Les touristes québécois séduits par l’Ontario

Partagez
Tweetez
Envoyez

Alors que la saison estivale touche à sa fin, les professionnels du tourisme en Ontario semblent s’accorder sur un point: les touristes québécois sont de plus en plus nombreux à venir visiter la province ontarienne. L’année 2007 devrait constituer un record en la matière.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Alors qu’en 2004 seuls 28% des Québécois interrogés déclaraient avoir visité l’Ontario, ils étaient presque 60% à l’avoir fait en 2006. Et les chiffres devraient encore avoir progressé pour l’année en cours.

Plus de touristes Québécois donc, mais également de nouvelles destinations. Autrefois concentrés autour de la région de Toronto et de Niagara, ceux-ci semblent se tourner aujourd’hui vers des destinations jusqu’alors écartées, telles que Thunder Bay, le nord de l’Ontario ou la Baie Georgienne.

Bonnie Smith, agente de développement touristique et économique à Wasaga Beach dresse un bilan sans appel de cette saison 2007: «Nous avons connu cet été une telle augmentation du nombre de touristes Québécois que du personnel bilingue a dû être embauché.» Même constat pour Richard Johnston, vigneron dans le Comté du Prince Edward: «Certains jours, je me suis exprimé en français le tiers du temps avec une clientèle québécoise.»

Selon Nicole Guertin, directrice générale de Direction Ontario, ce nouvel intérêt pour la région est dû au travail de fond mené depuis quelques années, pour adapter les services touristiques proposés aux francophones. Direction Ontario veille, depuis sa création en 2001, au développement de l’industrie touristique en français dans la province de l’Ontario.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Notre travail consiste à démarcher les professionnels du tourisme, à les convaincre de l’intérêt d’offrir des services en français puis à les intégrer dans le guide touristique provincial que nous éditons chaque année et qui vise les marchés francophones.»

Ce guide en français permet de recenser les activités et les structures touristiques sur l’ensemble de l’Ontario. Le succès semble être au rendez-vous puisque l’édition 2007 compte près de 1 200 partenaires, tous conscients de l’importance de ce nouveau marché. L’adaptation du secteur touristique aux francophones semble donc bien lancée, mais elle suggère également une évolution des mentalités selon Nicole Guertin: «Certains professionnels ont encore du mal à reconnaître l’importance de ce nouveau marché, qui n’existait pas il y a encore quelques années.»

Cependant les potentialités offertes par cette nouvelle clientèle et l’efficacité du bouche-à-oreille semblent diriger les choses dans le bon sens: «De plus en plus de professionnels du tourisme mettent en place des services en français dans leurs structures. Traduire les menus, les sites Internet ou les brochures représente un réel effort financier, mais il s’agit d’un investissement sur l’avenir. »

L’idée de voir toujours plus de Québécois en Ontario ne fait en effet aucun doute chez Direction Ontario: «Le plus gros travail de défrichage a été accompli auprès des acteurs locaux et des touristes francophones. Nous allons maintenant pouvoir développer ce marché pour les années à venir!» La venue des Québécois en Ontario est donc une bonne nouvelle pour le tourisme local, qui doit faire face depuis les événements du 11 septembre 2001 à une très forte baisse du nombre de touristes américains.

«Cette nouvelle tendance ne permet pas encore de compenser les pertes du marché américain, mais elle nous ouvre des portes de développement.» Les portes sont également ouvertes sur de nouveaux projets puisque Direction Ontario travaille actuellement sur un label de qualité de reconnaissance nationale, pour l’évaluation des services touristiques proposés en français.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur