Les papillons de nuit des Indisciplinés: des vacances pas reposantes


12 mai 2015 à 8h35

Les vacances en famille, ce n’est pas toujours très reposant surtout quand elles sont organisées par une mère envahissante, obsédée du ménage et bien décidée à caser sa fille de 30 ans, toujours célibataire.

Telle est la prémisse de la comédie farfelue Les papillons de nuit de Michel Marc Bouchard qu’ont choisi de présenter Les Indisciplinés de Toronto les 21, 22 et 23 mai à l’auditorium de l’école Gabrielle-Roy, au centre-ville.

Cette troupe de comédiens, amateurs mais passionnés, joue depuis 2010 à Toronto, à titre de deux grosses pièces par an. «Ce qui nous réunit, c’est notre amour pour le théâtre mais aussi ce besoin de vivre notre langue», explique Mathieu, venu de Montréal et fidèle à la compagnie depuis ses débuts.

Pour des arrivants francophones, il est parfois difficile de trouver ses repères et le fait de cultiver sa langue est une aide pour gagner en assurance et se dépasser.

Ce n’est pas Cécile qui dira le contraire. Originaire de la région parisienne, elle est arrivée à Toronto il y a deux ans comme enseignante au Lycée français. «Je suis venu au Canada à 14 ans et depuis, je me suis dit que j’allais y revenir. Je me sens bien ici, mais j’ai besoin de ce contact avec le français», confie–t-elle.

C’est un grand défi pour Magalie, chargée de la mise en scène. Cette jeune Montréalaise est venue à Toronto pour étudier le théâtre au Collège Georges Brown.

Magalie voit les choses en grand: si elle est venue à Toronto, c’est parce qu’elle envisage une carrière internationale. «Cette année, en arrivant dans la compagnie, j’ai proposé ce projet. Je veux ainsi partager ma technique avec les comédiens de la compagnie et pour moi, c’est aussi une bonne expérience», explique-t-elle.

Très enthousiaste, elle veut donner le meilleur au public. «Le théâtre m’est très cher car c’est une façon de marquer son nom, de montrer ce que l’on vaut. C’est aussi un moyen de véhiculer des messages. Dans Les papillons de nuit, on sensibilise à l’environnement lorsqu’on dénonce les déchets toxiques dans la nature», explique-t-elle.

La pièce mêle humour et amour lorsque la mère inscrit sa fille sur des sites de rencontres et invite 15 prétendants au chalet. Et pour compliquer ces vacances plus qu’elles ne l’étaient déjà, deux cambrioleurs s’invitent dans le décor. Puis, c’est Ludovic, un passionné des insectes, qui débarque suite à un malentendu…

Un peu de légèreté, donc, avec les Indisciplinés, juste avant les vacances d’été… que l’on espère plus reposantes que l’hiver qu’on vient de passer!

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Sur la route de la diaspora francophone nord-américaine

Musée de l'Amérique francophone
La petite mais riche exposition PARTIR au Musée de l'Amérique francophone à Québec
En lire plus...

20 juillet 2018 à 12h00

D’un océan à l’autre en Citroën 1923

Christian Darrosé
Parti de Vancouver, Christian Darrosé est en route pour Terre-Neuve
En lire plus...

20 juillet 2018 à 10h00

Une étoile avalée par un trou noir

trou noir avale étoile
À 150 millions d’années-lumière de la Terre
En lire plus...

Des animaux nuisibles, mais intelligents

écureuil
Rats, écureuils et corbeaux apprennent au contact des humains
En lire plus...

Effet placébo : ça marche même en dormant !

médecine
Moins de douleur, d’anxiété et de troubles du sommeil après l'application d'une fausse crème anti-douleur
En lire plus...

19 juillet 2018 à 12h30

Utilise-t-on trop de pesticides ?

environnement
Il importe de mieux contrôler les organismes nuisibles, mais il n’est peut-être pas nécessaire d’épandre à tous les coups
En lire plus...

19 juillet 2018 à 7h00

Les langues officielles ont leur ministère

Mélanie Joly s'occupera aussi de la Francophonie et du Tourisme
En lire plus...

18 juillet 2018 à 17h37

Défi démographique «alarmant» pour les Franco-Ontariens

Commissariar aux services en français de l'Ontario
François Boileau se projette dans l’avenir
En lire plus...

18 juillet 2018 à 15h00

Des portraits d’écrivains qui juxtaposent le réel et le surréaliste

Face à face
Face à face avec Mathieu Laca à la galerie Thompson Landry
En lire plus...

18 juillet 2018 à 12h00

Les araignées utilisent l’électricité de l’air pour voler

Ça intriguait déjà le jeune Darwin
En lire plus...

18 juillet 2018 à 7h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur