L’étau se resserre sur La Passerelle

Lancement d'une campagne de soutien après le désaveu de la province

La première d'une série de photos en soutien à La Passerelle a été diffusée ce mardi 18 juin.
Partagez
Tweetez
Envoyez

La Passerelle-I.D.É., à qui les ministères ontariens de la Formation et des Services sociaux viennent de couper les vivres, lance une campagne de soutien #JeSuisLaPasserelle mettant en vedette des clients, partenaires ou amis. Le premier d’une série de témoignages de solidarité, celui de Jean-Marie Vianney, un «journaliste de données» d’Ottawa, a été diffusé ce mardi 18 juin sur Facebook.

La Passerelle fait l’objet depuis deux mois d’allégations de mauvaise gestion et de manque de transparence.

La fondatrice et directrice générale Léonie Tchatat a reconnu avoir été informée officiellement de la décision des deux ministères ontariens de cesser de financer ses programmes.

Léonie Tchatat

Une ou deux lettres?

Dans une réponse diffusée sur Facebook mardi, elle critique la signataire de la missive gouvernementale «incohérente», Tariq Ismati, du ministère de la Formation, pour avoir partagé l’information «avec les médias et certains de nos clients avant même de nous laisser le temps de l’examiner et d’y répondre».

L’Express a tenté de rejoindre Léonie Tchatat mais n’a pu parler qu’à sa porte-parole Kenza Bendjenad, qui affirme que La Passerelle a reçu «une» lettre, comme le veut le titre et le premier paragraphe de son communiqué, même s’il est ensuite question de «ces» lettres (de deux ministères?).

Relais, Compétences Plus, Tremplin Emploi

Selon Léonie Tchatat, le gouvernement provincial a cessé de participer à ses programmes de formation «Relais» et «Compétences Plus Ontario».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Un programme «Tremplin Emploi» – dont les résultats auraient été «gonflés» selon un reportage de Radio-Canada – serait également affecté par le tarissement de ces sources de financement. Kenza Bendjenad refuse toutefois de confirmer cette information.

L’enquête provinciale se poursuit. Des collèges communautaires et des agences municipales et fédérales ont déjà coupé ou réexaminent leurs liens avec l’organisme torontois voué surtout à l’intégration des immigrants francophones.

«Fausses allégations»

«Nous continuons à maintenir que tous les fonds publics reçus pour administrer nos programmes ont toujours été utilisés comme prévu, et ce, depuis plus de 20 ans», écrit Léonie Tchatat mardi.

«Nous avons pleinement coopéré avec les gouvernements lorsqu’ils ont décidé de revoir nos accords de financement après la publication de fausses allégations dans le Toronto Star et Radio-Canada

Sur Facebook, La Passerelle continue d’annoncer ses ateliers de «branding professionnel» (20 juin) et de «cuisine communautaire interculturelle» (28 juin). Un atelier «L’Ontario, c’est chez moi» – financé par les gouvernements provincial et fédéral, et qui devra donc retirer le logo de la province de ses promotions – est également prévu le 21 juin.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur