Les Raptors maîtrisent le match 4 face au Magic

85-107

Pascal Siakam et les Raptors ont pris une option sur la qualification.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Les Raptors de Toronto continuent de prouver que le match 1 perdu à l’Aréna Scotiabank n’était qu’une erreur de parcours et qu’il n’y a pas photo avec le Magic d’Orlando. Dimanche soir, les hommes de Nick Nurse se sont imposés facilement au Centre Amway (85-107). Ils mènent désormais  3-1 dans la série avant de recevoir les Floridiens mardi soir (19h) pour valider leur accessions aux demi-finales de la conférence de l’Est.

Le fil du match

Le début de match est en faveur du Magic qui débute par un 9-1. Mais, ce sera en réalité la seule fois de la rencontre que les hommes de Steve Clifford seront devant. Les Raptors laissent passer l’orage et prennent petit à petit le contrôle du match, par une bonne activité en défense et des pertes de balles provoquées. Au terme du premier quart les visiteurs sont devant (26-29).

Le deuxième quart va permettre aux Torontois d’accroître leur avance. Toujours très actifs dans les lignes de passe, ils trouvent de l’adresse de loin (en dehors de Danny Green),  à l’image de Siakam qui conclut la mi-temps avec deux tirs primés et donne 16 longueurs d’avance aux siens (42-58).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les Raptors contrôlent le troisième quart. Le Magic, dans le sillage d’un très bon Aaron Gordon, parvient tout de même à réaliser une petite série et à revenir à 10 points (65-75). Toronto réagit dans la foulée avec un 5-0, puis T-Ross inscrit un panier primé de plus de 10m au buzzer pour revenir à -12 avant l’ultime période (70-82).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le quatrième quart ne sera pas différent du reste du match, les Torontois maîtrisent leur adversaire par une défense impressionnante, qui limite le Magic à un total de seulement 85 points sur la rencontre. Ils l’emportent finalement sur le score large de 107 à 85.

L’analyse

On dit souvent que c’est la défense qui fait gagner les titres, celle des Raptors a été de nouveau très efficace. Le Magic, comme évoqué précédemment, a été limité à seulement 85 points à 34/81 au tir dont 7/33 à 3-points. Les rotations et les sorties sur les joueurs à 3-points ont été très bonnes, tout comme la défense intérieure avec seulement 36 points encaissés dans la raquette. Vucevic (11 points à 5/14 au tir et 5 rebonds) a, une nouvelle fois, été parfaitement défendu par  Marc Gasol puis Serge Ibaka. Le pivot avait pourtant commencé le match très fort avec 11 points en premier quart, avant d’être complètement éteint dans le reste de la rencontre, ne marquant plus le moindre panier.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le banc des Raptors a également été prolifique. Norman Powell a réalisé son meilleur match de la série avec 16 points à 7/9 au tir. Serge Ibaka a ajouté 13 unités au compteur. Cette bonne performance du banc a permis aux Raptors de maintenir leur compétitivité sur le terrain tout au long du match, sans jamais avoir de baisse de niveau. Fred Van Vleet a inscrit 9 points et le banc des Raptors remporte son duel avec celui du Magic (22-38).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Enfin, après avoir souffert de la grippe lors du match 3, ne signant que 16 points, on attendait la réaction de Kawhi Leonard. L’ailier vedette de l’équipe n’a pas déçu avec une très grosse performance offensive. La défense locale n’a jamais semblé être en mesure de l’arrêter. Il termine la rencontre avec 34 points et un très propre 12/20 au tir.

A noter, les deux bons matchs de Kyle Lowry (9 points et 9 passe), qui affiche un ratio +/- de +26 le meilleur à Toronto, et de Pascal Siakam avec ses 16 points et 6 rebonds.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les réactions

Nick Nurse (entraîneur Raptors): « C’est satisfaisant de venir gagner les deux matchs ici à Orlando. Cela nous donne, bien sûr, une chance de remporter la série. Mais, en ce qui me concerne, je regarde plus et je suis surtout satisfait de la manière dont nous avons joué. Dans les matchs 2,3 et 4 nous avons vraiment défendu. C’est notre identité, qui nous voulons être et qui nous avons besoin de devenir à chaque minute de chaque match. Et je crois que nous l’avons bien fait sur trois matchs de suite. C’est ce qui me satisfait le plus, je crois. »

Steve Clifford (entraîneur Magic): « Pour moi, ce sont les pertes de balle et notre rebond (qui ont coûté le match). Ce sont nos intentions depuis le début. Ils jouent très bien, ils sont durs à jouer. On l’a vu tôt dans le match, nous devons bouger la balle, jouer de l’intérieur vers l’extérieur. On ne peut pas en venir à un jeu individuel en se disant « je peux scorer sur ce gars ». Nous devons comprendre comment jouer, pour bien jouer. C’est difficile, ça demande de la discipline et ce sera notre chance (si nous le faisons). Si nous ne faisons pas ça, on ne sera pas capable de marquer assez de points. J’ai aimé l’effort de mes joueurs mais nous devons rester dans notre plan de jeu. »

Les chiffres du match

Meilleurs marqueurs
Toronto: Leonard 34
Orlando: Gordon 25

Meilleurs rebondeurs
Toronto: Ibaka 8
Orlando: Gordon 7

Meilleurs passeurs
Toronto: Lowry 9
Orlando: Gordon 5

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

34-45: Steve Clifford en parlait après le match, les Raptors ont été dominateurs au rebonds avec 11 prises de plus que leurs adversaires.

17-14: Au final, les deux équipes ont perdu beaucoup de ballons. Orlando a été quand-même à la peine avec 17 pertes de balles qui ont apporté 21 points aux Raptors, mais les Floridiens ont tout de même inscrit 19 points sur les pertes de balles torontoises. La différence ne s’est probablement pas faite à ce niveau-là.

Le francophone du match

On pourrait parler une nouvelle fois de Pascal Siakam qui ne cesse d’enchaîner les bonnes performances, mais cette fois-ci, c’est Serge Ibaka qui est mis à l’honneur. En sortie de banc, le pivot congolais a été très précieux des deux côtés du terrain. Il a signé un contre monstrueux sur un dunk d’Aaron Gordon et a été de manière générale très solide en défense.

En attaque, il a apporté 13 points et son activité au rebond offensif (3) pour aller chercher des points en seconde chance. Ma Fuzzy Chef, comme on le surnomme, est de plus en plus à l’aise dans son rôle de remplaçant au relais de Marc Gasol. De bon augure pour les Raptors pour la suite des séries éliminatoires.

 

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur