Deux professeurs du LfT à l’Ordre des Palmes académiques

La reconnaissance 
d’un investissement

Partagez
Tweetez
Envoyez

Franck Fady et Christophe Bauzet ont tous deux été décorés, la semaine passée de l’Ordre des Palmes académiques, décoration française instituée le 4 octobre 1955 par le Président du Conseil Edgard Faure. Elle fait suite à la distinction d’Officier d’Académie créé en 1808 sous Napoléon Ier et honore certains membres de la communauté éducative, enseignants ou non. Les deux professeurs du Lycée français de Toronto ont été proposés par leur proviseur Dominique Duthel afin de récompenser leur grande implication dans le rayonnement de l’établissement.

Un simple courrier dans sa boite aux lettres, voilà comment Christophe Bauzet a appris qu’il allait recevoir une décoration, signe de la reconnaissance de la République française pour son travail au LfT. Comme l’explique le proviseur du Lycée, pour être décoré, il faut «un investissement au-delà de ce qu’on demande.

Ces deux personnes ont fait deux missions complètement différentes, sans que personne ne leur ait demandé». C’est à la fois la communauté française, le Consulat, et le chef de service de l’établissement, le proviseur du Lycée, qui proposent les noms à la République.

Franck Fady, professeur de Sciences-Éco et de géographie est un des membres du personnel qui s’est «investi à s’épuiser dans le processus de déménagement du Lycée», indique Dominique Duthel.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«C’est une des personnes qui ont fait que le lycée existe encore», précise Christophe Bauzet, son collègue, professeur de mathématiques et aussi récipiendaire de l’Ordre des Palmes académiques.

Pour le coup, ce ne sont pas les maths qui ont valu cet honneur à Christophe Bauzet mais son implication dans le rayonnement culturel du lycée à travers la compagnie de théâtre La machine à dire et son travail quasi-professionnel de mise en scène, encore une fois salué pour la dernière pièce Jacques ou la soumission.

Les deux professeurs, pour qui un tel honneur est une première, se déclarent «heureux et flattés de voir leur travail reconnu et honoré par la République».

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur