Notre système éducatif : un boulet au pied de nos innovateurs et entrepreneurs?

L'école traditionnelle ressemble à une chaîne de production. (Photo: Rui Vieira/PA Wire)
Partagez
Tweetez
Envoyez

À la base de toute réflexion sur l’avenir économique de notre communauté, se trouve enracinée la question de l’éducation.

En effet, sans une éducation adéquate, il est quasi-impossible d’assurer la viabilité économique de notre communauté. Ce qui était vrai hier l’est d’autant plus aujourd’hui.

Production en ligne

Notre système éducatif tel qu’on le connaît est calqué sur la production en ligne qu’imposait la révolution industrielle. Au milieu du village, nous avons installé ce grand bâtiment en béton. Nous y avons mis une cour et des grillages pour le séparer du monde extérieur.

Nous avons ensuite divisé ce bâtiment en plusieurs salles identiques que l’on appellera par la suite salles de classe. Dans ces salles, nous y avons ajouté des chaises et des tables en ligne à l’instar des chaînes de fabrication dans les usines.

Au son de la cloche, nous allons (accompagnés de 28 autres sujets nées la même année que nous) dans une cour dont le but est de nous soulager de ce labeur qu’est d’apprendre quelque chose de presque inutile au monde qui nous recevra dans 15 ans.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Modèle obsolète

J’ai été élève dans ces écoles dans les années 80. J’ai ensuite enseigné dans ces écoles dans les années 2000. Le constat est clair: alors que la médecine, la communication, le transport ont fait d’énormes progrès en 20 ans, l’école elle n’a pas beaucoup changé.

Même si énormément de progrès ont été faits grâce à ce système datant de l’avant-guerre, il est indéniable que ce modèle est obsolète depuis bien longtemps.

Et pourtant, beaucoup s’obstinent à croire qu’ils rendent service à la communauté alors qu’une grande partie de ce qui est enseigné ne sera pas utilisée par nos élèves. Pourquoi cette prétention insensée de la part du monde éducatif? Pourquoi cette incapacité à se remettre en question?

Enseignant VS Internet

La réponse se trouve dans le changement. La nature même de l’enseignant a changé et cela fait peur. Depuis toujours, l’enseignant était le détenteur du savoir. Il/elle allait donc passer ce savoir presque inaccessible aux étudiants sans son intervention.

Aujourd’hui ce n’est plus le cas: n’importe quel élève peut trouver ce savoir sur Internet.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les meilleurs enseignants ont compris que leur rôle se limiterait désormais à organiser ce savoir et à aider les étudiants à naviguer cet océan du savoir en ligne. Les autres enseignants eux en sont encore à se demander ce qu’il leur arrive.

Les jeunes ont accès au savoir sur internet.

Changement radical

Nous étions presque sûrs que le monde de 1970 sera régi par les mêmes règles que le monde de 1980. Un étudiant en médecine était presque certain de trouver un travail en tant que radiologue par exemple. Une étudiante en droit était presque sûre de trouver un emploi en tant qu’avocate.

Aujourd’hui, le changement est tellement radical que nous ne savons plus si ce que nous disent les enseignants ou les adultes est de la sagesse intemporelle ou leur vision obsolète du monde.

Ce pauvre étudiant en médecine s’apercevra avant la fin de ses études que la reconnaissance d’images a fait tellement de progrès qu’il n’y aura plus de radiologues d’ici 10 ans. Les machines analysant les radios des patients n’ont même pas besoin d’être parfaites, elles ont juste cas être meilleures ou moins chères. Aujourd’hui elles ont les deux.

Cette pauvre étudiante en droit s’apercevra que la fonction d’avocat ne consiste pas à crier à tout va «objection votre honneur» dans une salle remplie de citoyens (qui apparemment n’ont rien d’autre à faire un mercredi après-midi). 90% de son travail consistera à chercher seule un détail dans une pile interminable de documents administratifs. Et là encore, l’arrivée de l’intelligence artificielle fera disparaître cette profession telle que nous la connaissons aujourd’hui.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Oubliez le piratage informatique. C’est le moment de pirater vos enfants.

Formations désuètes

En parlant avec des administrateurs d’un conseil scolaire de Toronto, ces derniers me confiaient fièrement qu’ils allaient instaurer des cours de programmation. Ainsi, les élèves du secondaire allaient apprendre à coder dans plusieurs langages informatiques.

Malheureusement, le temps que ces élèves finissent le secondaire, l’intelligence artificielle aura pris le dessus sur ce secteur et arrivera à programmer bien plus vite que n’importe quel humain.

Il ne nous viendrait jamais à l’esprit d’entraîner nos élèves à courir plus vite que des voitures. Alors pourquoi les préparons-nous à coder plus vite que des ordinateurs? Tant d’heures perdues et tant de dollars dépenser pour préparer la future génération aux emplois d’avant-hier.

Les étudiants sortent alors du système éducatif et s’aperçoivent que les compétences acquissent sont obsolètes. Ils doivent alors recommencer depuis le début, étudier seuls où va l’économie – les tendances démographiques et technologiques faisant naître les besoins du futur proche – et peut-être tenter de trouver une formation moins désuète cette fois.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Toute la pédagogie traditionnelle est à revoir.

La technologie domine nos vies

Mais alors si la jeunesse ne peut plus se fier à ce que les adultes leur disent, en qui ou en quoi peuvent-ils croire? La technologie peut-être?

Surtout pas! La technologie est un formidable outil pour faire avancer le progrès, mais cette dernière est en train de prendre le dessus sur nos vies.

Vous n’avez qu’à arrêter de lire cet article et regarder autour de vous combien de personnes sont totalement absorbées par leur téléphone intelligent: pensez-vous que ces gens ont le contrôle sur leur technologie ou est-ce l’inverse? Regardez! Je vous laisse décider.

Je n’ai pas de réponse précise sur de quoi demain sera fait. Beaucoup s’accordent à dire que les compétences de demain sont les 5 C (Créativity, Critical Thinking, Communication, Collaboration, Connectivity) et que nous devrions les intégrer à tous programmes éducatifs.

Éduquez, apprenez, partez!

La compétence du changement

Peut-être est-ce le cas. Cependant, je peux dire avec certitude que la compétence de demain sera intimement liée au changement. Le monde va changer de plus en plus rapidement.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La compétence du changement sera donc la compétence des 50 prochaines années. Enseigner à nos enfants à mieux appréhender le changement semble être un pari plus sûr.

Que faire en attendant? peut-être devrions-nous croire en soi?

En effet, cette proposition résonne très bien dans une émission pour enfants sur TFO. En réalité, cela s’apprend. Et il est d’autant plus urgent d’apprendre à se connaître soi-même maintenant que Amazon, Baidu, Capital One, Coca-Cola sont déterminés à vous connaître et à manipuler toutes vos décisions d’achats.

Si ces jeunes n’ont jamais réfléchi à ce qu’ils veulent dans la vie, ils seront otages de leurs propres outils. Nous rentrons rapidement dans l’ère de la dictature digitale et contrairement à d’autres types de dictature, celle-ci est bien plus subtile, car elle vous fera l’aimer.

Dictature digitale?

Les géants de l’internet nous épient

Les géants de l’internet traquent nos moindres faits et gestes et nous connaissent bien mieux que nous nous connaissons nous-mêmes. Ils savent où l’on se trouve à tout temps, connaissent nos goûts, notre manière de communiquer, notre état psychologique du moment, nos exutoires, nos désirs, nos besoins…

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

J’aurais aimé en demander autant à ma femme, qui ne comprend toujours pas pourquoi je ne mange plus de viande. Alors que, pendant ce temps, mon téléphone intelligent lui fait des recommandations sur les meilleures recettes végétariennes autour de ma position géographique.

Autrefois, nous connaissions l’amour lorsque la personne aimée arrivait à terminer vos phrases. Aujourd’hui, c’est votre moteur de recherche qui s’en charge. Avant même d’avoir fini d’écrire ma question, Google me propose déjà une réponse, avec une précision déconcertante.

À croire que le microphone de nos téléphones intelligents écoute constamment nos conversations.

Connaissance de soi

Il s’agit donc d’une course urgente de la connaissance de soi. Et vos adversaires (les grandes firmes multinationales) ont déjà une longueur d’avance.

En plus d’inculquer à nos enfants à mieux appréhender le changement, apprenons-leur à réfléchir en profondeur à des questions philosophiques afin d’esquiver la condition d’esclave.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Enseignons-leur à se connaître. Si nous ne le faisons pas urgemment, ils pourront être manipulés sans même le savoir. Les grandes firmes de Tech l’ont bien compris: qui a les données d’aujourd’hui a le pouvoir de demain.

Et pour y arriver, ces firmes sont prêtes à tout, quitte à utiliser les mêmes techniques que celles des machines à sous. Ces dernières créent une dépendance à la dopamine dévastatrice. Nous ne sommes pas à Las Vegas, me direz-vous. Mais avez-vous déjà essayé de prendre un iPad de la main d’un enfant de 4 ans?

Apple a déjà commencé à accumuler une myriade de données concernant vos enfants, et personne ne pourra arrêter ce train en marche.

Tout ce que nous pouvons faire, c’est apprendre à nos enfants à être fidèles à des valeurs saines et à distinguer le plaisir du bonheur afin que «je pense, donc je suis» ne se transforme pas en «je dépense, donc je suis».

Si vous ne me croyez pas, demandez à Google!

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur