Les Palmes académiques pour la prof Sima Farsandaj

Des collègues et proches de Sima Farsandaj.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Sima Farsandaj n’est pas citoyenne française, mais cette prof au département de français de l’Université de Toronto à Mississauga fait certainement une formidable promotion de la langue et de la culture françaises.

En reconnaissance de cet engagement et de sa carrière universitaire de 19 ans, elle a reçu mercredi les Palmes académiques françaises des mains du Consul général Marc Trouyet, en présence du ministre ontarien de la Recherche, de l’Innovation, et des Sciences de l’Ontario, Reza Moridi.

Le consul de France Marc Trouyet, la prof Sima Farsandaj et le ministre ontarien Reza Moridi.
Le consul de France Marc Trouyet, la prof Sima Farsandaj et le ministre ontarien Reza Moridi.

Sima Farsandaj a d’abord travaillé sur le campus de la rue St.George pendant 8 ans, avant de rejoindre celui de Mississauga. Cette Iranienne raconte avoir eu un «coup de cœur» pour la France et la langue française, fréquentant dès son plus jeune âge les écoles françaises de Téhéran et ayant enseigné le français en Iran.

Son mémoire de doctorat portait sur Jean-Paul Sartre.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Vous avez permis de découvrir la langue française, vous avez travaillé activement avec l’Alliance française de Mississauga et organisé des activités avec les étudiants hors des contextes d’études», a mentionné M. Trouyet. «Vous avez fait partie de nos objectifs à destination des jeunes et pour cela je voudrais vous remercier d’être une si bonne amie de la culture française.»

Sima Farsandaj est aussi ambassadrice chez nous pour la promotion de l’enseignement supérieur en France.

«Pendant toute ma carrière académique, j’ai travaillé à éveiller chez les apprenants la passion d’apprendre et à susciter un apprentissage dynamique du français», a-t-elle expliqué. Elle a aussi cherché à «développer des échanges culturels, à promouvoir la mobilité des étudiants, et à rendre les cultures étrangères accessibles à la culture française et francophone.»

«Enseigner la langue, la culture et la littérature françaises,  surtout dans un  pays bilingue comme le Canada, m’a toujours apporté beaucoup de plaisir et de fierté, décuplés quand j’apprends chaque année que certains de mes étudiants décrochent un bon emploi bilingue ou deviennent profs de français dans les écoles ou lycées.»

Le consul de France Marc Trouyet et la professeure Sima Farsandaj.
Le consul de France Marc Trouyet et la professeure Sima Farsandaj.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur