Les Palmes académiques françaises à Pierre Riopel

Et l'Ordre du Mérite à Annie Dell et Gilbert Dekoker

Pierre Riopel
Partagez
Tweetez
Envoyez

L’ancien président du Collège Boréal, Pierre Riopel, recevra ce jeudi 5 octobre l’insigne de Chevalier dans l’Ordre des Palmes académiques de la République française, des mains du consul général de France en Ontario et au Manitoba, Marc Trouyet.

«Grand défenseur de l’éducation de langue française en Ontario», M. Riopel est actuellement membre du Conseil des régents de l’Université bilingue de Sudbury, où aura lieu l’événement.

Cette décoration est la plus ancienne des distinctions françaises décernées à titre civil. Le dénominateur commun aux récipiendaires est «leur contribution active à l’éducation et à la culture, ainsi qu’à l’expansion des valeurs universelles portées par la France».

Les Palmes académiques reconnaissent la contribution à «l’expansion du patrimoine culturel francophone et plus généralement de la francophonie». Au fil des années, plusieurs Canadiens-Français et Français oeuvrant au Canada les ont reçues.

Gilbert Dekoker et l’ambassadrice Kareen Rispal.
Gilbert Dekoker et l’ambassadrice Kareen Rispal.

Par ailleurs, le 22 septembre à Toronto, Gilbert Dekoker et Annie Dell se sont vus honorés par la France des insignes de l’Ordre national du Mérite (ONM).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

À la résidence du consul général, l’ambassadrice Kareen Rispal a élevé M. Dekoker au grade d’Officier de l’Ordre, tandis que Mme Dell était nommée Chevalier.

Créé en 1963 par le général de Gaulle, l’Ordre national du Mérite est le second en importance après celui de la Légion d’honneur (créé en 1802 par Napoléon Bonaparte).

Annie Dell, retraitée récemment du RDÉE (Réseau de développement économique et d’employabilité), s’est distinguée pour son «inlassable investissement dans l’enseignement en français» en Ontario, et «pour son rôle d’interlocutrice et de partenaire indispensable des autorités françaises pour ce qui concerne l’accueil et le soutien de Français dans la région».

Gilbert Dekoker, vice-président de l’Association ONM du Canada, «s’est engagé très tôt dans la défense de la langue française au Canada et en Ontario, et son expérience professionnelle auprès d’Air France l’a amené à travailler étroitement avec les autorités françaises».

«Leur engagement pour notre communauté et leur sens de la solidarité sont remarquables», souligne le Consulat de France à Toronto.

L’ambassadrice Kareen Rispal et Annie Dell.
L’ambassadrice Kareen Rispal et Annie Dell.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur