Les lauréats du Prix Trillium seront connus le 17 juin

Partagez
Tweetez
Envoyez

Cinq livres en français et six livres en anglais ont été retenus en sélection finale du prix Trillium, le prestigieux prix littéraire du gouvernement de l’Ontario.

Cette année, cinq ouvrages ont également été retenus en sélection finale du prix de poésie Trillium (qui alterne d’une année à l’autre avec le prix du livre d’enfant), soit deux ouvrages en langue française et trois ouvrages en langue anglaise.

On retrouve parmi les finalistes Marguerite Andersen (La mauvaise mère, Éditions Prise de parole) et Philippe Porée-Kurrer (Les Gardiens de l’Onirisphère: La révélation de Stockholm, Éditions JCL), tous deux de la région torontoise, ainsi que les auteures d’Ottawa Andrée Christensen, (Racines de neige, Éditions David), Véronique-Marie Kaye (Afghanistan, Éditions Prise de parole) et Danièle Vallée (Sous la jupe, Éditions David).

En langue anglaise: Craig Davidson (Cataract City, Doubleday Canada), Barry Dempster (The Outside World, Pedlar Press), Lorna Goodison (Supplying Salt and Light, McClelland & Stewart), Helen Humphreys (Nocturne, HarperCollins Publishers), Hannah Moscovitch (This is War, Playwrights Canada Press) et Peter Unwin (Life Without Death and Other Stories, Cormorant Books).

Les finalistes du Prix de poésie Trillium en langue française sont Daniel Groleau Landry (Rêver au réel, Les Éditions L’Interligne) et Michèle Matteau (Le fol aujourd’hui, Les Éditions L’Interligne). En anglais: Austin Clarke (Where the Sun Shines Best, Guernica Editions), Adam Dickinson (The Polymers, House of Anansi Press), Souvankham Thammavongsa (Light, Pedlar Press).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le public est invité à un événement organisé le lundi 16 juin au cours duquel les finalistes liront des extraits de leur œuvre nommée. Cet événement se déroulera au Salon Bram et Bluma Appel de la Bibliothèque de référence de Toronto, au 789, rue Yonge (les portes ouvriront à 18h30 et les lectures commenceront à 19h).

Le nom des lauréats sera annoncé lors d’un souper à Toronto, le lendemain mardi 17 juin.

«L’Ontario a beaucoup de chance de disposer d’un réseau aussi formidable d’éditeurs locaux et de compter autant d’auteurs doués à la renommée mondiale», a commenté Kevin Shea, président de la Société de développement de l’industrie des médias de l’Ontario.
Les lauréats du prix Trillium reçoivent 20 000 $. Leurs éditeurs respectifs touchent 2 500 $ pour promouvoir les ouvrages primés. Tous les finalistes touchent 500 $.

Les lauréats du prix de poésie se voit remettre 10 000 $, leur maison d’édition 2 000 $, les finalistes 500 $.

Parmi les lauréats des éditions précédentes, on compte des auteurs de renommée internationale tels que Alice Munro, Margaret Atwood, Austin Clarke, Thomas King, Michael Ondaatje, Daniel Poliquin et François Paré.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur