Les mots sont vivants et se transforment

Hubert Mansion, Les trésors cachés du français d’Amérique, essai, Montréal, Éditions de l’Homme, 2017, 176 pages, 22,95 $.

Hubert Mansion, Les trésors cachés du français d’Amérique, essai, Montréal, Éditions de l’Homme, 2017, 176 pages, 22,95 $.


24 avril 2017 à 20h14

Saviez-vous que le verbe «barguigner» n’est pas un anglicisme issu de «to bargain», mais plutôt un mot français du XIIe siècle? Que «caucus» n’est pas latin mais algonquin? Que les mots «canceller» et «mappe» ne sont pas des anglicismes, mais parfaitement français? Voilà ce que nous apprend Hubert Mansion dans Les trésors cachés du français d’Amérique.

Les articles et les livres fustigeant la langue parlée d’ici et dénonçant les «québécismes familiers» ou les violations du «français international» sont monnaie courante. Or les mots bannis sont souvent «porteurs d’une histoire particulière et différente», selon Mansion.

J’ai souvent corrigé des gens qui disaient «canceller» au lieu d’«annuler». Or, ce verbe français remonte à la Renaissance et le Littré le définit comme un vieux terme de jurisprudence signifiant «annuler une écriture». Et le mot «bacon» a désigné le lard en France dès le XIe siècle.

Faux anglicismes

Hubert Mansion note qu’«une énumération complète des faux anglicismes que dénoncent, pour le bien de la langue, ceux qui n’en aiment que les règles, prendrait des heures, puisque les deux tiers du vocabulaire anglais proviennent du français».

Hubert Mansion
Hubert Mansion

Le verbe «chicaner» est attesté dès 1461 chez François Villon. Il signifie alors, dans le langage des bandes de malfaiteurs, «poursuivre en justice». Le mot évolue par la suite vers le sens de «chercher querelle pour des vétilles». Au XVIIe siècle, il passe en anglais (to chicane, chicanery), en allemand (schikane) et en suédois (chikan).

Vous avez peut-être déjà entendu dire «va donc cri ton manteau». Venant du verbe quérir, ce «cri» est très français car jusqu’au XVIIe siècle, on recommandait de ne pas prononcer le «e» et le «r» final, donc qu’ri. Il n’y a qu’un pas ou un silence vers «aller cri».

Au XVe siècle, «s’enfarger» signifiait «se charger d’entraves». Montaigne a écrit «estre desenfargée». Les cultivateurs canadiens-français utilisait le mot «enferges» pour désigner les chaînes posées aux pieds antérieurs des chevaux, du latin ferrea, les fers. Ce n’est qu’en 2006 que le Larousse a accueilli l’expression «s’enfarger dans les fleurs du tapis» (se heurter à des faux obstacles).

Contrairement à ce qu’on peut facilement croire, «tabagie» n’est pas un dérivé de tabac; il provient du mot algonquin tabaji, signifiant «festin». Tabac vient de du mot haïtien tabaco; «on amalgame tabaco et tabaji pour former «tabagie» en 1657: lieu public où l’on se réunit pour fumer». Le sens dérive par la suite vers magasin de cigarettes.

Le lac à l’Épaule

Vous avez peut-être déjà entendu dire qu’un parti politique a tenu «un lac-à-l’épaule», soit une réunion stratégique dans un endroit retiré.

Or, «en 1943, Roosevelt et Churchill, venus à Québec pour préparer le Débarquement de Normandie, vont se reposer dans cet endroit de villégiature» dans le Parc de la Jacques-Cartier, au nord de Québec. En 1962, Jean Lesage y organise une réunion secrète en vue de nationaliser l’électricité.

Hubert Mansion a consulté au moins 170 ouvrages pour rédiger son livre d’à peine 175 pages. On y trouve de petites perles glissées parfois dans un texte plus général. Ainsi, on apprend qu’à force d’évoluer, certains mots ont fini par désigner exactement l’inverse.

Exemples: «mièvre» avait au départ le sens de «vif» ou «espiègle» et s’appliquait surtout aux enfants; il a dérivé vers «puéril», puis a désigné «fade». Originalement, «truculent» voulait dire «brutal» ou «féroce»; aujourd’hui, ce mot désigne «ce qui se caractérise par une mine florissante et joviale».

L’auteur conclut en notant que les mots sont vivants et peuvent donc se transformer. «Laissons vivre notre langue pour qu’elle recueille les sédiments de nos vies et laisse un peu de notre histoire dans le futur.»

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Employé a la vente au detail – MEPHISTO

MEPHISTO
La boutique de chaussures « MEPHISTO confort de France » recherche un collaborateur à la vente au 1177  Yonge St à Toronto (centre ville), au Nord de Bloor St Summerhill station...
En lire plus...

Lave-auto Mobile Léandre Rossignol

preview1
Chez Lave-Auto Mobile Léandre Rossignol, votre voiture c’est notre passion. Que ce soit pour un lavage intérieur, extérieur, pour un cirage ou pour un reconditionnement de peinture, nous nous...
En lire plus...

HP ELITEBOOK 8460P I5-2540M 2.60GHZ USB 3.0 WEBCAM WIN 10 FR

IMG_7651
– Hp elitebook 8460p – Processeur intel core i5-2540M – 2.60ghz max 3.30ghz – Moniteur 14.1’’ – 4gb ram mémoire – 320gb HDD disque dur – Licence WINDOWS 7...
En lire plus...

Les Voix du cœur recherchent de nouveaux talents

Une scène du spectacle des Voix du Coeur au théâtre Bluma Appel en mai 2016.
Le spectacle du printemps portera sur les cinq sens...
En lire plus...

20 septembre 2017 à 16h57

Didier Leclair se dit «écrivain de la marge»

Didier Leclair à la bibliothèque de Toronto le 18 septembre.
Écrire en français hors Québec: tout un défi
En lire plus...

20 septembre 2017 à 16h03

Six Franco-Ontariens à la rencontre d’une Première Nation

Les Franco-Ontariens participent à une cérémonie autochtone.
Au pays des Wahgoshigs
En lire plus...

20 septembre 2017 à 13h31

Nouveau conseil d’administration pour le CFT

Le nouveau conseil d'administration du Centre francophone de Toronto. À gauche: le président Jean-Luc Bernard.
Le CFT a reçu le titre d’«organisation phare» de la part de Centraide/United Way
En lire plus...

19 septembre 2017 à 17h35

Des wraps pour les adeptes de l’alimentation crue

WrapItUpRAW-taco-web-79f4912ff1dacc222fd91b2b6532550aacd9e3fb
La production exige beaucoup de travail, mais la commercialisation se fait en un tour de main.
En lire plus...

19 septembre 2017 à 15h21

Les finalistes du prix Christine-Dumitriu-van-Saanen

Paul-François Sylvestre, Gabriel Osson, Claude Guilmain
Tous Torontois
En lire plus...

19 septembre 2017 à 11h22

Rentrée télé: des champions… et un point de saturation

La série de six épisodes Comment devenir adulte, de Wookie Films (Winnipeg), est diffusée cet automne sur la chaîne Unis. Dans la photo, Rémi, Vanessa, Simon et Bréanne préparent la rentrée au Collège Louis-Riel. (Photo: Wookie Films)
L’offre télévisuelle de l’automne est lancée dans l’inquiétude. Les producteurs se mobilisent pour défendre la clause d’exception culturelle attaquée par Washington dans les pourparlers...
En lire plus...

18 septembre 2017 à 16h01

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur