Les effets positifs du coronavirus

À chaque crise, son opportunité

Notre système d''éducation devrait tirer des leçons de la crise sanitaire et évoluer.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Il est généralement difficile de discerner les opportunités qui émergent d’une crise – qu’elle soit locale, nationale ou même mondiale.

La raison se trouve enracinée dans le fait que la crise ne vient généralement pas seule. Elle est toujours accompagnée d’une incertitude, d’un manque d’information qui nous pousse souvent à spéculer sur les effets négatifs qui en découleront.

Informations erronées

Après avoir collecté un maximum d’informations erronées, cet état d’incertitude laisse place à une prétention insensée de croire que nous comprenons parfaitement les tenants et les aboutissants de cette crise.

La crise du Covid-19 ne fait pas exception, surtout lorsqu’on voit le mouvement de panique artificielle dans certains pays.

D’après plusieurs sondages, il semble que la majorité des personnes interrogées vont chercher leurs informations relatives aux effets du virus sur les réseaux sociaux, internet, la télévision… mais pas auprès de leur médecin. Je vous laisse juger de la situation.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

C’est comme si nous cherchions nos clés égarées seulement là où il y a de la lumière.

Scénario catastrophe

Au-delà du fait que ce ne sont pas tous les médias qui sont qualifiés pour traiter d’une crise de santé publique, notre goût pour le sensationnel et notre dévotion pour Hollywood nous poussent souvent à imaginer le scénario le plus catastrophique.

Résultat: c’est la crise. En plus de ce réel problème de santé publique qui va probablement affecter plusieurs milliers de personnes, nous avons créé de toute pièce un mouvement de panique sociale.

Cette panique et ce stress ambiant peuvent être dévastateurs pour notre économie, notre société et même pour vous.

Opportunité

Il y a quelques semaines, alors que je commençais à peine à entendre parler de ce nouveau virus qui ressemble étrangement à la grippe, j’ai décidé d’appeler une amie qui travaille au Memorial Hospital de la ville de New York.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Cette dernière m’a avoué qu’elle n’avait aucune idée de l’évolution du virus – et c’est exactement dans cette incertitude que se cachent peut-être des opportunités.

Éducation en ligne

Sachant que, face à cette incertitude, des milliers d’écoles, d’universités, d’entreprises allaient demander à leurs employés, étudiants, élèves, professeurs et enseignants de rester chez soi, il me semble évident qu’il faut investir dans une entreprise d’éducation en ligne.

Au-delà du gain personnel, nous allons témoigner de progrès extraordinaires dans le monde de l’éducation en général.

Dans un article précédent intitulé Notre système éducatif est-il un boulet au pied des innovateurs et de nos entrepreneurs, j’expliquais pourquoi le monde éducatif avait besoin d’être confronté à une crise réelle pour changer.

Ce virus de l’hiver 2020 fera sûrement partie de ces moteurs incontestables qui propulseront l’éducation traditionnelle dans l’ère du 21e siècle.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Agriculture locale

D’autres progrès se feront dans la distribution alimentaire. Nous allons être amenés à plus manger des produits locaux.

L’importation et l’exportation des animaux, des fruits et légumes seront soumis à plusieurs restrictions. Cela va amener les agriculteurs et fermiers locaux à produire plus sans ressentir une compétition déloyale en provenance des pays qui subventionnent massivement leur agriculture.

Services aux aînés

Vu que ce virus affecte en particulier les personnes âgées, quiconque ouvrira une entreprise de soins aux aînés n’aura pas de problème à trouver des fonds et des clients.

Je vous invite à partager avec moi vos idées de progrès entrepreneurial pour faire face à cette crise de santé publique. Y a-t-il des candidats?

Une ironie déconcertante

Alors que l’on nous demande de nous laver les mains 24 fois par jour, de faire attention où manger, de ne pas parler à n’importe qui, n’importe quand, n’importe où, il m’est presque impossible d’ignorer l’ironie déconcertante qui ressort de ce constat.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

On sait aujourd’hui que, dans le corps humain, l’hormone responsable du stress s’appelle le cortisol. De nombreuses études s’accordent à dire qu’un excès de cortisol a un impact négatif sur le système immunitaire de la personne qui ressent le stress.

Cela nous amène donc à nous demander si le stress ambiant que nous avons imposé dans notre société n’aurait pas en fait l’effet contraire: affaiblir le système immunitaire de milliers de personnes et les rendre donc plus vulnérables au coronavirus?

En parallèle à toutes les précautions que nous devons prendre pour ne pas attraper le virus, il serait important d’éduquer la société à garder son calme et à faire baisser son niveau de cortisol. Pour cela, nous pouvons utiliser le rire, le yoga, les interactions sociales virtuelles, etc.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur