Les étudiants de Boréal innovent

Nancy Raymond, directrice du Bureau de développement, les étudiants Shawn Asselin, Kelly Giguère, Louis-Alexis Billard, Zachary Cloutier, Kevin Pinto, et Tina Montgomery, doyenne de l’École des métiers et des technologies appliquées et de l’École de l’environnement et des richesses naturelles du Collège Boréal.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Qu’ont en commun un système d’alarme pour prévenir les inondations d’eau dans votre sous-sol et un système d’illumination ambiante pour téléviseur?

Le choix de poutres en acier permettant l’élargissement d’une route et les dessins paramétriques de la future Place des arts du Grand Sudbury?

Ces projets ont été réalisés par des étudiants du Collège Boréal et se sont chacun mérités le 1er mars une bourse de 1000 $ lors d’une soirée soulignant l’innovation et la recherche appliquée.

Des étudiantes et étudiants inscrits aux programmes Technologie du génie électrique, Technologie du génie électronique, Technologie du génie de construction civil et minier et Technologie de l’architecture ont présenté leur projet synthèse, fruit de plusieurs mois de travail.

C’est Kevin Pinto, étudiant en Technologie du génie électrique, qui a conçu le système d’alarme pour prévenir les inondations d’eau dans le sous-sol d’une maison.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le projet de Shawn Asselin, étudiant en Technologie du génie électronique, portait sur un système d’illumination ambiante pour téléviseur.

Celui de Louis-Alexis Billard, étudiant en Technologie du génie de construction civil et minier, sur l’étude et le choix de poutres en acier permettant l’élargissement de la route passant sur le pont de Torcé en France.

Zachary Cloutier, lui aussi étudiant en Technologie du génie de construction civil et minier, a effectué une étude sur un chantier de production d’une mine souterraine pour minimiser le temps requis pour compléter un cycle minier tout en maximisant l’utilisation de l’équipement.

Kelly Giguère, étudiante en Technologie de l’architecture, a présenté sa vision de la Place des arts du Grand Sudbury, lieu rassembleur pour la communauté artistique francophone et francophile de la région.

Selon Tina Montgomery, doyenne de l’École des métiers et des technologies appliquées et de l’École de l’environnement et des richesses naturelles du Collège Boréal, «savoir mener à bien un projet est un aspect fondamental des études postsecondaires qui permet à chacune et chacun de mettre en relation une multitude de connaissances, techniques et compétences tout en développant l’esprit d’initiative et les capacités d’organisation».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

En ce qui trait aux initiatives de recherche appliquée, le Dr André Ferron, professeur en Technologie de gestion de la pêche et de la faune et Technologie en environnement forestier, a fait une mise à jour sur un projet portant sur l’incubation des oeufs de corégones dans le laboratoire de pisciculture du Collège.

Le Collège Boréal entreprend nombre de projets de recherche appliquée en partenariat avec des entreprises, industries et organismes communautaires. Les projets de recherche appliquée sont menés notamment en lien avec le développement de produits, de procédés, de prototypes, de design industriel et de stratégies de mise en marché.

«Les initiatives de recherche appliquée permettent aux étudiants et étudiantes de prendre part à des activités stimulantes avec des professionnels hautement qualifiés et passionnés», a mentionné le nouveau président Daniel Giroux.

Le Collège Boréal, l’un des deux collèges franco-ontariens d’arts appliqués (l’autre étant La Cité, à Ottawa et Toronto) a son campus principal à Sudbury et d’autres petits campus et centres d’accès dans 25 communautés du Nord et du Centre-Sud de la province, dont à Toronto au 3e étage du 1 rue Yonge.

En outre, nos deux collèges franco-ontariens ont des ententes d’articulation avec plusieurs autres collèges et universités, une pratique de plus en plus répandue.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur