Les coups de cœur de notre chroniqueur

Partagez
Tweetez
Envoyez

Au cours de l’année 2014, j’ai recensé quelque cinquante ouvrages pour L’Express. C’est maintenant le moment de vous faire part de mes coups de cœur. On y trouve deux biographies et trois romans; les auteurs sont originaires de l’Ontario, du Québec ou de l’étranger.

Denise Robillard, Monseigneur Joseph Charbonneau, bouc émissaire d’une lutte de pouvoir, Québec, Presses de l’Université Laval.

Cette biographie décrit le quatrième archevêque de Montréal, un Franco-Ontarien, comme un homme désireux de voir l’Église s’adapter à la mentalité du XXe siècle.

Contrairement à plusieurs prélats québécois, il est un tenant des institutions laïques, du dialogue et de la coopération avec les organismes non catholiques. Certains de ses collègues le dénonceront auprès de Pie XII. Forcé à démissionner, il s’exilera à Victoria jusqu’à sa mort.

John Bastardi Daumont, Sherlock Holmes, détective consultant, biographie, Paris, Éditions de La Martinière.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Plusieurs croient que Sherlock Holmes a bel et bien existé, mais ce personnage a été inventé par Arthur Conon Doyle en 1887. Il le campe dans quatre nouvelles et cinquante-six histoires courtes, lesquelles permettent à Daumont de raconter sa vie.

Résultat: nous lisons la biographie d’un détective dont le nom est synonyme d’acuité intellectuelle et de vélocité d’esprit. Nous découvrons un homme qui est rien de moins qu’une machine à raisonner. Sherlock Holmes percevait d’ailleurs son corps comme un appendice de son cerveau.

Dror Mishani, Une disparition inquiétante, roman policier, Paris. Éditions du Seuil.

La disparition d’un ado en banlieue de Tel Aviv donne lieu à une enquête où les interrogatoires sont menaçants, où on n’hésite pas à prêcher le faux, à frôler les limites de la légalité, voire à exploiter «les zones d’ombre situées à la frontière entre ce qui était permis et ce qui ne l’était pas». L’auteur aime brouiller les pistes et réussit à nous garder en haleine jusqu’au dernier chapitre.

Lysette Brochu, Brûlants secrets de Marianne, roman, Ottawa, Éditions du Vermillon.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La Marianne du titre entame sa vie adulte dans l’Est ontarien en cachant à son mari deux terribles secrets qui vont la hanter une fois établie dans le Nord, voire la plonger constamment dans «des périodes d’errance et de désespoir absolu».

Le roman peint un vibrant portrait des années de colonisation dans le Nord ontarien, lesquelles coïncident avec la Première Guerre mondiale, la grippe espagnole et de grands incendies de juillet 1916 et octobre 1922. Avec Brûlants secrets de Marianne, Lysette Brochu a réussi à évoquer avec brio toute une page de notre histoire.

Louise Penny, Le beau mystère, roman policier, Montréal, Éditions Flammarion Québec.

L’inspecteur chef Armand Gamache et son adjoint Jean-Guy Beauvoir font enquête dans un monastère caché au creux d’une forêt sauvage du Québec. Le prieur et chef de chœur à Saint-Gilbert-entre-les-Loups a été assassiné par un moine qui a la voix de Dieu.

Dans une communauté qui a fait vœu de silence, «vous seriez surpris du nombre de façons qui existent pour faire passer un message, lesquelles sont bien plus efficaces – et plus insultantes – que des mots».

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur