

20 novembre 2018 à 0h15

Legault a demandé à Ford de «reconsidérer» ses décisions sur l’université et le commissaire

19 novembre 2018
François Legault a assuré, au sortir de leur première rencontre, avoir demandé à Doug Ford de «reconsidérer» l'élimination de l'université franco-ontarienne et du commissaire...
En lire plus...

19 novembre 2018 à 15h55

La communauté marocaine célèbre son indépendance

63e anniversaire de l'indépendance du Maroc
Les Marocains de Toronto célébraient dimanche leur indépendance de 1956 et la Marche Verte de 1975 au Centre civique de North York.
En lire plus...

19 novembre 2018 à 13h17

Hommage aux anciens combattants à l’Alliance française

Alliance française
«Quand la guerre est finie» à l'Alliance française de Toronto: exposition de photos de commémorations du service des anciens combattants, réalisée par l'artiste britannique...
En lire plus...

19 novembre 2018 à 11h58

L’intelligence artificielle au service des ressources humaines

L'intelligence artificielle est en train de devenir un assistant intelligent qui aidera les ressources humaines à travailler plus intelligemment.
En lire plus...

19 novembre 2018 à 9h00

La moitié des Canadiens diminueraient leur consommation de viande

Les Canadiens seraient de plus en plus disposés à délaisser la viande pour se tourner vers des repas aux alternatives végétales.
En lire plus...

19 novembre 2018 à 7h00

L’écriture est toujours une aventure

roman
«Le plus dangereux, c’est pas les cerveaux fêlés qui nous écrivent. C’est ceux qui veulent nous faire taire.»
En lire plus...

18 novembre 2018 à 9h00

Quiz : L’Europe de l’Est

quiz
Ce qu'on appelle l'Europe de l'Est comprend surtout des pays de culture slave.
En lire plus...

18 novembre 2018 à 7h00

Formation en agriculture : le Collège Boréal présent en Haïti

Haïti
Le Collège Boréal est partenaire avec la Fondation Paul Gérin-Lajoie dans un projet pour une socio-économie durable en Haïti.
En lire plus...

17 novembre 2018 à 11h00

Il y a 100 ans, la grippe espagnole frappait la planète

pandemie, épidémie
Saviez-vous que l’on doit la création du ministère fédéral de la Santé à la grippe espagnole?
En lire plus...

17 novembre 2018 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur