Les enfants veulent être actifs comme Lucy

Quatrième histoire de la série «Lucy Tries Sports» de Lisa Bowes

Lisa Bowes

Lisa Bowes et Lucy avec des élèves de l’école catholique d’immersion française Holy Name à Calgary.


3 septembre 2018 à 10h00

Lucy est une fillette active: après la luge, le patinage de vitesse et le soccer, voici qu’elle demande à ses parents de l’équiper et de l’inscrire dans un camp de hockey.

Lucy joue au hockey est la quatrième histoire de la série jeunesse «Lucy Tries Sports» de Lisa Bowes, illustrée par James Hearne, qui paraît en anglais et en français à la mi-septembre chez Orca Book Publishers.

Lisa Bowes

Lucy fait du patinage de vitesse est aussi paru en français, mais pas encore les albums sur la luge et le soccer. (Ces trois livres sont aussi traduits en chinois.)

Depuis qu’elle a créé son petit personnage, pour inspirer sa propre fille à rester active, l’ex-journaliste sportive et enseignante d’éducation physique de Calgary partage son temps entre la promotion de ses livres et les ateliers dans les écoles élémentaires, où les élèves prennent plaisir à imaginer Lucy pratiquant tous les sports.

Lisa Bowes
Lisa Bowes (Photo: Ewan Nicholson)

Une enfant comme eux

«Je suis toujours encouragée par l’enthousiasme des jeunes pour les sports et l’activité physique, même si on sait qu’ils en font de moins en moins à cause de la télévision et des jeux vidéo», dit-elle à L’Express. Seulement 35% des jeunes et 15% des adultes feraient le minimum recommandé. «Je veux renverser cette tendance; c’est ma mission!»

À l’école catholique d’immersion française Holy Name, à Calgary, les jeunes ont inventé et dessiné des histoires de Lucy dans 14 sports différents. «Nos élèves s’identifient facilement à Lucy», indique Mary Laviolette, la directrice de l’école. «C’est une enfant comme eux.»

«Après ma carrière dans les médias» – elle a couvert le hockey à tous les niveaux, y compris à la LNH et aux Jeux olympiques – «ça me permet de revenir à mes anciennes amours: l’éducation physique.»

De plus en plus populaire

La série s’adresse aux 4 à 8 ans. Dans chaque album de 32 pages, les dessins aux couleurs vives sont joyeux (James Hearne a beaucoup travaillé dans le milieu des cartes de souhaits), et le texte minimaliste rime d’une page à l’autre: «Lucy glisse et se sent libre. Le patinage elle adore. / Avec tous ses amis, elle aime jouer dehors.»

Les élèvent de l’école catholique d’immersion française Holy Name, à Calgary, savent que Lucy pratique un grand nombre de sports, y compris la raquette et le ski.
Lucy fait du biathlon selon un élève de l’école catholique d’immersion française Holy Name à Calgary.

«Au début», raconte Lisa Bowes, «je comptais faire Lucy fait de la luge, Sylvain du ski, Nicole de la natation, etc., avec la même première lettre du nom de l’enfant et du sport. Mais Lucy a tellement été appréciée que j’ai pas eu le coeur de l’abandonner, et je ne l’ai jamais regretté.»

Lucy est de plus en plus populaire chez les jeunes, à mesure que l’auteure visite des écoles, librairies, bibliothèques et salons du livre du pays.

Lisa Bowes
Mary Laviolette, directrice de l’école catholique d’immersion française Holy Name à Calgary, avec sa figurine Lucy.

Pour se dépasser

Le premier livre est sorti en 2015, mais Lisa Bowes l’avait proposé, sans succès, à une douzaine de maisons d’édition au cours des sept années précédentes. «Une certaine J.K. Rowling a eu la même expérience», s’amuse-t-elle aujourd’hui.

L’ancienne championne olympique Danielle Goyette, honorée au Temple de la renommée du hockey, ne tarit pas d’éloges pour la volonté de Lucy de jouer au hockey: «Ce n’est plus seulement pour les garçons, mais pour tous les enfants qui veulent apprendrent de nouvelles habiletés et se surpasser. Le sport est la plus belle école de vie.»

Selon Hayley Wickenheiser, ex-capitaine de l’équipe canadienne de hockey et nouvelle membre de l’équipe d’entraîneurs des Maple Leafs de Toronto, «si vous aimez ce sport, vous aimerez ce livre».

Lucy et son équipement de hockey.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

De bouche à oreille, de retour pour une deuxième saison

De bouche à oreille
Nouveauté: des rencontres informelles au Coq of the Walk
En lire plus...

24 septembre 2018 à 10h53

Blague franco-ontarienne

Demain, 25 septembre, sera la Journée des Franco-Ontariens et des Franco-Ontariennes. Ce n’est pas un jour férié, comme la Fête nationale au Québec, mais...
En lire plus...

24 septembre 2018 à 10h23

Des sondes japonaise et américaine vont ramener de la poussière d’astéroïde

astéroïde
De la haute voltige: la semaine dernière, la sonde japonaise Hayabusa 2 s'est approchée de l’astéroïde Ryugu pour larguer deux mini-robots.
En lire plus...

23 septembre 2018 à 13h00

Un trésor à découvrir au Musée des beaux-arts de Montréal

MBAM
Resplendissantes enluminures de livres d’heures au MBAM
En lire plus...

23 septembre 2018 à 11h00

Témoignage aussi déchirant que nécessaire

Jonas Gardell
Au début des années 1980, le sida est considéré comme la maladie des homos, la nouvelle peste, voire la punition de Dieu.
En lire plus...

23 septembre 2018 à 9h00

Quiz : Jean-Paul 1er

23 septembre
Vrai ou Faux: Jean-Paul 1er demeure, à ce jour, le dernier pape de nationalité italienne? Et d'autres questions sur ce pape assez spécial.
En lire plus...

23 septembre 2018 à 7h00

Difficile retour à la vie civile après l’Afghanistan

L'Aquilon
Le capitaine Jocelyn Démétré a écrit son histoire pour exorciser ses démons
En lire plus...

22 septembre 2018 à 11h00

Les écoles des Franco-Colombiens coûtent trop cher?

Après un procès lancé en 2013 et un appel qui s’est soldé en juillet par une défaite, l’ultime recours est la Cour suprême du...
En lire plus...

22 septembre 2018 à 9h00

Crêpe Street, le vendeur de crêpes itinérant à Toronto

food truck
Le camion Crêpe Street, crée par un jeune Français et sa compagne torontoise, sillonne les rues de Toronto depuis deux mois.
En lire plus...

21 septembre 2018 à 13h00

Une croisée des mots pancanadienne à Toronto

Bibliothèque de Yorkville
Blaise Ndala le 18 octobre à la Bibliothèque de référence, puis à Didier Leclair le 15 novembre à Yorkville.
En lire plus...

21 septembre 2018 à 11h25

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur