Les Marocains de Toronto célèbrent leur double fête nationale

Fête des Marocains à l'hôtel de ville de North York.
Partagez
Tweetez
Envoyez

La communauté marocaine établie dans la grande région torontoise a célébré dimanche le 41e anniversaire de la Marche Verte et le 61e anniversaire de l’Indépendance, deux événements majeurs dans l’histoire contemporaine du Maroc, en présence de centaines de membres de la diaspora marocaine et de dignitaires canadiens et étrangers.

C’est le 6 novembre 1955 que la France a reconnu l’indépendance du Maroc, après des années de luttes anti-coloniales. Et c’est cette date, en 1975, que le roi Hassan II a choisie pour récupérer pacifiquement le Sahara Espagnol en mobilisant 350 000 personnes, forçant l’Espagne à lui céder une grande partie de son territoire colonial (et une autre à la Mauritanie).

Organisée à l’initiative de l’Association marocaine de Toronto, cette journée de célébration se veut, pour la communauté expatriée, une occasion de commémorer l’histoire, les traditions et l’attachement au Maroc.

Le point d’orgue de cette journée commémorative a été la levée du drapeau marocain sur l’esplanade du North York Civic Centre, en présence notamment du ministre conseiller Abdellah Lkahyal à l’Ambassade du Royaume du Maroc au Canada, du député fédéral Michael Levitt, de la députée provinciale Gila Martow, du vice-consul général Ahmed Bourini des Émirats Arabes Unis, du juge de paix Mohammed Brihmi, et de représentants d’associations, entreprises partenaires et institutions gouvernementales.

Tous ont souligné leur fierté et leur attachement au Royaume, en même temps que la nature conviviale des échanges entre les Marocains du Canada, et entre les Marocains et les Canadiens.

Fête des Marocains à l'hôtel de ville de North York.
Fête des Marocains à l’hôtel de ville de North York.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur