Les incontournables recueils de poésie en Ontario français

Partagez
Tweetez
Envoyez

La Journée mondiale de la poésie est célébrée chaque année le 21 mars. Pour souligner l’événement, la professeure Lucie Hotte de l’Université d’Ottawa a accepté de dresser une liste des incontournables recueils de poésie en Ontario français.

Lucie Hotte

Les douze recueils ci-dessous sont présentés en ordre alphabétique d’auteurs et auteures. Lucie Hotte est titulaire de la Chaire de recherche sur la production et la réception des littératures minoritaires à l’Université d’Ottawa et directrice du Centre de recherche en civilisation canadienne-française de l’Université d’Ottawa.

Éric Charlebois, Faux-Fuyants, Ottawa, Le Nordir, 2002.

Tina Charlebois, Tatouages et testament, Ottawa, Le Nordir, 2002.

Andrée Christensen, Sacra Privata, Ottawa, Le Nordir, 1997.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Margaret Cook, En contrepoint. Les figures de l’île, Ottawa, L’interligne, 2012.

Michel Dallaire, Ponts brûlés et appartenances, Ottawa, Le Nordir, 1998.

Patrice Desbiens, Poèmes anglais, Sudbury, Prise de parole, 1988.

Robert Dickson, humains paysages en temps de paix relative, Sudbury, Prise de parole, 2002.

Andrée Lacelle, La voyageuse, Sudbury, Prise de parole, 1995.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Gilles Lacombe, Les petites heures qui s’avancent en riant, Ottawa, David, 1998.

Sonia Lamontagne, Comptines à rebours, Sudbury, Prise de parole, 2015.

Pierre Raphaël Pelletier, Pour ce qui reste de la beauté du monde, Ottawa, L’Interligne, 2005.

Michel Therrien, J’écris à rebours, Ottawa, David, 2005

Le 21 mars a été proclamé Journée mondiale de la poésie par la Conférence générale de l’Organisation des Nations-Unies pour l’éducation, la science et la culture, lors de sa 30e session, à Paris, en octobre et novembre 1999.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur