Les enfants veulent être actifs comme Lucy

Quatrième histoire de la série «Lucy Tries Sports» de Lisa Bowes

Lisa Bowes

Lisa Bowes et Lucy avec des élèves de l’école catholique d’immersion française Holy Name à Calgary.


3 septembre 2018 à 10h00

Lucy est une fillette active: après la luge, le patinage de vitesse et le soccer, voici qu’elle demande à ses parents de l’équiper et de l’inscrire dans un camp de hockey.

Lucy joue au hockey est la quatrième histoire de la série jeunesse «Lucy Tries Sports» de Lisa Bowes, illustrée par James Hearne, qui paraît en anglais et en français à la mi-septembre chez Orca Book Publishers.

Lisa Bowes

Lucy fait du patinage de vitesse est aussi paru en français, mais pas encore les albums sur la luge et le soccer. (Ces trois livres sont aussi traduits en chinois.)

Depuis qu’elle a créé son petit personnage, pour inspirer sa propre fille à rester active, l’ex-journaliste sportive et enseignante d’éducation physique de Calgary partage son temps entre la promotion de ses livres et les ateliers dans les écoles élémentaires, où les élèves prennent plaisir à imaginer Lucy pratiquant tous les sports.

Lisa Bowes
Lisa Bowes (Photo: Ewan Nicholson)

Une enfant comme eux

«Je suis toujours encouragée par l’enthousiasme des jeunes pour les sports et l’activité physique, même si on sait qu’ils en font de moins en moins à cause de la télévision et des jeux vidéo», dit-elle à L’Express. Seulement 35% des jeunes et 15% des adultes feraient le minimum recommandé. «Je veux renverser cette tendance; c’est ma mission!»

À l’école catholique d’immersion française Holy Name, à Calgary, les jeunes ont inventé et dessiné des histoires de Lucy dans 14 sports différents. «Nos élèves s’identifient facilement à Lucy», indique Mary Laviolette, la directrice de l’école. «C’est une enfant comme eux.»

«Après ma carrière dans les médias» – elle a couvert le hockey à tous les niveaux, y compris à la LNH et aux Jeux olympiques – «ça me permet de revenir à mes anciennes amours: l’éducation physique.»

De plus en plus populaire

La série s’adresse aux 4 à 8 ans. Dans chaque album de 32 pages, les dessins aux couleurs vives sont joyeux (James Hearne a beaucoup travaillé dans le milieu des cartes de souhaits), et le texte minimaliste rime d’une page à l’autre: «Lucy glisse et se sent libre. Le patinage elle adore. / Avec tous ses amis, elle aime jouer dehors.»

Les élèvent de l’école catholique d’immersion française Holy Name, à Calgary, savent que Lucy pratique un grand nombre de sports, y compris la raquette et le ski.
Lucy fait du biathlon selon un élève de l’école catholique d’immersion française Holy Name à Calgary.

«Au début», raconte Lisa Bowes, «je comptais faire Lucy fait de la luge, Sylvain du ski, Nicole de la natation, etc., avec la même première lettre du nom de l’enfant et du sport. Mais Lucy a tellement été appréciée que j’ai pas eu le coeur de l’abandonner, et je ne l’ai jamais regretté.»

Lucy est de plus en plus populaire chez les jeunes, à mesure que l’auteure visite des écoles, librairies, bibliothèques et salons du livre du pays.

Lisa Bowes
Mary Laviolette, directrice de l’école catholique d’immersion française Holy Name à Calgary, avec sa figurine Lucy.

Pour se dépasser

Le premier livre est sorti en 2015, mais Lisa Bowes l’avait proposé, sans succès, à une douzaine de maisons d’édition au cours des sept années précédentes. «Une certaine J.K. Rowling a eu la même expérience», s’amuse-t-elle aujourd’hui.

L’ancienne championne olympique Danielle Goyette, honorée au Temple de la renommée du hockey, ne tarit pas d’éloges pour la volonté de Lucy de jouer au hockey: «Ce n’est plus seulement pour les garçons, mais pour tous les enfants qui veulent apprendrent de nouvelles habiletés et se surpasser. Le sport est la plus belle école de vie.»

Selon Hayley Wickenheiser, ex-capitaine de l’équipe canadienne de hockey et nouvelle membre de l’équipe d’entraîneurs des Maple Leafs de Toronto, «si vous aimez ce sport, vous aimerez ce livre».

Lucy et son équipement de hockey.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Les meilleures façons de tuer la francophonie ontarienne

Ne pas faire de la place aux jeunes, aux immigrants et aux francophiles est un bon moyen de ne pas intéresser les gens à...
En lire plus...

12 novembre 2018 à 14h10

Plongée au cœur de Liberty Village, ancien quartier industriel

Liberty Village
Le quartier de Liberty Village, entouré par la rue King et la Gardiner Expressway à l'Est de Toronto, est un concentré d'histoire où les...
En lire plus...

12 novembre 2018 à 11h00

Quand la lumière vient de l’intérieur

galerie Thompson Landry
Ognian Zekoff, l’un des principaux peintres hyperréalistes du Québec, spécialisé dans le «clair-obscur contemporain», veut montrer que les sources de lumière ne viennent pas seulement...
En lire plus...

12 novembre 2018 à 9h00

Hommage des Torontois aux soldats de 14-18

Centenaire armistice Jour du souvenir 2018
Ce 11 novembre au matin, des milliers de Torontois se sont rassemblées pour célébrer le centenaire de l'armistice de la Première Guerre mondiale.
En lire plus...

11 novembre 2018 à 17h00

La Grande Guerre qu’on ne saurait oublier

Chaque année, le 11 novembre nous rappelle un moment important de notre histoire, celui de cet armistice signé le 11 novembre 1918 à 5 h15,...
En lire plus...

11 novembre 2018 à 11h11

Ces colonnes dressées vers le ciel

On remarque un grand nombre de colonnes imposantes dans les grandes villes d'Europe, mais il n'existe pratiquement pas de tels monuments dans nos villes...
En lire plus...

11 novembre 2018 à 11h00

Fin de vie sublime

livre
La journaliste suédoise Sofia Lundberg a autoédité Un petit carnet rouge, roman qui a connu un rare succès sur Internet avant d’être repéré par...
En lire plus...

11 novembre 2018 à 9h00

Quiz : Fin de la «Grande Guerre» 100 ans passés

quiz
Les combats de la Guerre de 1914-1918 prennent fin lorsque l’armistice est signé le 11 novembre 1918.
En lire plus...

11 novembre 2018 à 7h00

La musique a résonné en français aux quatre coins du pays

Une centaine d’artistes viennent de donner plus 200 spectacles de l’Atlantique au Pacifique dans le cadre du festival Coup de cœur.
En lire plus...

10 novembre 2018 à 15h00

Gérer le PLOE comme l’aide en santé?

La pression monte pour qu’Ottawa fasse un ménage du Programme des langues officielles dans l’enseignement (PLOE).
En lire plus...

10 novembre 2018 à 11h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur