Les vieilles pilules contraceptives contre le cancer

Pilules contraceptives (Photo: Hilary Thomas — Flickr — Creative Commons — http://bit.ly/2tNn5ww)

Pilules contraceptives (Photo: Hilary Thomas — Flickr — Creative Commons — http://bit.ly/2tNn5ww)


7 août 2017 à 13h43

Un composé, utilisé dans la fabrication des premières pilules contraceptives, pourrait aider aujourd’hui à la lutte contre le cancer.

Des premières expérimentations, effectuées par une équipe de recherche québécoise, s’annoncent en effet prometteuses: la prolifération de tumeurs cancéreuses chez des souris aurait été neutralisée et leur nombre réduit sous l’action combinée de ce composé et d’une molécule.

C’est dans un dérivé du mestranol, un estrogène utilisé dans ces premiers anovulants, que Donald Poirier, chercheur du Centre de recherche hospitalier de l’Université Laval, a trouvé la solution au problème qu’il cherchait à résoudre depuis plusieurs années.

«Cette découverte nous a permis de régler un problème de stabilité de molécule en créant une ‘super-molécule’ très active et capable de supporter le long parcours à travers le corps pour se rendre vers la zone malade», explique-t-il.

Cancer du sein

La première cible de cette nouvelle thérapie: le cancer du sein. Près de 25 000 Canadiennes reçoivent ce diagnostic et près de 5 000 d’entre elles n’y survivront pas.

Mais le médicament à venir — si les tests cliniques se déroulent favorablement — pourrait s’attaquer à d’autres cibles, comme le cancer du pancréas, de la prostate, celui des ovaires et même la leucémie.

C’est l’espoir que poursuit le chercheur qui se penche depuis de nombreuses années sur les estrogènes et les androgènes, liées au développement et à la maturation sexuelle. Ces hormones joueraient un rôle important dans la croissance des tumeurs du sein et de la prostate.

Selon lui, il serait possible d’agir sur le développement des tumeurs en jouant sur l’inhibition de ce mécanisme. «Nous n’identifions pas encore tout à fait bien ce que bloque notre cible thérapeutique, mais nos résultats montrent une action rapide sur les tumeurs.»

Du petit nom de RM-581, ce composé remplace donc sur la table du laboratoire le précédent composé (RM-133) développé par l’équipe de recherche, qui avait démontré son efficacité contre les cellules cancéreuses in vitro, mais était éliminé par le foie. Le nouveau composé serait également moins dommageable en épargnant plus de cellules saines et aussi mieux toléré par l’organisme.

Une molécule prometteuse

Afin d’éviter toute surprise dans les interactions molécules et protéines, Rafael Najmanovich, chercheur au département de pharmacologie et de physiologie de l’Université de Montréal a récemment mis au point un outil bio-informatique (IsoMIF).

«Quand on change, même un atome, dans une molécule, il faut la tester de nouveau pour s’assurer de sa non-toxicité même s’il y a de bonnes chances qu’elle ne le soit pas», prévient-il. Cette nouvelle combinaison partiellement «recyclée» risque tout de même de réduire le coût de développement du médicament à venir, estime-t-il.

Et c’est sans compter que s’attaquer à différents types de cancer constitue une promesse suffisante pour aller de l’avant. «De nombreuses tumeurs cancéreuses présentent des similarités au niveau fondamental. Si ce médicament révèle son potentiel, ce serait comme trouver le Saint Graal!», conclut le chercheur.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Karina Gauvin revient chanter avec sa première chorale

Karina Gauvin (10e à partir de la gauche) dans Dr. Canon’s Cure, de Derek Holman et Robertson Davies, en 1982.
50e anniversaire de la CCOC
En lire plus...

19 octobre 2017 à 10h22

Harcèlement sexuel: dans le milieu artistique franco-ontarien aussi

Le chanteur et musicien David Poulin. (Photo: Joël Ducharme)
#moiaussi
En lire plus...

18 octobre 2017 à 15h28

Vers la fin de l’ALENA?

alena
Qu’adviendra-t-il de la plus grande zone de libre-échange au monde?
En lire plus...

18 octobre 2017 à 15h09

Nouvelles d’Istanbul: 10 défenseurs des droits humains retenus prisonniers

Quelques membres du groupe franco-torontois d'Amnistie internationale manifestent leur appui aux détenus en Turquie. À g. la présidente Meryll David-Ismayil.
Des formateurs d'Amnistie internationale, pas des terroristes
En lire plus...

17 octobre 2017 à 16h00

Vieux jeu: affronter les fantômes du passé

Jacques Godin et Anthony Therrien dans Vieux jeu.
Partie parfaite pour Jacques Godin
En lire plus...

17 octobre 2017 à 15h30

Le finalistes des Prix de reconnaissance de l’AFO

Le trophée des prix de reconnaissance de l'Assemblée, conçu par l'artiste Laurent Vaillancourt.
Pilier, pratique exemplaire, bénévolat
En lire plus...

17 octobre 2017 à 15h25

Champion de la conservation des sols

Eric Kaiser ne se doutait pas que ses pratiques allaient devenir exemplaires.
Eric Kaiser voulait seulement empêcher sa terre de disparaître dans la baie de Quinte
En lire plus...

17 octobre 2017 à 15h21

On est de plus en plus «connecté» sur notre santé

Les médecins se méfient encore des bidules permettant à leurs patients de mesurer eux-mêmes leur état de santé. (Photo: Hamza Butt / Flickr / Creative Commons)
Applications capables de surveiller poids, tension, glycémie, alimentation, exercice...
En lire plus...

17 octobre 2017 à 14h44

Ateliers de théâtre

1-1
Amoureux du théâtre bonjour, Vous êtes francophone ou francophile? Ekin Agency Arts offre des ateliers de théâtre intensifs en francais Coprs, espace et voix: – prise de parole en...
En lire plus...

ONU: on attend beaucoup du Canada

L'ambassadeur du Canada à l'ONU, Marc-André Blanchard.
Des objectifs de développement durable ambitieux
En lire plus...

16 octobre 2017 à 18h54

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur